lundi 17 juin 2019

La princesse Esmeralda à l'assaut du Kilimandjaro

La princesse Esmeralda a répondu par courriel à mes questions sur son nouveau projet :

"Madame, pouvez-vous nous parler du travail de Care Belgium et de Hero Women Rising?

- Care Belgium est une branche de Care International, la plus grande ONG apolitique et non religieuse dans le monde qui lutte contre la pauvreté, le changement climatique et pour l'autonomisation des femmes. En tant que présidente d'honneur de Care Belgium, j'ai proposé de soutenir l'association Hero Women Rising au Kivu en République Démocratique du Congo. J'ai rencontré sa fondatrice Neema Namadamu il y a quelques années et j'ai été impressionnée par son travail. Elle a un réel impact sur les communautés locales en inspirant les femmes, en leur expliquant leurs droits, en les motivant pour leur carrière. Et surtout en oeuvrant pour qu'elles puissent terminer leur scolarité et ne pas être victimes de mariages ou de grossesses précoces. En effet, le sujet des règles étant souvent tabou et stigmatisant, les petites filles manquent plusieurs jours d'école chaque mois parce qu'elles ne peuvent pas s'acheter des protections hygiéniques. Elles finissent par abandonner leurs études. Pour éviter cela, Neema et ses collègues donnent des cours d'hygiène et d'éducation sexuelle, et fournissent aux élèves des kits de protection hygiénique. Elles sensibilisent aussi les garçons afin qu'ils ne se moquent pas des filles et les traitent avec respect.

- Comment est né ce projet de tenter l'escalade du Kilimandjaro avec votre fille et son cousin?

- J'ai toujours eu le rêve d'escalader le Kilimandjaro. Je pense que ce sera une expérience humaine extraordinaire, d'autant plus que je le ferai avec ma fille et son cousin.

-
Quand aura lieu le départ ? Saurons-nous suivre votre parcours ?

- Nous commencerons l'ascension le 13 juillet et espérons atteindre le sommet (6.000 m) le 19. Nous partagerons nos premières impressions sur les réseaux sociaux, mais à partir d'une certaine altitude, il n'y a plus aucune connexion !  Nous serons seuls avec la Nature, ce qui est d'ailleurs merveilleux.

- Que pouvons-nous faire pour aider l'ONG Hero Women Rising ?

- Toute contribution, même petite, est bienvenue. Voici notre page de crowfunding pour l'ONG de Neema :    https://gogetfunding.com/keep-girls-in-school-in-the-democratic-republic-of-congo/

- Quels souvenirs gardez-vous de votre voyage au Congo ?

- Je garde un merveilleux souvenir de mon voyage au Congo pour filmer le documentaire sur le parc des Virunga. Un endroit d'une exceptionnelle beauté, avec une biodiversité que nous devons absolument préserver tout en y associant les populations locales, ce que fait Emmanuel de Mérode et son équipe si courageuse de gardes du parc. Il est essentiel aujourd'hui quand on fait de la conservation de consulter les populations autochtones et de garantir leurs droits. Ce sont d'ailleurs les meilleurs gardiens de la Nature et cela depuis des siècles.
                   
La princesse Esmeralda et le parc Virunga

- Etes-vous pessimiste ou optimiste sur l'évolution des droits des femmes et des filles en 2019 ?

- Il faut essayer de rester optimiste, mais ce n'est pas toujours facile. Nous avons certes fait des progrès depuis 50 ans, mais les droits des femmes ne semblent jamais être définitivement acquis. On revient facilement en arrière, comme le montrent de récents événements aux Etats-Unis et dans certains pays d'Europe. Et dans beaucoup de pays, les femmes n'ont pas les mêmes droits de propriété que les hommes, elles n'ont pas les mêmes salaires, elles n'ont parfois pas la liberté de se déplacer sans l'autorisation de leur père ou de leur mari…  Sans parler des mariages précoces, des crimes d'honneur, de l'excision, de la violence liée au genre. La lutte pour l'égalité reste vraiment d'actualité". 

Plus d'infos sur les autres activités de la princesse Esmeralda en 2019 :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2019/04/la-princesse-esmeralda-sur-tous-les.html

En consultant la page de crowfunding créée par la princesse il y a quelques jours pour trouver des fonds pour cette ONG,  on constate qu'elle a déjà reçu le soutien de plusieurs personnalités, comme son époux le professeur Salvador Moncada (100 euros), Yves de Jonghe d'Ardoye (50 euros), Bernard de Gerlache de Gomery (200 euros), Marina de Brantes (100 euros), la princesse Anne de Bourbon (30 euros).  Bravo à tous pour leur aide à l'ONG Hero Women Rising !

lundi 10 juin 2019

Les 23 associations et fondations soutenues par la princesse Astrid

Depuis son retour de Bâle en 1993,  la princesse Astrid s'est investie dans le domaine social. On se souvient en particulier de sa présidence de la Croix Rouge de Belgique (de 1994 à 2007), et de son rôle de représentante spéciale du Roll Back Malaria Partnership (de 2007 à 2015).  Mais quelles sont aujourd'hui les fondations et associations sociales soutenues activement par la princesse?  Voici la liste :

1. Fondation Vivat-Foyer Général Cornet (Haut Patronage depuis 1996)

Soutenue par la Défense,  la Fondation Vivat gère le Foyer Général Cornet à Nivelles (inauguré en 1976) qui accueille, accompagne et héberge des personnes adultes avec déficience mentale, issues de la communauté militaire ou de l'ex-gendarmerie.

2. Section belge de l'Association Mondiale des Amis de l'Enfance (Haut Patronage depuis 1996)
               
Princesse Astrid a St Ghilsain

Pendant de nombreuses années, c'est sa mère la princesse Paola qui a parrainé la section belge de l'Association Mondiale des Amis de l'Enfance, créée sous l'initiative de la princesse Grace de Monaco (et présidée actuellement par sa fille la princesse Caroline). Paola devenue reine, c'est sa fille qui accorde son Haut Patronage depuis 1996 à l'A.M.A.D.E. - Belgique, qui travaille en étroite collaboration avec le Secrétariat Social de la Reine et finance, par exemple, des frais médicaux ou scolaires de familles belges défavorisées ayant écrit au palais royal. De temps en temps, la princesse assiste à des activités au profit de l'association, comme ce concert organisé en 2013 à Saint-Ghislain par l'A.M.A.D.E - Hainaut (voir photo ci-dessus).

3. Fédération Francophone des Sourds de Belgique (Haut Patronage depuis 1997)


4. Fondation Médicale Reine Elisabeth (présidence d'honneur depuis 2000)

En décembre 2000, la princesse devient présidente d'honneur de la Fondation Médicale Reine Elisabeth, créée en 1926 par son arrière-grand-mère afin de soutenir la recherche dans les neurosciences.

Quelques années plus tard, elle confie à l'hebdomadaire "La Libre Match" :   "Les moyens financiers de cette fondation ont, depuis lors, été sérieusement augmentés et maintenant, cette fondation s'est surtout orientée vers le soutien des projets de la recherche fondamentale médicale dans les différentes universités du pays (Alzheimer, épilepsie, sclérose en plaques,...). Personnellement, je pense que cette fondation gagne indubitablement à être connue et soutenue du grand public car, selon moi, la recherche fondamentale forme une des grandes richesses de notre pays et il faut essayer d'éviter la fuite des cerveaux, ce qui est peut-être encore trop le cas. Trop de nos jeunes talents, aussi bien dans le domaine de la médecine que dans celui des sciences pures, préfèrent embrasser une carrière scientifique à l'étranger, surtout aux Etats-Unis, où ils peuvent travailler dans des conditions optimales et où ils disposent souvent de moyen presque illimités".

Chaque année, la princesse remet les prix de la Fondation lors d'une cérémonie au palais royal, et rend visite aux laboratoires des lauréats.

             
5. International Federation for Hydrocephalus and Spina Bifida (Haut Patronage depuis 2001)

Le spina bifida est le développement incomplet de la colonne vertébrale. C'est une malformation congénitale, c'est-à-dire qu'elle survient avant la naissance. La dernière activité de la princesse en lien avec cette maladie est sa présence en 2016 à Gand pour la 27th International Conference on Spina Bifida and Hydrocephalus Turning Points.

6 Institut médico-pédagogique Sainte-Gertrude à Brugelette (Haut Patronage depuis 2003)

Un an après leur avoir accordé son Haut Patronage,  Astrid vient inaugurer en 2004 une maison d'accueil pour adultes handicapés, "La branche d'Olivier", construite à Ath par l'IMP Sainte-Gertrude grâce à un don de la maman d'un résident.

7
. Fondation Pro IRSA/Institut Royal pour Sourds et Aveugles (Haut Patronage depuis 2006)

8
. Asbl Pinocchio pour enfants et adolescents brûlés (présidence d'honneur depuis 2006)

La princesse s'est notamment rendue aux séances académiques organisées pour les 10 ans et les 20 ans de l'association créée en 1997, mais aussi à l'un de leurs camps de cure à Spa. Elle a écrit ce message sur le site Internet de l'association :

"J'ai été très émue par la manière dont ces jeunes enfants pouvaient parler ouvertement de leurs brûlures. Au travers des conversations que j'ai eues avec leurs parents et leurs proches, j'ai senti la grande souffrance que ces enfants et leur entourage ont eu à endurer. Cela restera pour moi toujours un mystère de savoir où ces enfants puisent la force d'afficher un sourire, lors de nos rencontres. Je voudrais encourager les très nombreux volontaires, le personnel soignant, les aide-soignants et tous ceux qui s'investissent pour aider les patients brûlés en leur faisant savoir qu'en pensée, je ne suis jamais loin d'eux".

9
. Fonds scientifiques et médicaux de la Fondation Roi Baudouin (présidence d'honneur depuis 2006)

Chaque année, la princesse remet les prix des fonds scientifiques et médicaux gérés par la Fondation Roi Baudouin.

10
. APOPO (présidence d'honneur depuis 2009)

En février 2009, la princesse reçoit en audience une délégation de l'asbl APOPO qui est active en matière de déminage en Tanzanie et au Mozambique, et qui est soutenue par l'Université d'Anvers. Leur travail est réalisé avec des hamsters africains entraînés par APOPO. Astrid accepte de devenir leur présidente d'honneur, et se rend en 2011 en Tanzanie et au Mozambique, pour se rendre compte de leur travail.

11. Haut Patronage de la Journée internationale des maladies rares 2009

A l'occasion de la 2ème édition de la Journée internationale des maladies rares en février 2009, les associations demandent à une personnalité de plusieurs pays de la parrainer afin d'attirer l'attention du grand public. Trois membres de familles royales acceptent :  les princesses Astrid de Belgique, Mary de Danemark et Letizia d'Espagne. En 2009, Astrid leur accorde donc son Haut Patronage et enregistre un message d'encouragement pour le site Internet de RaDiOrg.Be (Rare Diseases Organisation Belgium) qui coordonne 80 associations belges pour des maladies orphelines.

Depuis lors, la princesse a participé à des activités de cette Journée internationale des maladies rares organisées en Belgique en 2015, 2016 et 2018.

12. Asbl Les Amis d'Accompagner (Haut Patronage depuis 2009)

Cette asbl est un service d'accompagnement socio-juridique gratuit pour les personnes en difficulté, afin de faire ensemble les démarches utiles pour améliorer leur situation.

13. Fondation Pelicano (Haut Patronage depuis 2010)

Depuis sa création en 2010, la princesse accorde son Haut Patronage à la Fondation Pelicano qui lutte contre la pauvreté infantile en Belgique.

14. Action Damien (présidence d'honneur depuis 2010)

              

La princesse succède, en 2010, à sa tante la reine Fabiola à la présidence d'honneur d'Action Damien, et rencontre officiellement le conseil d'administration le 23 mars. Afin de médiatiser la campagne de collecte 2011 de cette association, Astrid prend la parole lors de la journée de lancement au cinéma Kinépolis à Bruxelles, et se rend en Inde pour découvrir des projets financés par Action Damien dans la région de New Delhi. En septembre 2013, la princesse assiste au 18ème Congrès International de la Lèpre, organisé par Action Damien à Bruxelles (c'est la première fois que ce congrès a lieu en Belgique). Quelques 500 participants y partagent leurs expériences. A l'occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la tuberculose 2014, elle participe à un workshop organisé par Action Damien à Houthalen-Helchteren. En 2018, Astrid est présente à la séance de clôture à Bruxelles de l'assemblée générale de la Fédération Internationale des Associations contre la Lèpre.

15. Asbl Les Amis et le fonds scientifique de l'HUDERF / Belgian Kid's Fund (depuis 2010)

En 2000, elle baptise une Rose Princesse Astrid. Un millier de plants de cette rose seront vendus chaque année au profit de l'association Belgian Kid's Foundation, créée par les médecins de l'Hôpital Universitaire des enfants Reine Fabiola (HUDERF). Et depuis 2010, elle accorde son Haut Patronage à l'asbl Les Amis et le fonds scientifique de l'HUDERF / Belgian Kid's Fund.

16. Asbl Nativitas (Haut Patronage depuis 2012)



En 2018, la princesse est venue encourager Monique Nève, fondatrice de l'asbl Nativitas qui aide les personnes défavorisées ou isolées dans une maison d'accueil au cœur du quartier des Marolles à Bruxelles.

17. Hôpital de revalidation Inkendaal situé à Vlezenbeek (Haut Patronage depuis 2012)

                   2009-05-14-Prinses-Astrid_Inkendaal_b

En 2009, Astrid et le ministre fédéral de la Santé de l'époque Rudy Demotte s'étaient rendus à l'hôpital de revalidation Inkendaal à Vlezenbeek à l'occasion de son 100ème anniversaire. La princesse a ensuite accepté de leur accorder son Haut Patronage.

18. Asbl Fistul Aid (Haut Patronage depuis 2012)

Depuis 2012, la princesse accorde son Haut Patronage à l'asbl Fistul Aid au profit des femmes africaines souffrant de lésions suite à un accouchement difficile. Faute d'infrastructures adéquates et de soins médicaux facilement accessibles, beaucoup de femmes en Afrique accouchent dans des conditions précaires et souffrent ensuite de fistules. Ces femmes sont rejetées de leur communauté, condamnées à être des parias.

19 Envoyée Spéciale de la Convention d'Ottawa (depuis 2013)

Cela fait plus de vingt ans que la princesse s'investit en faveur de la lutte contre les mines antipersonnels. Plus d'infos à ce sujet :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2017/11/le-combat-dastrid-contre-les-mines.html

20
. Concert de Noël au Sablon organisé par la Fondation Be.Source (Haut Patronage du couple princier depuis 2015)

En 2018, la princesse a assisté au concert de Noël organisé au profit de Be.Source, une fondation privée créée par la famille d'Arenberg en 2010 pour améliorer les conditions de vie des seniors fragilisés. Le concert a lieu en l'église du Sablon à Bruxelles, où le couple princier s'est marié.

21
. Fonds de soutien de l'EAPN/ Europees Netwerk Armoedebestrijding (Haut Patronage depuis 2016)

22
. Belgian Resuscitation Council (Haut Patronage depuis 2018)

23. Fédération Belge des Banques Alimentaires (Haut Patronage depuis 2018) 

En 2012, la princesse assiste à la conférence de presse organisée pour les 25 ans des Banques Alimentaires, qui aidaient à l'époque plus de 100.000 Belges. Elle leur accorde son Haut Patronage en 2018. L'année suivante, elle visite la Banque Alimentaire de Flandre Occidentale et son nouveau centre de redistribution alimentaire à Kuurne.

lundi 3 juin 2019

Activités royales en mai 2019

                         29 audiences pour le Roi :   le premier ministre Charles Michel (reçu 5 fois), le président du parlement bruxellois Charles Picqué, l'ancien commissaire général chargé de la coordination fédérale des commémorations de la première guerre mondiale Paul Breyne, le patriarche de l'Eglise catholique chaldéenne en Irak, le président de la Chambre Siegfried Bracke (reçu 2 fois), le président de l'Azerbaïdjan Iham Aliyev, le premier président de la Cour du travail de Bruxelles Marc Dallemagne, le président du Sénat Jacques Brotchi, le président de la NVA Bart De Wever, le président du PS Elio Di Rupo, les co-présidents d'Ecolo Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet, la présidente de Groen Meyrem Almaci, le président du CD&V Wouter Beke, le président de Défi Olivier Maingain, la présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten, le président du SPA John Crombez, le président du CDH Maxime Prévot, le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken, le président du PTB Peter Mertens, les informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte (reçus conjointement), ainsi que les nouveaux ambassadeurs du Ghana, Maldives, Equateur et Kirghizistan venus remettre leurs lettres de créance

11 activités officielles pour le Roi :   visite à l'Hôpital Universitaire d'Anvers pour les 30 ans de Kom op tegen Kanker, déjeuner de travail avec les recteurs des universités belges, funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg, dîner au château de Laeken avec des jeunes travailleurs de rue, visite de la Maison Vésale à Bruxelles, départ des 20km de Bruxelles, 1ère et 2ème sessions des finales du Concours Musical Reine Elisabeth, déjeuner offert au jury du Concours Musical Reine Elisabeth, événement Be The Change de la fédération de l'industrie technologique, réception au château de Laeken pour les ambassadeurs accrédités en Belgique au cours de l'année écoulée

18 activités officielles pour la Reine :   table ronde à Liège sur les victimes de proxénètes d'adolescents, déjeuner de travail avec les recteurs des universités belges, funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg, dîner au château de Laeken avec des jeunes travailleurs de rue, 3ème session et dernière session des demi-finales du Concours Musical Reine Elisabeth, remise du Prix Reine Mathilde 2019, visite de travail à l'Université de Gand sur le thème du développement durable, 1ère, 3ème, 4ème et dernière sessions des finales du Concours Musical Reine Elisabeth, déjeuner offert au jury du Concours Musical Reine Elisabeth, visite à l'Organisation Mondiale de la Santé à Genève, table ronde sur le développement durable avec des représentants de hautes écoles et universités, réception au château de Laeken pour les ambassadeurs accrédités en Belgique au cours de l'année écoulée, remise des prix du Concours Musical Reine Elisabeth, 10ème European Lotterie Congress à Anvers

1 activité officielle pour le roi Albert II :   funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg

2 activités officielles pour la reine Paola :   funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg, remise des Prix Reine Paola pour l'Enseignement 2018-2019

1 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth :   funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg

1 activité officielle pour le prince Gabriel :  dernière session des finales du Concours Musical Reine Elisabeth

1 activité officielle pour le prince Emmanuel :   2ème session des finales du Concours Musical Reine Elisabeth

1 activité officielle pour la princesse Eléonore :  3ème session des finales du Concours Musical Reine Elisabeth

8 activités officielles pour la princesse Astrid :   remise du Astra Zeneca Foundation Award 2018, funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg, remise des bourses du Fonds Prince Albert, déjeuner offert au jury du Concours Musical Reine Elisabeth, session des finales du Concours Musical Reine Elisabeth, remise des prix scientifiques de la Fondation Médicale Reine Elisabeth, lancement des Special Olympics à Sint-Niklaas, inauguration de l'exposition PiKANT à Moorsel

5 activités officielles pour le prince Lorenz :   funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg, session des finales du Concours Musical Reine Elisabeth, clôture de l'assemblée générale de l'Association Royale des Demeures Historiques et Jardins de Belgique, lancement des Special Olympics à Sint-Niklaas, inauguration de l'exposition PiKANT à Moorsel

12 activités officielles pour le prince Laurent :  funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg, après-midi festive au Hameau du Lac à Mettet, inauguration du projet de logement Steyls à Laeken, visite de la maison d'accueil pour sans-abris "La Fontaine" à Bruxelles, festival international de la bande dessinée à Knokke-Heist, présentation d'un livre à la résidence de l'ambassadeur d'Italie, dîner-conférence à Bruxelles sur l'histoire de la franc-maçon en Belgique, lancement de la radio digitale Monique, déjeuner offert au jury du Concours Musical Reine Elisabeth, inauguration des nouveaux bâtiments de la pouponnière Sainte-Adeline à Liège, concert de la chanteuse belge Angèle à Forest National, visite de la Team Herscham pour sans-abris à Bruxelles

2 activités officielles pour la princesse Claire :   visite de la maison d'accueil pour sans-abris "La Fontaine" à Bruxelles, inauguration des nouveaux bâtiments de la pouponnière Sainte-Adeline à Liège

1 activité officielle pour la princesse Louise :   concert de la chanteuse belge Angèle à Forest National

0 activité officielle pour les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités officielles de janvier à mai (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   87 activités officielles  +  63 audiences

Reine :   102 activités officielles

Princesse Astrid :    46 activités officielles

Prince Laurent :   36 activités officielles

Prince Lorenz :   11 activités officielles

Princesse Claire :  6 activités officielles

Princesse Louise :   6 activités officielles

Princes Nicolas et Aymeric :   5 activités officielles

Reine Paola :   4 activités officielles

Roi  Albert II :   3 activités officielles

Princesses Elisabeth et Eléonore :   2 activités officielles

Princes Gabriel et Emmanuel :   1 activité officielle

lundi 20 mai 2019

Le roi Philippe et l'Italie

1° Les origines italiennes du roi Philippe

Grâce à sa mère,  le roi Philippe descend d'une des familles les plus prestigieuses d'Italie :   les Ruffo di Calabria. Il est difficile d'en déterminer avec certitude les origines car les différentes sources sont contradictoires. Les archives italiennes mentionnent cependant le nom "Ruffo" ou "Rufus" avant l'an 1000 :  Bérénice Ruffo épouse l'empereur byzantin Basileios Ier le Macédonien et son père, Giovanni Fulcone, est nommé gouverneur de la Calabre dans le sud de l'Italie.

Au fil des siècles, les Ruffo di Calabria font construire, entre autres, le couvent et l'église des Dominicains à Naples, le monastère de l'Annonciation à Noceto, le sanctuaire de Saint-Dominique à Altomonte et le monastère de Sainte-Marie à Scilla.  On trouve les chapelles et monuments funéraires de la famille dans la cathédrale de Capoue, dans l'église Saint-Laurent de Rome, dans l'église des Capucins de Bagnara et dans cinq églises de Naples. Plusieurs Ruffo di Calabria ont été nommés cardinaux. En 1661, Fabrizio Ruffo, qui était à la fois le supérieur d'un couvent et le capitaine de l'escadre de Malte, bat les Turcs à la tête de ses galères. La famille de Paola posséda en Italie dix-neuf comtés, un vicomté, dix marquisats, dix duchés et quinze principautés. Sa puissance se termine au début du 19ème siècle lorsque la Calabre est soumise à Napoléon Bonaparte.

En 1877,  Benianimo Ruffo di Calabria, maire de Naples, épouse Laure Mosselman du Chenoy, une jeune Bruxelloise. Le couple a trois enfants :  Eleonora, Fulco et Ludovico (surnommé Luigi). Ce dernier épouse une Belge :  Agnès Orban de Xivry en 1909 à La Roche-en-Ardenne.

Né en 1884,  Fulco devient le chef de famille en 1901 suite au décès de son père Beniamino. Il est directeur d'une société belgo-italienne de bateaux à vapeur au Sénégal, mais ses activités professionnelles sont compromises avec la première guerre mondiale. Il rejoint d'abord son régiment de cavalerie où il avait effectué son service militaire. A sa demande, il est ensuite envoyé dans des écoles de pilotage à Turin et Pise, et reçoit ses ailes de pilote le 15 août 1915.  Fulco est muté en 1916 à l'Ecole de pilotage de Coscina Costa et devient le compagnon attitré de Francesco Baracca. Le 25 octobre 1917, il affronte seul une escadrille de six avions autrichiens. Il réussit à en abattre deux, pendant que les autres prennent la fuite. On le surnomme "le baron rouge" ou "le chevalier du ciel".

Fulco Ruffo di Calabria termine la première guerre mondiale avec vingt victoires et le grade de capitaine.  Il est le cinquième as de l'aviation italienne, derrière le major Baracca (34), le lieutenant Scaroni (26), le lieutenant-colonel Piccio (24) et le lieutenant Barachini (21). Les récompenses pleuvent. Le roi Albert Ier le fait chevalier de l'Ordre de Léopold sur l'aéroport de Padoue et la Belgique lui décerne plus tard la Croix de Guerre 1914-1918.  A la Scala de Milan, Fulco reçoit la Medaglia d'Oro et Valore Militare, un honneur que seuls sept pilotes ont reçu durant ce conflit. Le roi Victor-Emmanuel III le nomme sénateur et chevalier de l'Ordre militaire de Savoie.

En 1919, Fulco épouse à Turin  la comtesse Luisa Gazelli di Rossana e di Sebastiano, de douze ans sa cadette. Fille du comte Augusto Gazelli di Rossana e di Sebastiano et de la comtesse Maria-Cristina Rignon,  elle appartient à une famille de la noblesse piémontaise des Alpes et descend par sa mère du marquis de la Fayette (1757-1834), qui est devenu célèbre pour sa participation à la guerre d'Indépendance aux Etats-Unis aux côtés des insurgés.

Le couple s'installa d'abord à Turin, la ville natale de Luisa, avant de déménager ensuite à la via Jacopo Peri à Rome, non loin de la célèbre Villa Borghèse. L'été, ils louent chaque année durant plusieurs mois la Villa Claudia dans la petite station balnéaire de Forte dei Marmi (où naît la reine Paola en 1937).

Le couple a sept enfants, dont seule la reine Paola est toujours en vie :  Maria-Cristina (1920-2003), Laura (1921-1972),  Fabrizio (1922-2005),  Augusto (1925-1943),  Giovanella (1927-1941),  Antonello (1930-2017) et Paola (1937).

Mais leur existence paisible est perturbée par la deuxième guerre mondiale. Dans l'émission "Paola : paroles de reine" diffusée en 2006, la souveraine a confié :

"Nous étions quatre filles et trois garçons à la maison. Mon grand-père maternel est décédé en 1937 et l'une de mes sœurs est morte à l'âge de 14 ans. Elle était très belle. Ce fut un drame pour mes parents. Durant la guerre, l'un de mes frères est parti rejoindre les partisans dans le nord. Un autre voulait rejoindre les Alliés. Son idéal était de combattre les Allemands. Je me souviens quand un officier est venu prévenir ma mère qu'il avait été tué alors qu'il portait secours à son commandant blessé. Il avait 18 ans. J'ai encore sa photo quand il est parti avec son sac à dos. En 1944, ma mère a dû se cacher car elle était contre les fascistes. Cela me faisait drôle de la voir agir de la sorte alors qu'elle était, à mes yeux, l'image de la justice. Elle a même dû changer de nom". 

Revenons sur tous ces événements dont parle la reine Paola. Sa sœur Giovanella décède en 1941 d'un empoisonnement alimentaire. Deux ans plus tard, son frère Augusto s'engage comme volontaire aux côtés des Alliés. Il participe à la bataille de Pescara dans la mer Adriatique à bord d'un contre-torpilleur. Selon l'armée britannique, il serait mort en se plaçant sur la trajectoire d'un tir allemand destiné au commandant Lee. Le corps d'Augusto ne sera jamais retrouvé.

Durant la guerre, Luisa et sa fille Paola se cachent à l'Istituto Villa Pacis en compagnie d'autres femmes qui s'étaient opposées au régime faciste de Mussolini. Ce couvent tenu par des sœurs augustines était sous la protection du Vatican. Paola y a fait sa première communion et y a appris à lire.

Les épreuves ne sont pas terminées pour les Ruffo di Calabria. Lors de la Bataille des Ardennes, Agnès Orban de Xivry-Ruffo di Calabria (belle-soeur de Fulco et Luisa) et sa fille séjournent au château "Les Agelires" à La Roche-en-Ardenne. Malheureusement, un violent bombardement de l'aviation américaine détruit, le 26 décembre 1944,  plus de 300 maisons et le château où Agnès et sa fille Yolande trouvent la mort.

En Italie,  Fulco décède d'un arrêt du cœur le 26 août 1946 à Marina di Massa. Il avait 62 ans.  Son fils Fabrizio devient le nouveau chef de famille. L'Italie étant devenue une république en 1946, il met fin à sa carrière d'officier car il refuse de rompre le serment de fidélité au Roi qu'il avait prononcé. Il se lance dans les affaires.

De son côté, devenue veuve, l'énergique Luisa ne se laisse pas abattre. Sa grande maison de la via Jacopo Peri à Rome étant devenue trop grande pour elle et ses deux derniers enfants, elle loue un étage au réalisateur Jean Renoir, le fils du peintre impressionniste Auguste Renoir.  Mariana Poswick, une amie de Paola, confie à Mario Danneels :

"C'était quelqu'un d'exceptionnel qui n'a pas eu une vie facile. Trois de ses enfants sont décédés de son vivant et, après la mort prématurée de son mari, elle s'est retrouvée toute seule. Pourtant, elle était toujours très aimable et très sympathique. Et elle avait beaucoup de personnalité. Paola adorait sa mère. Elles s'entendaient particulièrement bien".

Mais après tous ces malheurs, la famille de Paola retrouve une place prestigieuse au sein du Gotha européen :  suite à l'absence d'héritiers du roi Baudouin et de la reine Fabiola,  toute la famille royale belge (dont le roi Philippe) descend désormais des Ruffo di Calabria…

Bibliographie :   -  DANNEELS Mario,  "Paola : de la dolce vita à la couronne", éditions Luc Pire, 2000
                           - LEROY Vincent,  "Les 75 ans de la reine Paola", éditions Imprimages, 2012

2° Les relations diplomatiques entre l'Italie et nos souveains actuels

                                     

Quelques mois après leur accession au trône,  le roi Philippe et la reine Mathilde effectuent une visite officielle de courtoisie d'une journée en février 2014 à Rome. Ils sont accompagnés par le premier ministre belge Elio Di Rupo et le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders. La délégation belge est reçue à déjeuner par le président italien Giorgio Napolitano au Quirinal (voir photo ci-dessus), puis rencontre dans l'après-midi le premier ministre et le président du Sénat.                

En mars 2015,  le Roi reçoit en audience le nouveau président de la République italienne Sergio Mattarella, de passage à Bruxelles.
                                     20150612 - MILAN, ITALY: Queen Mathilde of Belgium delivers a speech prior to a visit to the Universal Exhibition 2015 (Expo Milano 2015 or World Exposition 2015) in Milan, Italy, Friday 12 June 2015. BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE La même année,  la reine Mathilde se rend à l'Exposition Universelle de Milan pour découvrir le pavillon belge.

lundi 6 mai 2019

Activités royales en avril 2019

                                                               
7 audiences pour le Roi :   le premier ministre Charles Michel (reçu 3 fois), le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem, le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra, le commandant suprême des forces alliées en Europe le général Curtis Michael Scaparotti, la secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie Louise Mushikiwabo

12 activités officielles pour le Roi :  rencontre avec la présidente d'Estonie, visite du Estonia Breefing Centre, visite du détachement militaire belge à Tapa en Estonie, prestation de serment de cinq magistrats belges, rencontre à Flawinne avec les familles des dix paras belges assassinés il y a 25 ans au Rwanda, visite du VentureLab, visite d'HEC Liège Management School, dîner au château de Laeken avec des jeunes magistrats, cérémonie à la Colonne du Congrès pour la Journée des Vétérans, visite de l'entreprise Niko à Sint-Niklaas, visite du centre de formation des pompiers de Bruxelles, 150ème anniversaire du tramway à Bruxelles

7 activités officielles pour la Reine :   20ème anniversaire de l'Agence de développement belge Enabel, rencontre à Flawinne avec les familles des dix paras belges assassinés il y a 25 ans au Rwanda, dîner au château de Laeken avec des jeunes magistrats, remise du Prix Baillet Latour de la Santé 2019, visite au CHU de Liège à l'invitation de l'opération Télévie, première et deuxième sessions de qualification du Concours Musical Reine Elisabeth

0 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola

1 activité officielle pour la princesse Elisabeth :   visite du centre de formation des pompiers de Bruxelles

0 activité officielle pour le prince Gabriel et le prince Emmanuel

1 activité officielle pour la princesse Eléonore :  deuxième session de qualification du Concours Musical Reine Elisabeth

4 activités officielles pour la princesse Astrid :   remise du Innovation Award de la Fédération de la Chimie et des Sciences de la Vie, visite de la Banque Alimentaire de Flandre Occidentale à Kuurne, dîner de gala à Brussels Expo pour les 30 ans du Télévie, remise des prix des fonds scientifiques et médicaux de la Fondation Roi Baudouin

1 activité officielle pour le prince Lorenz :  dîner de gala à Brussels Expo pour les 30 ans du Télévie

6 activités officielles pour le prince Laurent :   visite de l'Institut Sint-Aloysius à Lierre, événement "Bring your dog to school" à Hasselt, 37ème édition du Brussels International Fantastic Film Festival, chasse aux os pour chiens à Bury, inauguration d'un bâtiment de Forest rénové par la Fondation Pro Renovassistance, visite du quartier Joli-Bois de Waterloo à l'occasion des 60 ans de sa friterie

1 activité officielle pour la princesse Claire :   inauguration d'un bâtiment de Forest rénové par la Fondation Pro Renovassistance

0 activité officielle pour la princesse Louise

1 activité officielle pour le prince Nicolas  :   chasse aux os pour chiens à Bury

2 activités officielles pour le prince Aymeric :  chasse aux os pour chiens à Bury,  visite du quartier Joli-Bois de Waterloo à l'occasion des 60 ans de sa friterie

Récapitulatif des activités de janvier à avril 2019 (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   76 activités officielles   +  34 audiences

Reine :   84 activités officielles

Princesse Astrid :   38 activités officielles

Prince Laurent :   24 activités officielles

Prince Lorenz :   6 activités officielles

Princesse Louise, Prince Nicolas et Prince Aymeric :   5 activités officielles

Princesse Claire :   4 activités officielles

Roi Albert II et Reine Paola :   2 activités officielles

Princesse héritière Elisabeth :   1 activité officielle

Princesse Eléonore :   1 activité officielle

Prince Gabriel et Prince Emmanuel :    0 activité officielle

lundi 15 avril 2019

La princesse Esmeralda sur tous les fronts en 2019


              

(Article actualisé en juin 2019)

La princesse commence son année 2019 en écrivant sur son compte Twitter qu'elle utilise pour sa communication :   "Happy New Year !  Let's hope for a 2019 full of love, compassion, solidarity and non violent global action to save our environment".

1° Devoir de mémoire à l'égard de ses parents

Comme chaque année depuis 2010,  la princesse Esmeralda était présente en février à la messe organisée en l'église Notre-Dame de Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie. Rappelons que c'est dans la crypte royale de cette église que repose ses parents, ses grands-parents et son frère Alexandre.

En mars, elle a réagi dans l'hebdomadaire "Paris Match" aux nouvelles rumeurs de liaison entre le roi Baudouin et la princesse Lilian :

"La première chose qui me vient à l'esprit à propos de ces rumeurs est l'inconsistance et le manque de preuves sur lesquelles se basent ces affirmations. Baudouin aurait dit (lors d'une communication téléphonique alors qu'il était sur écoute, ce qui paraît, là pour le coup, un scandale) : "Je suis à vous, je ne vous quitterai jamais".  Ce qui devait s'adresser à ses parents ou sa famille, j'imagine, car il ne vouvoyait pas ma mère. Ensuite, ils auraient partagé un compartiment de wagon lits couchettes pour aller en Autriche. Ce que nous avons souvent fait entre amis ou en famille.

Quand ma mère a épousé mon père, elle n'avait que 23 ans et elle a recomposé une vraie famille avec les trois enfants de la reine Astrid :   Joséphine (14 ans), Baudouin (11 ans) et Albert (7 ans). Elle les a élevés avec beaucoup d'amour. Baudouin, qui l'appelait Mummy,  était probablement le plus proche d'elle et lui faisait énormément confiance. Ils ont sans doute partagé une relation affective forte comme c'est souvent le cas entre mère et fils. Dans les lettres qu'ils se sont échangées tout au long des années 50, on devine une affection et une immense complicité. A de nombreuses reprises, Baudouin remercie ma mère pour ses conseils et lui demande de veiller sur son cher papa pour lequel il a tant d'amour et d'admiration.

Que la classe politique ait eu des craintes au sujet de l'influence de mes parents sur le jeune roi, c'est certain mais cela ne justifie en rien cette extrapolation. Je me souviens que l'on a évoqué cette rumeur il y a une vingtaine d'années et que ma mère avait remarqué à cette occasion :   "On ne m'aura rien épargné!  Ceci est vraiment l'accusation la plus honteuse et la plus injuste!".  Elle était tellement blessée par rapport à l'amour et à la loyauté qu'elle avait pour mon père que l'on puisse imaginer cela.

Quels qu'aient été ses défauts et son caractère intransigeant,  ma mère ne mérite en rien d'être constamment vilipendée et salie de la sorte. Elle a démontré un amour et une loyauté sans faille envers mon père et en a subi les conséquences dans l'opinion publique. Elle a élevé ses enfants comme si c'étaient les siens et n'a jamais répondu aux attaques, même lorsque celles-ci étaient parfaitement injustes. Je ne comprends pas pourquoi ces ragots sont à nouveau évoqués. On porte atteinte à la mémoire de mes parents et de mon demi-frère, et par conséquent de fait à l'image de la famille royale. Est-ce cela l'objet de cette attaque?   Je me le demande". 

2° Son combat pour l'environnement

En 2019,  la princesse poursuit son combat l'environnement qu'elle mène depuis de nombreuses années, et devient la nouvelle ambassadrice d'honneur du WWF Belgium.

L'hebdomadaire "Paris Match" publie début janvier l'interview de Yann-Arthus Bertrand qu'elle avait réalisé lors de leur passage commun à Bruxelles :   https://parismatch.be/actualites/environnement/226464/yann-arthus-bertrand-pourquoi-poursuivons-nous-notre-saccage-comme-si-de-rien-netait%E2%80%89

Le 10 janvier, la princesse écrit sur son compte Twitter :  "Un ex-lobbyiste d'une compagnie charbonnière, partisan d'une relaxation des protections environnementales, est à la tête de l'Agence de Protection de l'Environnement aux Etats-Unis. Tout est dit".  Le même jour, elle félicite Greenpeace France pour son travail.

Esmeralda apporte son soutien aux marches pour le climat des étudiants, via son compte Twitter le 24 janvier :   "Support for young people marching today in Brussels!".  Ainsi que le 15 février :  "Kudos to young people raising their voices in the United Kingdom, in Europe, in the US and anywhere in the world today for Climate Action. So proud !  They are teaching us a lesson!".

En février, elle répond aux questions de Pierre Nizet pour les journaux du groupe Sud Presse :

"A l'instar de votre père le roi Léopold III,  la préservation de notre vieille terre est l'un de vos chevaux de bataille?
- Il a toujours été un précurseur dans le domaine. En 1934 déjà, il disait que les générations futures ne nous pardonneraient pas la façon dont on utilise les ressources naturelles, de manière irresponsable. Il serait catastrophé par la déforestation et la situation des Indiens auxquels il était très attaché.

- Vous voilà donc au Cercle de Wallonie à Namur ?
- Je parlerai de la justice climatique. Il existe un rapport étroit entre les droits humains et le changement climatique. Les premiers touchés sont les plus démunis...et les femmes qui en sont les premières victimes au niveau des tâches à effectuer, du travail des champs, de la collecte de l'eau. On touche à notre droit le plus fondamental :  je pense à l'eau mais aussi à l'air qui est tellement mauvais chez nous. 

- Que pensez-vous de ces jeunes Belges qui manifestent dans la rue pour le climat ?
- Je les trouve extraordinaires. On peut être fier car ils sont un peu au départ des grandes manifestations qui fleurissent aujourd'hui en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis ou en France. C'est formidable car cela concerne les deux parties du pays.

- Et à la maison, que faites-vous pour le climat?
- On essaie de bannir au plus le plastique. Cela fait dix ans que je ne consomme plus de viande rouge, mais je ne dis pas qu'il faut la supprimer. J'utilise les transports en commun à Londres, jamais ma voiture. 

- Trouvez-vous que le gouvernement belge est à l'écoute de ces jeunes?
- Pas encore assez, même s'il y a un semblant de reconnaissance. Tout à coup, les politiques disent qu'ils vont faire plus, mais ils n'ont pas encore été très actifs". 

La princesse rencontre la Suédoise Greta Thunberg et les Belges Adélaïde Charlier et Anuna De Wever au Parlement Européen :
                                 Le 14 mars, elle écrit sur son compte Twitter :   "These young girls are amazingly determined and focused demanding urgent climate action. We need to support them on the 15 march and beyond". Le 15 mars, la princesse participe à la marche pour le climat à Londres, tandis que son fils Leopoldo est à celle d'Oxford et sa fille Alexandra à celle de Southampton. 

Au City Hall de Londres en avril,  la princesse prend la parole lors du lancement par Greenpeace de leur campagne pour protéger les océans d'ici 2030, en présence de Michael Gove (secrétaire d'Etat à l'Environnement) et Emily Thornberry (secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de l'opposition). Esmeralda était également à Oxford Circus pour soutenir les manifestants d' ExtinctionRebellion qui bloquaient de manière pacifique plusieurs endroits de Londres.

3° Son combat pour la protection des tribus indigènes

En mars, elle rencontre Daiara Tukano et Lucia Fernanda Kaingang, deux artistes-activistes des peuples originaires du Brésil.
                     


En mai, le chef Raoni effectue un voyage de trois semaines en Europe pour défendre l'Amazonie et alerter l'opinion publique sur la déforestation. A Bruxelles, il rencontre la princesse Esmeralda (comme son père le roi Léopold III dans les années 1960 lors d'une expédition scientifique dans le parc de Xingu au Brésil).




4° Sa participation à "Livrés à domicile"

Le 16 avril, la RTBF diffuse un numéro de "Livrés à domicile". Le présentateur Thierry Bellefroid y confronte la princesse avec Amin Maalouf, qui vient de publier "Le naufrage des civilisations". Tous deux sont concernés par des actions similaires. La princesse confie qu'elle lit toutes sortes d'ouvrages, et dans plusieurs langues, afin de mieux saisir les nuances de l'auteur.

                               sans-titreeee

5° Son combat pour les droits des femmes

En avril, Esmeralda participe à une conférence sur les droits des femmes à Copenhague, en présence de la princesse Marie de Danemark. Elle y retourne le mois suivant pour The Womenomics Nordic Business Conference 2019, où la princesse reçoit un prix pour son action pour la promotion des femmes dans tous les secteurs de la société.

                     
Quand je lui ai demandé par courriel si elle était optimiste ou pessimiste sur l'évolution des droits des femmes et des filles en 2019, voici ce qu'elle m'a répondu :

"Il faut essayer de rester optimiste, mais ce n'est pas toujours facile. Nous avons certes fait des progrès depuis 50 ans, mais les droits des femmes ne semblent jamais être définitivement acquis. On revient facilement en arrière, comme le montrent de récents événements aux Etats-Unis et dans certains pays d'Europe. Et dans beaucoup de pays, les femmes n'ont pas les mêmes droits de propriété que les hommes, elles n'ont pas les mêmes salaires, elles n'ont parfois pas la liberté de se déplacer sans l'autorisation de leur père ou de leur mari…  Sans parler des mariages précoces, des crimes d'honneur, de l'excision, de la violence liée au genre. La lutte pour l'égalité reste vraiment d'égalité".

En juillet, elle décide de soutenir l'ONG Hero Women Rising en faveur des femmes et des filles du Kivu en République Démocratique du Congo :  elle se lance à l'assaut du Kilimandjaro avec sa fille Alexandra et son neveu, afin de récolter des fonds pour l'ONG via du crowfunding.

6° Son combat avec l'ONG Friendship pour le Bangladesh
                                   En mai, le prince héritier Haakon de Norvège et la princesse Esmeralda assistent à un forum organisé à Annecy par Global Dignity et l'ONG Friendship International.  La princesse est membre du conseil d'administration de Friendship United Kingdom et présidente de Friendship Belgium,  qui soutiennent le travail de Runa Khan (au centre de la photo ci-dessus à côté du prince Haakon) en faveur des populations défavorisées du Bangladesh.


Copyright photos :   compte Twitter de la princesse Esmeralda

Cliquez ci-dessous sur "Esmeralda" pour retrouver mes autres articles sur la princesse.
                     

lundi 8 avril 2019

Mathilde, présidente d'honneur de la Fondation Roi Baudouin

                                   

Suite au décès de la reine Fabiola, la reine Mathilde est nommée présidente d'honneur de la Fondation Roi Baudouin, une fonction qu'avait occupée la veuve du défunt souverain de 1993 à son décès en 2014.

Soyons clair :  cette fondation - qui a été créée pour les 25 ans de règne du roi Baudouin en 1976 - dispose d'importants moyens financiers, mais garde une certaine indépendance par rapport au Palais. La reine Mathilde n'assiste pas aux conseils d'administration, ne participe pas aux délibérations des jurys, et ne définit pas les grands axes de la Fondation. Son rôle (comme celui de la reine Fabiola avant elle) est purement honorifique :   elle assiste à la remise du Prix Roi Baudouin pour le Développement en Afrique et à certaines soirées de gala organisées par les comités de soutien de Flandre Orientale, Anvers et Flandre Occidentale de la Fondation.

Depuis sa nomination comme présidente d'honneur, on note deux initiatives :   elle a tenu à présenter le projet Boost de la Fondation Roi Baudouin à la reine Rania de Jordanie (en voyage d'Etat en Belgique en 2016), et elle a prononcé un discours lors de la clôture du Printemps de la Philanthropie organisé en 2017 par la Fondation.

Plus d'infos sur la Fondation Roi Baudouin dont je vous ai déjà parlé :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2012/07/hausse-des-dons-en-2011-pour-la.html

Afin de diminuer les frais de fonctionnement, les équipes administratives de la Fondation Roi Baudouin gèrent des fonds plus modestes, dont certains sont liés à la famille royale :

- le Fonds Prince Albert (dont la princesse Astrid est l'actuelle présidente d'honneur) créé en 1984 :  http://familleroyalebelge.blogspot.com/2017/06/les-missions-economiques-de-la.html

- le Fonds du Patrimoine (dont le prince Lorenz est président d'honneur) créé en 1987 :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2019/03/conference-sur-le-fonds-du-patrimoine.html

- le Fonds Prince Philippe créé en 1998 :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2011/08/le-travail-du-fonds-prince-philippe-en.html

- le Fonds Princesse/Reine Mathilde créé en 2000 :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/06/le-fonds-princesse-mathilde.html

- le Fonds Reine Fabiola pour la Santé Mentale créé en 2004 (en remplacement de l'ancienne Fondation Nationale Reine Fabiola pour la Santé Mentale) :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2012/10/le-fonds-reine-fabiola-pour-la-sante.html

lundi 1 avril 2019

Activités royales en mars 2019

                                   9 audiences pour le Roi :   le premier ministre Charles Michel (reçu 2 fois),  l'Exécutif des Musulmans, le président du Sénat Jacques Brotchi, une délégation de l'association des commerçants et des artisans du district de l'abattoir d'Anderlecht, ainsi que les ambassadeurs du Brésil, Bahamas, Colombie, Croatie.

20 activités officielles pour le Roi :  découverte du projet Story-me au collège roi Baudouin à Schaerbeek, déjeuner au château de Laeken pour la Journée Internationale de la Femme, lunch avec le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker, rencontre avec des stagiaires du ministère des Affaires étrangères, dimanche de l'Orthodoxie à Bruxelles, visite de la bibliothèque d'outillage Tournevie à Molenbeek-Saint-Jean, funérailles du cardinal Danneels à Malines
+ 13 activités officielles lors du voyage d'Etat en Corée du Sud (visite du Korea Furniture Museum, cérémonie au monument aux morts de la Corée, visite du monument belge, cérémonie d'accueil par le président de la République et son épouse, symposium belgo-coréen sur les smart cities, visite à l'hôtel de ville de Séoul, dîner de gala offert par le président de la République, visite de Root Impact, visite de l'Académie mondiale de Taekwondo, concert belge offert par les souverains, visite du centre médical Jeon Jin Sang, ouverture du Belgian Life Festival, déjeuner avec des investisseurs)

24 activités officielles pour la Reine :  déjeuner au château de Laeken pour la Journée Internationale de la Femme, rencontre scientifique sur le cancer du sein, rencontre avec des femmes de la province de Liège, rencontre avec des stagiaires du ministère des Affaires étrangères, Semaine des Soins à Deinze, opéra "Push" au théâtre royal de la Monnaie, concert de l'Orchestre de Chambre d'Europe et du Collegium Vocale Gent, découverte du projet de musicothérapie de l'asbl Ave Regina, 6ème Congrès Mondial de l'Habitat Partagé, funérailles du cardinal Danneels à Malines
+  14 activités officielles lors du voyage d'Etat en Corée du Sud (visite du Korea Furniture Museum, cérémonie au monument aux morts de la Corée, visite du monument belge, cérémonie d'accueil par le président de la République et son épouse, visite d'une école de musique, dîner de gala offert par le président de la République, rencontre avec Ban Ki-Moon, ouverture d'un séminaire sur l'économie circulaire, rencontre avec des étudiants de l'Université de Gand, visite d'Unicef Corée, concert belge offert par les souverains, visite du centre médical Jeon Jin Sang, ouverture du Belgian Life Festival, déjeuner de travail sur la santé mentale).

1 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola :   concert de gala de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth

0 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore

1 activité officielle pour la princesse Astrid :   funérailles du cardinal Danneels à Malines

2 activités officielles pour le prince Lorenz :   visite du Musée Hof van Busleyden à Malines, funérailles du cardinal Danneels à Malines

6 activités officielles pour le prince Laurent :   funérailles du cardinal Danneels à Malines, réception organisée par la Maison d'Enfants Reine Marie-Henriette, visite de l'exposition Rock that Block Waregem 2019 - LEGO, remise du prix United Humans Award 2018 for Mutual Respect, journée de toilettage gratuit organisé par la Fondation Prince Laurent, rencontre avec des Young Change Maker à Bruxelles.

1 activité officielle pour la princesse Claire :   réception organisée par la Maison d'Enfants Reine Marie-Henriette

1 activité officielle pour la princesse Louise :  rencontre avec des Young Change Maker à Bruxelles

0 activité officielle pour le prince Aymeric

1 activité officielle pour le prince Nicolas :   visite de l'exposition Rock that Block Waregem 2019 - LEGO

Récapitulatif des activités officielles de janvier à mars 2019 (source :   www.monarchie.be) :

Roi :   64 activités officielles   +  27 audiences

Reine :   77 activités officielles

Princesse Astrid :   34 activités officielles

Prince Laurent :   18 activités officielles

Prince Lorenz :   5 activités officielles

Princesse Claire :   4 activités officielles

Princesse Louise :   5 activités officielles

Prince Nicolas :   4 activités officielles

Prince Aymeric :   3 activités officielles

Roi Albert II et Reine Paola :   2 activités officielles

Princesse héritière Elisabeth, Prince Gabriel, Prince Emmanuel et Princesse Eléonore :   0 activité officielle

lundi 11 mars 2019

Conférence sur le Fonds du Patrimoine

Le vendredi 29 mars 2019 à 14h30 au Musée Bellevue,  l'Association Royale Dynastie et Patrimoine Culturel organise une conférence intitulée "Des œuvres dans l'Histoire : la collection de la Fondation Roi Baudouin dévoilée"  par Dominique Allard, directeur à la Fondation Roi Baudouin. Prix :  5 euros (pour les membres de l'association) ou 7 euros (pour les non-membres). Inscription et paiement obligatoires avant le 22 mars 2019. Plus d'infos :   musdyn@skynet.be ou 02/ 511. 55. 78

Directeur à la Fondation Roi Baudouin (créée en 1976 lors des 25 ans de son règne), Dominique Allard assure notamment la responsabilité du Fonds du Patrimoine de la Fondation qui a été lancé en 1987. Quel est son objectif?  Se porter acquéreur d'œuvres d'art et documents historiques significatifs de notre patrimoine, et les montrer ensuite au grand public ou/et aux chercheurs. Depuis 1987, le Fonds du Patrimoine de la Fondation Roi Baudouin compte 21.560 œuvres d'art et 22 fonds d'archives (dont certains sont reçus en dons et legs). Toute la collection est mise en dépôt dans plus de quarante musées et institutions patrimoniales à travers le pays. C'est le prince Lorenz de Belgique qui est le président d'honneur de ce Fonds. Plus d'infos :   www.patrimoine-frb.be

Durant cette conférence,  Dominique Allard présentera des œuvres tirées de la collection du Fonds, et parlera de leurs objectifs et projets. Parmi ces œuvres et fonds d'archives, voici en quatre dont j'ai déjà parlé sur mes deux autres blogs :

- Un tableau de l'apôtre Mathieu par Van Dyck :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2019/01/lapotre-mathieu-par-van-dyck.html

- La carte Utopia d'Abraham Ortelius :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2019/01/lunique-carte-utopia-dabraham-ortelius.html

- Les livres de Stijn Streuvels :   http://ecrivainsbelges.blogspot.com/2018/01/les-livres-de-stijn-streuvels-anvers.html

- Les archives de l'auteur Hugo Claus :  http://ecrivainsbelges.blogspot.com/2015/04/sauvegarde-des-archives-de-lauteur.html

lundi 4 mars 2019

Activités royales en février 2019

                              

9 audiences pour le Roi :   le premier ministre Charles Michel (reçu 3 fois), le ministre de la Justice Koen Geens, la ministre de l'Environnement Marie-Christine Marghem, une délégation de la Fédération Nationale des Combattants de Belgique, la ministre francophone de l'Enseignement Marie-Martine Schyns, le président de l'Union des Associations Laïques Freddy Mortier, le ministre des Télécommunications Philippe De Backer

14 activités officielles pour le Roi :  visite de Health House à Heverlee, visite du centre de formation d'Audi Brussels, symposium "Quelle formation pour notre avenir? La formation en alternance et au-delà", dîner au château de Laeken avec des jeunes policiers, messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie, rencontre avec les élèves de rhéto de l'Institut Saint-Louis de Namur, visite du centre d'entreprenariat d'économie circulaire Greenbizz à Laeken, visite du projet d'habitat durable et participatif Tivoli GreenCity à Laeken, visite d'un atelier socio-artistique à Duffel, visite du béguinage de Lierre, rencontre avec les habitants d'Herentals, visite d'Impact House, 100ème anniversaire d'Essenscia, concert de printemps au palais royal.

30 activités officielles pour la Reine :  installation comme membre d'honneur de l'Académie Royale de Médecine de Belgique, dîner au château de Laeken avec des jeunes policiers, 50ème Foire du Livre de Bruxelles, visite du projet Musique-Récup à Wanfercée-Baulet, messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie, World Ressources Forum, visite d'un atelier socio-artistique à Duffel, visite du béguinage de Lierre, rencontre avec les habitants d'Herentals, visite de l'école Sint-Jozef Coloma, 20ème remise du Prix Womed Award, concert de printemps au palais royal
+ 18 activités officielles lors de son voyage au Mozambique (rencontre avec le ministre des Finances, rencontre avec la ministre de l'Enfance et des Affaires Sociales, visite à l'école communautaire Santo Antonio da Malhangalene, visite de l'association "Light for the World", dîner offert par la gouverneure de la province de Gaza, rencontre avec les habitants du village de Bilene, visite d'un projet de dessalement de l'eau, déjeuner de travail avec le représentant de l'Unicef et le directeur régional de la Banque Mondiale, découverte du programme UNWOMEN en faveur des femmes, visite à l'hôpital de Chokwé, échange avec des victimes de violence domestique et de mariages d'enfants, dîner offert par le coordinateur national a.i. des Nations Unies, rencontre avec le président du Mozambique, déjeuner de travail avec la Première Dame, discours à l'université de Maputo, visite d'un centre de santé à Marracuene, visite de l'Institut National de gestion des catastrophes du Mozambique, rencontre avec la communauté belge)

1 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola :   messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie

0 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore

30 activités officielles pour la princesse Astrid : concert de printemps au palais royal
+ 29 activités officielles lors de sa mission économique au Mexique (session d'information pour la délégation belge, rencontre avec le président de la République, forum sur les relations économiques belgo-mexicaines, activité sur les technologies belges innovantes dans le milieu sportif, séminaire sur la conduite responsable des affaires, rencontre avec le ministre des Transports, séminaire sur le développement portuaire, lancement des exportations des poires belges au Mexique, événement gastronomique "Sabores de Belgica", petit-déjeuner "Success Stories" de la FEB, activité de l'entreprise Barco, cocktaïl de clôture de l'Antwerp Diamond Power Session, inauguration des nouveaux bureaux d'UCB, séminaire sur les soins de santé, déjeuner d'affaires au Club des Industries, cérémonie de signature de contrats et de remise de décoration, session sur le développement durable des villes, rencontre avec la presse, concert "Belgian Jazz Manouche meets Mexican beats", réception officielle belge, visite de l'entreprise Televisa, visite du siège de Pétroleos Mexicanos, visite à l'hôtel de ville de Mexico, lunch de la FEB, rencontre avec le gouverneur de Nuevo Leon, inauguration d'un cyclotron de la société belge Ion Beam, présentation des projets du groupe Cockerill au Mexique, dîner offert par le gouverneur de Nuevo Leon, petit-déjeuner au siège du groupe Alfa).

1 activité officielle pour le prince Lorenz :  concert de printemps au palais royal

8 activités officielles pour le prince Laurent :  BOKS Info Dag organisé par l'asbl BOKS pour les maladies métaboliques, remise des Prix Magritte du cinéma belge, Special Olympics Healthy Community Project à Genk, funérailles de la princesse Alix de Luxembourg à Beloeil, messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie, conférence sur l'Opus Dei à la Maison de la Laïcité de La Louvière, visite à Waterloo de l'exposition "90 ans d'archives : la famille royale fait la Une", ouverture du festival du film de la jeunesse à Anvers.

1 activité officielle pour la princesse Claire :  ouverture du festival du film de la jeunesse à Anvers

2 activités officielles pour la princesse Louise :   remise des Prix Magritte du cinéma belge, ouverture du festival du film de la jeunesse à Anvers

1 activité officielle pour les princes Nicolas et Aymeric :  ouverture du festival du film de la jeunesse à Anvers

Récapitulatif de janvier et février (source :   www.monarchie.be) :

Roi :   44 activités officielles  + 18 audiences

Reine :   53 activités officielles

Princesse Astrid :   33 activités officielles

Prince Laurent :   12 activités officielles

Princesse Louise :    4 activités officielles

Prince Lorenz :  3 activités officielles

Princesse Claire :   3 activités officielles

Princes Nicolas et Aymeric :   3 activités officielles

Roi Albert II et Reine Paola :   1 activité officielle

Princesse Elisabeth, Prince Gabriel, Prince Emmanuel et Princesse Eléonore :   0 activité officielle

lundi 25 février 2019

Les 10 ans du blog sur la famille royale belge

                                Afficher l’image source

Tout commence au départ par la création du Journal d'un petit Belge (http://journalpetitbelge.blogspot.com) en décembre 2006 suite au faux JT de la RTBF annonçant la fin de notre pays. Ce blog généraliste - qui existe toujours - a pour objectifs de défendre l'unité de la Belgique, de faire découvrir son histoire et les Belges qui se distinguent dans tous les domaines.

En février 2009, j'ai décidé de regrouper mes articles concernant notre famille royale sur un plus petit blog qui fête donc son 10ème anniversaire :   http://familleroyalebelge.blogspot.com .

S'il existe beaucoup de blogs et forums sur le Gotha, le mien ne concerne que la famille royale belge, et privilégie le texte aux images. J'essaie de donner des informations qu'on ne trouve pas ailleurs, et un rendez-vous s'impose dès 2009 :   le classement mensuel des activités officielles de la famille royale. J'ai la chance de bénéficier rapidement de la confiance de la princesse Esmeralda qui répond par mail à mes questions sur son père en 2009 et sur son frère en 2010, puis de la princesse Léa qui m'envoie ses réponses par courrier en 2011. A cette époque, je me suis aussi intéressé au rôle politique du roi Albert II à travers toute une série d'articles.

Je viens de regarder les chiffres de fréquentation depuis la création de ce blog, et deux articles se détachent clairement des autres avec chacun plus de 12.000 visites à l'heure actuelle :  mon texte sur les 60 ans de la princesse Léa de Belgique (en 2011) et mon article sur la grande-duchesse Joséphine-Charlotte, née princesse de Belgique (en 2012). Tous deux sont très bien référencés dans les moteurs de recherche.

En 2014, ce sont les historiens Damien Bilteryst et Christophe Vachaudez qui acceptent de répondre à mes questions. Puis, la princesse Esmeralda m'accorde une longue interview par courriel à l'occasion de ses 60 ans en 2016 :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2016/09/esmeralda-de-belgique-linterview-de-ses.html

En général, mes articles sont publiés le lundi, mais ce n'est pas le cas toutes les semaines par manque de temps. Régulièrement, certains anciens articles sont actualisés en fonction des dernières informations trouvées.

Malgré la modernisation de la communication du Palais ces dernières années via Facebook ou Twitter,  le contenu du site officiel du Palais n'est pas très fouillé. Les biographies des différents membres de la famille royale ne sont pas très détaillées. Impossible d'y avoir le programme complet des voyages d'Etat des souverains et des missions économiques de la princesse Astrid. On ne trouve pas non plus de liste complète et actualisée des Hauts Patronages et présidences d'honneur de la famille royale (alors qu'en Grande-Bretagne, c'est possible....jusqu'aux cousins Kent et Gloucester de la reine Elisabeth II !).  Il n'y a pas non plus un endroit sur le site officiel du Palais où on retrouve directement un récapitulatif des actions et discours sur les deux grands combats sociaux des souverains :  les jeunes pour le Roi ;  les Objectifs de Développement Durable pour la Reine.  Bref,  voilà tous des sujets sur lesquels je tente de chercher des informations avec le plus d'objectivité possible.

A l'occasion des 10 ans de ce blog, je tiens à remercier :

- Valentin Dupont (Royalement Blog) pour son aide régulière et efficace.

- Régine Salens (Noblesse et Royautés) pour ses liens vers ce blog.

- les princesses Esmeralda et Lea, les historiens Damien Bilteryst et Christophe Vachaudez pour avoir accepté de répondre à mes questions.

- le journaliste Pierre Nizet qui a cité plusieurs fois mon blog dans les quotidiens du groupe Sud Presse.

- et vous, chers lecteurs, pour vos visites et vos commentaires !

lundi 11 février 2019

Le rôle politique du roi Philippe

                                Afficher l’image source

1° Les élections fédérales de 2014

Le 25 mai 2014, les Belges sont appelés aux urnes pour élire leurs députés au Parlement Européen, à la Chambre et aux parlements régionaux. Comme le veut la coutume, les souverains régnants ne vont pas voter mais par contre, le roi Albert II et la reine Paola refont usage de leur droit de vote dans un bureau de Laeken. A la Chambre, la NVA est le parti le plus important mais si on regroupe par famille politique, ce sont les socialistes (PS + SPA) qui possèdent le plus de sièges. On note aussi une baisse importante du Vlaams Belang et d'Ecolo, ainsi que l'arrivée du PTB qui est le seul parti national et bilingue du Parlement. 

Le lendemain, le premier ministre Elio Di Rupo présente la démission de son gouvernement au Roi qui lui demande de gérer les affaires courantes. Il commence ensuite ses consultations politiques en rencontrant le président de la Chambre André Flahaut et la présidente du Sénat Sabine de Béthune. Puis, pendant deux jours, il reçoit en audience les présidents des partis politiques représentés à la Chambre. Comme son oncle et son père, il ne convie pas le parti d'extrême-droite Vlaams Belang qui est persona non grata au Palais depuis des années.

Au terme de ces consultations, le Roi confie une mission d'information à Bart De Wever, le président de la NVA, le parti possédant le plus de sièges à la Chambre. Celui-ci souhaite former un gouvernement fédéral de centre droit, mais le 24 juin, le CDH rejette la note de l'informateur et fait comprendre qu'il ne souhaite pas gouverner avec les nationalistes flamands. Le 27 juin, le souverain confie une mission d'information au président du MR Charles Michel afin d'explorer d'autres formules. On s'oriente alors vers une coalition dite "suédoise" totalement inédite avec trois partis flamands (NVA, CD&V, VLD) et un parti francophone (MR).

Dans son discours de la fête nationale, Philippe déclare :    "Le 25 mai dernier, vous avez élu des hommes et des femmes appelés à vous représenter pendant les cinq prochaines années. Avec vous, je forme le vœu que les gouvernements de l'Etat fédéral et des entités fédérées soient tous à pied d'œuvre sans tarder. Ces gouvernements seront appelés à coopérer dans un esprit de loyauté et de reconnaissance mutuelle. Cela sera nécessaire pour la mise en œuvre de la réforme de l'Etat qui vient d'entrer en vigueur, mais aussi pour continuer à relever les défis économiques et sociaux. Pour créer de la valeur (économique, sociale et avant tout humaine), la coopération et la confiance sont indispensables. Poursuivons ensemble nos efforts pour construire une société dans laquelle l'un et l'autre se renforcent mutuellement".

Le 22 juillet, le Roi nomme Charles Michel (président du MR) et Kris Peeters (ministre-président flamand) co-formateurs. Les négociations de l'accord entre les quatre partis commencent. Le gouvernement prête serment le 11 octobre 2014 dans la Grande Galerie du palais royal de Bruxelles. Deux changements pour la forme par rapport au règne d'Albert II :  elle n'a plus lieu au château de Laeken d'une part, et ce sont les ministres qui s'avancent désormais vers le souverain (et plus l'inverse) d'autre part.

2° La crise politique de 2018

En décembre 2018, la NVA quitte le gouvernement fédéral suite à la volonté du premier ministre Charles Michel de se rendre à Marrakech pour souscrire au Pacte mondial sur les migrations. Les compétences des trois ministres (Jan Jambon, Johan Van Overtveldt et Sander Loones) et des deux secrétaires d'Etat (Theo Francken et Zuhal Demir) de la NVA sont redistribuées entre les membres du gouvernement des trois autres formations politiques. Certains reprocheront que ce remaniement ministériel se soit fait sans se rendre au palais royal, mais Charles Michel assurera qu'il avait été en contact permanent avec le souverain durant cette crise politique.

Quelques jours plus tard, sous la menace d'une motion de méfiance déposée à la Chambre par l'opposition, Charles Michel annonce sa démission au Roi qui la garde en suspens et rencontre les présidents de partis.

Le 21 décembre, le Palais diffuse ce communiqué :    "Sa Majesté le Roi a reçu en audience le président de la Chambre des Représentants et le premier ministre, après avoir consulté les présidents de partis. Le Roi a accepté la démission du gouvernement et l'a chargé de l'expédition des affaires courantes. Il constate une volonté politique de garantir la bonne gestion du pays jusqu'aux prochaines élections. Le Roi demande aux responsables politiques et aux institutions, en qui il réitère sa confiance, d'apporter une réponse appropriée aux défis économiques, budgétaires et internationaux, et aux attentes de la population, notamment sur le plan social et environnemental. Le Roi a convenu avec le président de la Chambre des Représentants et avec le premier ministre qu'ils l'informeront respectivement, à intervalles réguliers, de l'état d'avancement des travaux dans le cadre des affaires courantes".

Dans son discours télévisé de Noël, le souverain déclare :   "Notre pays traverse une période mouvementée. Des sujets importants préoccupent à juste titre nos concitoyens. Aujourd'hui, nous sommes confrontés à de vives tensions politiques. Je fais confiance au sens des responsabilités de nos dirigeants pour agir dans l'intérêt du pays et de la population. Les inégalités, la pauvreté, l'intolérance, le changement climatique, sont des questions qui demandent des réponses exhaustives. Ces problèmes cruciaux de notre société demandent de notre part à tous écoute et ouverture, courage et esprit d'initiative. La démocratie exige cette écoute et ce dialogue. Préparons-nous aux élections fédérales, régionales et européennes en tenant des débats ouverts et vrais, où l'on se respecte. Car le moment du vote doit être le résultat d'une mûre réflexion". 

Nouvelle allusion à la fin de son discours de Nouvel An aux autorités du pays :   "Je vous invite à réfléchir et à travailler ensemble à ce nouvel élan, un projet pour la Belgique, au cœur de l'Europe. Un projet qui permettra à tous de voir plus que jamais l'avenir avec confiance. Les institutions dont vous avez la charge sont le ciment de notre société démocratique. Ce sont des lieux où sont créés des liens, des lieux qui rassemblent. Elles sont à même, aussi, de faire obstacle aux informations fallacieuses et aux simplifications néfastes. Au cours des prochains mois, dans la perspective de la nouvelle législature européenne, fédérale et régionale, votre tâche sera lourde et délicate. Le pays compte sur vous". 

A lire aussi :  mon article sur Philippe, roi d'une Belgique fédérale (http://familleroyalebelge.blogspot.com/2019/01/philippe-roi-dune-belgique-federale.html)