lundi 3 août 2020

Activités royales en juillet 2020

                                   

7 audiences pour le Roi :    la première ministre Sophie Wilmès (reçue 2 fois), les présidents du PS Paul Magnette et de la NVA Bart De Wever (reçus 2 fois ensemble), la présidente du parlement flamand Liesbeth Homans, le juge à la Cour Constitutionnelle Thierry Detienne (prestation de serment), et le nouveau Chef de la Défense Michel Hofman

8 activités officielles pour le Roi :   rencontre à Gand avec des jeunes participant aux ateliers linguistiques de l'asbl Roeland, visite à l'aéroport de Liège, concert de prélude à la fête nationale, Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, inauguration d'une fresque murale sur la façade du palais des Beaux-Arts, cérémonie officielle de la fête nationale, visite d'une maison de repos à Alken, visite d'une maison de repos à Morlanwelz

7 activités officielles pour la Reine :   visite d'un camp de vacances de l'asbl Kadee, concert de prélude à la fête nationale, visite d'un camp d'été de YouthStart à Uccle, Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, cérémonie officielle de la fête nationale, visite d'une maison de repos à Alken, visite d'une maison de repos à Morlanwelz

1 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola :    Eté Musical de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth

4 activités officielles pour la princesse Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore :  Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, cérémonie officielle de la fête nationale, visite d'une maison de repos à Alken, visite d'une maison de repos à Morlanwelz

2 activités officielles pour la princesse Astrid et le prince Lorenz :   concert de prélude à la fête nationale, cérémonie officielle de la fête nationale

3 activités officielles pour le prince Laurent :   concert de prélude à la fête nationale, Te Deum de la fête nationale à Anvers, cérémonie officielle de la fête nationale

0 activité officielle pour la princesse Claire, la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités de janvier à juillet (source :   www.monarchie.be) :

Roi :  70 activités officielles  +  57 audiences

Reine :  64 activités officielles

Princesse Astrid :   19 activités officielles

Prince Lorenz :   15 activités officielles

Prince Laurent :  14 activités officielles

Princesse Eléonore :   7 activités officielles

Princesse Elisabeth, Prince Gabriel et Prince Emmanuel :   6 activités officielles

Reine Paola :   5 activités officielles

Roi Albert II :   3 activités officielles

Princesses Claire et Louise :   1 activité officielle

Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

jeudi 23 juillet 2020

Lectures de l'été sur la dynastie belge

                                 Afficher l’image source

A la veille de notre fête nationale et en cette période de congés,  je vous propose quelques idées de lectures sur notre dynastie, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog. Ces dernières années, malheureusement, trop peu d'ouvrages inédits intéressants sont sortis. On attend ainsi avec impatience la première biographie de notre roi Philippe depuis son accession au trône. Beaucoup de documents transférés du château du Stuyvenbergh vers les archives du palais royal de Bruxelles, n'ont pas encore été étudiés et pourraient faire l'objet d'une nouvelle biographie de la reine Fabiola. Avis aux historiens et journalistes....

Voici donc 20 idées de lecture :

- BILTERYST Damien,  "Le prince Baudouin, frère du Roi-Chevalier" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2013/08/le-prince-baudouin-frere-du-roi.html

- BILTERYST Damien,  "Philippe, comte de Flandre, frère de Léopold II" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2014/07/philippe-comte-de-flandre-frere-de.html

- de BELGIQUE Esmeralda,  "Léopold III, mon père" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/08/leopold-iii-mon-pere-princesse-marie.html

- DEBELS Thierry,  "Baudouin :  biographie" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2011/05/baudouin-biographie-thierry-debels.html

- DEFRANCE Olivier,  "Lilian et le Roi" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2016/07/lilian-et-le-roi-dolivier-defrance.html

- KERCKVOORDE Mia,  "Marie-Henriette : une amazone face à un géant" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2013/08/deux-biographies-de-la-reine-marie.html

- LEROY Vincent,  "Le règne d'Albert II" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2013/09/le-regne-dalbert-ii-vincent-leroy.html

- LEROY Vincent,  "La princesse Astrid de Belgique" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2016/10/biographie-de-la-princesse-astrid-de.html

- LEROY Vincent,  "Le prince Charles de Belgique" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2019/06/le-prince-charles-vincent-leroy.html

- LONGUE Matthieu,  "Léopold II : une vie à pas de géant" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/10/leopold-ii-une-vie-pas-de-geant.html

- MASUY Christine,  "Paola, reine des Belges" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/09/paola-reine-des-belges-christine-masuy.html

- MORELLI Anne,  "Fabiola : un pion sur l'échiquier de Franco" :  http://familleroyalebelge.blogspot.com/2015/03/analyse-critique-de-fabiola-un-pion-sur.html

- PAOLI Dominique,  "Henriette, duchesse de Vendôme" (soeur du roi Albert Ier) :  http://familleroyalebelge.blogspot.com/2011/08/la-princesse-henriette-de-belgique.html

- PAOLI Dominique,  "Clémentine, princesse Napoléon" (fille du roi Léopold II) :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2010/06/clementine-princesse-napoleon-dominique.html

- PLASMAN Pierre-Luc,  "Léopold II, potentat congolais :  l'action royale face à la violence colonaile" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2018/11/leopold-ii-potentat-congolais-laction.html

- RASKIN Evrard,  "Elisabeth de Belgique, une reine hors du commun" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/02/elisabeth-de-belgique-une-reine-hors-du.html

- RIEBS Gunnar,  "Charles, comte de Flandre, prince de Belgique, régent du royaume" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/04/charles-comte-de-flandre-prince-de.html

- ROEGIERS Patrick,  "La spectaculaire histoire des rois des Belges" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/11/la-spectaculaire-histoire-des-rois-des.html

- VACHAUDEZ Christophe,  "Bijoux des reines et princesses de Belgique" :  http://familleroyalebelge.blogspot.com/2010/02/bijoux-des-reines-et-princesses-de.html

- WEBER Patrick,  "Trésors royaux" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2015/04/tresors-royaux-patrick-weber.html

Et vous, avez-vous des conseils de lectures sur notre dynastie ?

mardi 30 juin 2020

Activités royales en juin 2020

                               

8 audiences pour le Roi :   la première ministre Sophie Wilmès (reçue 4 fois), ainsi que les ambassadeurs de Montenegro, Portugal, Niger et Salvador venus remettre leurs lettres de créance

9 activités officielles pour le Roi :   visite du Centre de Crise National, table ronde à Wavre avec des représentants de l'horeca, visite du marché de Wavre, visite du siège de Janssen Farmaceutica à Beerse, visite de l'Institut de Médecine Tropicale à Anvers, visite de la base aérienne de Kleine-Brogel, visite de la société Materialise à Heverlee, 25ème anniversaire du réseau de pistes cyclables du Limbourg, promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

10 activités officielles pour la Reine :   visite de l'asbl Amarrage à Houtain-le-Val, visite de l'Institut Technique Val-Itma à Tournai, visite de l'exposition Van Eyck à Bruges, visite du Gruutusemuseum à Bruges, table ronde à Bruges avec des représentants de l'horeca, visite de l'Institut de Médecine Tropicale à Anvers, réunion de travail sur la plate-forme digitale WellWeb, visite de l'asbl Minor-Ndako à Anderlecht, 25ème anniversaire du réseau de pistes cyclables du Limbourg, promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

1 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola :   promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

2 activités officielles pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore :   25ème anniversaire du réseau de pistes cyclables du Limbourg, promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

1 activité officielle pour la princesse Astrid et le prince Lorenz :   réouverture de l'Atomium à Bruxelles

0 activité officielle pour le prince Laurent, la princesse Claire, la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités officielles de janvier à juin (source :   www.monarchie.be) :

Roi :   62 activités officielles  +  50 audiences

Reine :   57 activités officielles

Princesse Astrid :   17 activités officielles

Prince Lorenz :   13 activités officielles

Prince Laurent :   11 activités officielles

Reine Paola :   4 activités officielles

Princesse Eléonore :   3 activités officielles

Roi Albert II :    2 activités officielles

Princesse Elisabeth, Prince Gabriel et Prince Emmanuel :   2 activités officielles

Princesse Claire, Princesse Louise :   1 activité officielle

Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

Copyright photo :   page Facebook de la monarchie belge

lundi 15 juin 2020

Léopold II : la réaction de la famille royale

                                     Afficher l’image source

La semaine passée, je vous ai déjà parlé du débat qui agite la Belgique en ce mois de juin 2020 autour des monuments dédiés au roi Léopold II :    http://familleroyalebelge.blogspot.com/2020/06/pour-ou-contre-le-maintien-des-statues.html

Qu'en pense la famille royale ? Deux membres ont accepté de donner leur opinion à la presse....et ils n'ont pas le même point de vue sur ce débat.

Le prince Laurent a confié au groupe Sud Presse :    "Vous n'avez qu'à voir ce que le roi Léopold II a fait pour la Belgique et vous comprendrez. Le roi Léopold II a fait des parcs sociaux à Bruxelles et des tas d'autres choses. Vous devez savoir qu'il y avait beaucoup de gens qui travaillaient pour Léopold II, et ceux-là ont vraiment abusé. Mais ce n'est pas pour ça que Léopold II a abusé, et il faut vraiment faire attention au fait que l'on respecte toujours ces gens aujourd'hui. Il n'est jamais allé au Congo lui-même. Donc, je ne vois pas comment il a pu souffrir des gens sur place. Je crois que c'est aussi important de le dire. Tout le monde se goure sur beaucoup de choses.

Je pense qu'il faut voir aujourd'hui comment se comportent les gens par rapport aux Africains et aux chefs d'Etat africains. Moi, je peux vous dire que, personnellement, chaque fois que j'ai vu dans le cadre de ma fonction un chef d'Etat africain, j'ai toujours dit que je m'excusais pour les actions que les Européens ont faites par rapport aux Africains en général". 

La princesse Esmeralda  a également donné son avis à la presse :   "Evidemment que des statues qui sont dans l'espace public et qui sont à la gloire des colonisateurs ou des marchands d'esclaves heurtent, blessent toute une communauté. Je pense qu'il faudrait une grande consultation populaire où tout le monde participe (les minorités sociales, tous les habitants de la communauté) pour décider quoi en faire. Peut-être les mettre dans un musée, peut-être mettre des plaques explicatives, mais il y a un débat à avoir, et ce débat est vraiment urgent. Je pense qu'il est très important qu'on évoque le problème des excuses, qui a parfois été suggéré mais qui n'a jamais vraiment été débattu. Le gouvernement doit décider. Le Roi ne pourra jamais le faire de lui-même. Mais ce serait évidemment très fort si le gouvernement et le Roi le faisaient ensemble, étant donné le côté personnel de la famille royale dans ce débat".

Et qu'en pense le roi Philippe ?

Le Roi se tient prudemment à l'écart de ce débat. En dehors d'une rencontre avec le président du Rwanda Paul Kagame en 2018 et le président du Congo Felix Tshisekedi en 2019 à Bruxelles, il ne partage pas l'attachement et l'intérêt des rois Baudouin et Albert II pour nos anciennes colonies d'Afrique centrale, et semble vouloir tourner la page. Une question de génération, probablement.

De même, aucun membre de la famille royale n'a assisté à la réouverture du Musée Royal d'Afrique centrale à Tervuren après des travaux de rénovation (ce dernier a rappelé qu'il avait restitué une centaine de pièces au Congo et plus de 600 au Rwanda, principalement des masques et des statues).

lundi 8 juin 2020

Pour ou contre le maintien des statues du roi Léopold II ?

                                Afficher l’image source


Ce débat revient régulièrement à la "une" de l'actualité :  doit-on enlever ou laisser les statues de Léopold II (et toutes les autres traces de notre passé colonial) dans l'espace public ?  J'ai lu les arguments de chacun, et je regrette que de part et d'autre, on manque de recul et de nuances. Cette phrase relevée dans la presse mérite aussi réflexion :   "Nous devons nous différencier de la rage iconoclaste des barbares de Daech".

Afin de faire votre propre avis, je vous conseille la lecture de deux ouvrages objectifs et intéressants sur le roi Léopold II :



Je rejoins aussi l'avis nuancé du professeur Vincent Dujardin qui a répondu début juin aux questions des quotidiens du groupe "L'Avenir" :

"Vous êtes historien à l'UCLouvain. Selon vous, que doit-on faire de ces statues dans l'espace public? Faut-il sacrifier toute trace de notre passé polémique?
- Faire table rase du passé ne me semble pas du tout constituer un bon chemin pour favoriser la cohésion de nos sociétés. Ce n'est pas en niant le passé que l'on va résoudre les blessures, les ressentis exprimés par certains aujourd'hui. Faut-il, dès lors, aussi supprimer toute trace des Jules César, Charles-Quint ou Napoléon de notre espace public?  Ils n'étaient pas tous des Saints François d'Assise...

- Ne risque-t-on d'oublier en supprimant ces statues?
- Evidemment !  Si un sujet est sensible, c'est une raison supplémentaire pour l'aborder, munis d'une rigueur historique. Se souvenir ne veut pas dire adhérer à tout, mais est, au contraire, indispensable pour mieux se comprendre. Les peuples sans mémoire n'ont tout simplement pas d'avenir.

- Que faire alors?  Des plaques contextualisantes accompagnant ces statues?  Ou placer ces statues dans des musées?
- Je pense qu'il faut commencer par favoriser la connaissance de notre passé en encourageant l'apprentissage de l' Histoire au niveau de l'enseignement obligatoire. Beaucoup de mes étudiants de première année n'ont jamais entendu parler de notre passé colonial. Il faut vraiment faire preuve de pédagogie. C'est ainsi que l'on favorisera le dialogue et que la compréhension mutuelle s'en trouvera renforcée. C'est en connaissant mieux nos passés respectifs que l'on peut mieux vivre le présent. L'amnésie n'a jamais favorisé le bien-être, que du contraire.

- La Belgique doit-elle s'excuser de son passé colonial? Certains disent que ces statues sont le symbole de ce qu'on n'assume pas.
- C'est une question qui appartient aux politiques, mais il faudrait d'abord, de toute façon, se mettre d'accord, au préalable, sur ce qui s'est vraiment passé.

- Les connaissances sur cette période de notre histoire sont insuffisantes selon vous?
- Nous connaissons déjà toute une série d'éléments. Longtemps, la colonisation a été présentée comme une oeuvre de civilisation, en vantant par exemple les apports dans la médecine ou l'enseignement. Il est vrai qu'en 1960, le Congo était le pays le plus alphabétisé d'Afrique. Mais on a longtemps occulté les exactions qui ont indubitablement été graves et nombreuses. En ce qui concerne l'image de Léopold II, on ne retenait que le côté "génie". Dans les manuels flamands, dès les années 1980, le récit des exactions et des abus se développe, avant de se généraliser au début des années 1990. Le volet "génie" est occulté, laissant place à la seule "gêne". Du côté francophone, l'évolution a été moins forte. On peut trouver un ton souvent plus nuancé. Vous ne trouverez pas une unicité de ton entre historiens, mais sur le fond, je pense que les positions sont fortement rapprochées. Il reste néanmoins évident que l'on a encore beaucoup à apprendre à propos de notre passé colonial". 

Le professeur Vincent Dujardin a été rejoint par Caroline Désir, ministre de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, dont je salue la réaction positive selon moi :   "Le moment que nous vivons est important. Il y a une prise de conscience aigüe, douloureuse même, que les combats que nous menons contre le racisme et les discriminations restent terriblement insuffisants. L'éducation a effectivement un rôle essentiel à jouer. Ce sera vu comme partie intégrante de l'histoire de la Belgique. Ce n'est pas tellement que l'histoire du Congo est donnée de façon maladroite ou sur base de références dépassées, c'est surtout que cette partie de notre histoire est souvent ignorée dans les cours. Certains enfants n'entendent même pas parler de la colonisation belge au Congo, ni des mécanismes d'exploitation et de domination. C'est une lacune qu'on ne peut plus tolérer".

Et qu'en pense le roi Philippe ?

Le Roi se tient prudemment à l'écart de ce débat. En dehors d'une rencontre avec le président du Rwanda Paul Kagame en 2018 et le président du Congo Félix Tshisekedi en 2019 à Bruxelles,  il ne partage pas l'attachement et l'intérêt des rois Baudouin et Albert II pour nos anciennes colonies d'Afrique centrale, et semble vouloir tourner la page. Une question de génération, probablement.

De même, aucun membre de la famille royale n'a assisté à la ré-ouverture du Musée Royal d'Afrique Centrale à Tervuren après ses travaux de rénovation (ce dernier a rappelé qu'il avait restitué une centaine de pièces au Congo et plus de 600 au Rwanda, principalement des masques et des statues).

lundi 1 juin 2020

Activités royales en mai 2020

                             
En raison du confinement lié au coronavirus, la plupart des activités publiques de la famille royale ont été suspendues. Nos souverains ne restent cependant pas inactifs et poursuivent leurs contacts par téléphone ou via Skype.

1 audience pour le Roi :  la première ministre Sophie Wilmès

7 activités officielles pour le Roi :  75ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale, visite de 4 commerces du centre de Bruxelles à la veille de leur réouverture, visite au commissariat de police de Namur, visite des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique

7 activités officielles pour la Reine :   visite du magasin Carrefour Market Mestdagh à Gerpinnes, visite du centre de distribution du Groupe Mestdagh à Gosselies, 75ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale, visite de l'asbl Kamiano Sant'Egidio à Bruxelles, visite des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, visite de l'entreprise Gediflora, réunion de travail avec des femmes actives dans la floriculture

0 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola

0 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel et le prince Emmanuel

1 activité officielle pour la princesse Eléonore :   visite de l'asbl Kamiano Sant'Egidio à Bruxelles

0 activité officielle pour la princesse Astrid et le prince Lorenz

0 activité officielle pour le prince Laurent et la princesse Claire

0 activité officielle pour la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités de janvier à mai 2020 (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   53 activités officielles  +  42 audiences

Reine :   47 activités officielles

Princesse Astrid :   16 activités officielles

Prince Lorenz :   12 activités officielles

Prince Laurent :  11 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

Roi Albert II :   1 activité officielle

Princesse Eléonore :   1 activité officielle

Princesses Claire et Louise :   1 activité officielle

Princesse héritière Elisabeth, Prince Gabriel, Prince Emmanuel, Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

Copyright photo :  page Facebook officielle de la monarchie belge

lundi 11 mai 2020

Les archives du palais royal de Bruxelles

                           Afficher l’image source

Les Archives du palais royal de Bruxelles se situent dans l'ancien hôtel d'Assche, au coin de la place des Palais et de la rue Ducale. Construit à la fin du 18ème siècle, l'hôtel du marquis d'Assche est acheté en 1852 par le gouvernement belge, afin d'y installer différents services du palais royal. Il a été reconstruit en 1920. Actuellement, l'ancien hôtel d'Assche accueille les Archives du palais royal, le Cabinet du Roi et la Liste Civile.

Les Archives du palais royal de Bruxelles n'existent en fait que depuis 1962 sous le règne du roi Baudouin. Elles constituent une section des Archives de l'Etat. Voici les différents responsables depuis sa création :
- de 1962 à 1988 : Emile Vandewoude
- de 1988 à 2013 : Gustaaf Janssens
- depuis 2013 :  Claude de Moreau de Gerbehaye et Baudouin D'hoore

Si elles n'existent que depuis 1962, les Archives du palais royal de Bruxelles ont cependant reçu en dépôt le Fonds d'Archives Goffinet , oublié pendant plusieurs décennies et racheté en partie en 1993 par la Fondation Roi Baudouin. De quoi s'agit-il ?

Né en 1812 à Neufchâteau, Adrien Goffinet appartient à une ancienne famille de la province de Luxembourg et est voué à une carrière d'officier au sein de la nouvelle armée belge. Repéré par la Cour, il devient officier d'ordonnance du roi Léopold Ier en 1851, avant de collaborer pendant trente ans avec le roi Léopold II dont il est l'homme de confiance pour tout ce qui ne concerne pas la politique. Il gère notamment la fortune privée du couple royal. Adrien Goffinet est aussi chargé de conserver ses papiers personnels et des archives du roi Léopold Ier, de la reine Louise-Marie et de leur fille l'impératrice Charlotte du Mexique. Craignant la destruction de documents importants en cas de mouvement révolutionnaire, ces archives sont conservées dans l'immeuble familial des Goffinet à la rue de la Science. Il reçoit le titre de baron en 1876 et décède en 1886.

De son union avec Marie-Thérèse De Cock, Adrien Goffinet a six enfants, dont les jumeaux Constant et Auguste qui suivent la carrière de leur père auprès de la famille royale après leurs études de droit. Après la mort d'Adrien, Constant devient Intendant de la Liste Civile du Roi, et Auguste secrétaire des commandements du Roi et de la Reine, et Grand Maître de la Maison de l'Impératrice Charlotte (revenue s'installer au château de Bouchout en Belgique). Tous deux démissionnent de leurs postes en 1909 lors du décès du roi Léopold II, dont ils sont les exécuteurs testamentaires. Les jumeaux sont chargés de trier les papiers du roi défunt se trouvant au palais royal de Bruxelles et de les transmettre à son successeur, mais ils conservent chez eux les documents confiés par Léopold II de son vivant.

Célibataires sans enfant, Auguste et Constant Goffinet décèdent en 1927 et 1931. Ils lèguent leurs archives et leur immeuble de la rue de la Science à leur petit-cousin Robert Goffinet….qui bénéficie à son tour de la confiance de la famille royale. Volontaire de guerre 1914-1918, Robert Goffinet perd un œil au combat en 1917 et porte un bandeau noir. Capitaine honoraire au 2ème régiment des grenadiers, il est attaché à la Maison Militaire du roi Albert Ier, puis Intendant de la Liste Civile de 1929 à 1931. Très apprécié des souverains, il est nommé en 1932 officier d'ordonnance de leur fils cadet le prince Charles. On a souvent dit que c'était lui qui l'aurait convaincu en 1944 d'accepter le rôle du régent du royaume. Robert Goffinet est Chef de la Maison du Prince-Régent jusqu'à son décès d'un cancer un an plus tard.

Célibataire sans enfant, les biens de Robert sont divisés entre ses trois frères qui vendent l'immeuble de la rue de la Science. Les importantes archives (qui y étaient entreposées) sont emmenées au château d'Hyon (près de Mons), propriété de Louis Goffinet, seul frère à avoir une descendance. Il s'agit d'archives de la famille royale belge conservées par les Goffinet d'une part, et d'archives produites par les Goffinet dans le cadre de leurs fonctions au palais royal d'autre part. Celles-ci sont déposées dans une cave du château d'Hyon qui est murée, et sortiront de l'oubli lors du décès de la veuve de Louis en 1979.

Les documents sont dispersés et vendus, mais heureusement, la majorité d'entre eux ont pu être rachetés en 1993 par la Fondation Roi Baudouin qui les a mis en dépôt aux Archives du palais royal de Bruxelles. Un ouvrage est édité en 1997 sous la direction de Jean Stengers et Gustaaf Janssens :   "Nouveaux regards sur Léopold Ier et Léopold II : le Fonds d'Archives Goffinet". Il vient d'être enfin inventorié par l'historien Olivier Defrance qui en dresse un état des lieux dans la revue "Museum Dynasticum" de 2020/1. Certaines pièces plus fragiles vont être restaurées. Désormais, le Fonds d'Archives Goffinet pourra ainsi être mis à la disposition des chercheurs qui, sans nul doute, vont découvrir de nouvelles informations historiques sur notre dynastie…  Des documents retrouvés à Raversijde lors du décès du prince-régent Charles en 1983 (et peut-être offerts par son homme de confiance Robert Goffinet?) , et au château du Stuyvenbergh après la mort de la reine Fabiola en 2014,  complètent également les collections des Archives du palais royal de Bruxelles.

Sources :    - Site Internet des Archives du palais royal de Bruxelles
                   - Revue "Museum Dynasticum 2020/1" de l'Association Dynastie et Patrimoine Culturel