mardi 10 mars 2009

Le prince Philippe et le domaine social

Depuis le début de son mariage, le prince Philippe avait laissé le domaine social à son épouse pour s'occuper de l'économie et des sciences. Il a compris que c'était une erreur. C'est certes un cliché mais vu ses nombreuses visites sociales, la princesse Mathilde paraît plus sensible et plus proche des gens que son mari qu'on voit toujours aux côtés de patrons ou de scientifiques. Aussi sans marcher sur les plates-bandes de son épouse, le prince Philippe a décidé de s'intéresser en 2009 au domaine social. Sur http://www.monarchie.be/ , j'ai déjà relevé 6 activités officielles à ce sujet depuis début janvier (ce qui n'était pas le cas les autres années).

Le 19 janvier 2009, le prince a assisté, au cabinet de la ministre Veerle Heeren, à une table ronde autour de la problématique du suicide et du plan d'action du gouvernement flamand pour la prévention du suicide (écoute téléphonique, assistance par Internet, accueil et aide des proches, etc.). Dans son communiqué, le Palais précise que "dans le courant du premier semestre, le prince Philippe effectuera d'autres visites et assistera encore à des réunions autour de cette thématique".

Autre centre d'intérêt du duc de Brabant : les sans abris. Dans la soirée du 27 janvier, il est allé soutenir dans les couloirs de la Gare Centrale (Bruxelles) les bénévoles de l'asbl Les Samaritains qui y distribuent, depuis 15 ans, tous les mardis soirs, soupe et tartines à des sans abris et personnes isolées. Le prince a pu discuter avec plusieurs d'entre eux. Dans la soirée du 9 février, il a accompagné dans différents endroits de la capitale une équipe du Samu Social appelée la "maraude". Il a pu découvrir le travail de ces équipes d'assistants sociaux et d'infirmiers auprès de personnes isolées et de sans abris. C'est tout à son honneur de ne pas avoir fait annoncer à l'avance par le Palais ces deux visites qui se sont déroulées sans caméras et sans appareils photos.

Après le suicide et les sans abris, le prince s'est intéressé au fléau de la drogue. Le 4 mars, il a visité le centre Kompas à Courtrai qui accompagne des toxicomanes et leur famille, via différentes formules d'accueil, de désintoxication et de réintégration. A l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, le couple princier a organisé au château de Laeken un déjeuner pour une vingtaine de femmes belges de tous horizons.

Enfin, aujourd'hui, le prince Philippe a rendu visite à l'asbl Arktos à Louvain qui guide des jeunes socialement vulnérables dans notre société moderne, notamment à travers des formations en informatique.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire