lundi 3 août 2020

Activités royales en juillet 2020

                                   

7 audiences pour le Roi :    la première ministre Sophie Wilmès (reçue 2 fois), les présidents du PS Paul Magnette et de la NVA Bart De Wever (reçus 2 fois ensemble), la présidente du parlement flamand Liesbeth Homans, le juge à la Cour Constitutionnelle Thierry Detienne (prestation de serment), et le nouveau Chef de la Défense Michel Hofman

8 activités officielles pour le Roi :   rencontre à Gand avec des jeunes participant aux ateliers linguistiques de l'asbl Roeland, visite à l'aéroport de Liège, concert de prélude à la fête nationale, Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, inauguration d'une fresque murale sur la façade du palais des Beaux-Arts, cérémonie officielle de la fête nationale, visite d'une maison de repos à Alken, visite d'une maison de repos à Morlanwelz

7 activités officielles pour la Reine :   visite d'un camp de vacances de l'asbl Kadee, concert de prélude à la fête nationale, visite d'un camp d'été de YouthStart à Uccle, Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, cérémonie officielle de la fête nationale, visite d'une maison de repos à Alken, visite d'une maison de repos à Morlanwelz

1 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola :    Eté Musical de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth

4 activités officielles pour la princesse Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore :  Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, cérémonie officielle de la fête nationale, visite d'une maison de repos à Alken, visite d'une maison de repos à Morlanwelz

2 activités officielles pour la princesse Astrid et le prince Lorenz :   concert de prélude à la fête nationale, cérémonie officielle de la fête nationale

3 activités officielles pour le prince Laurent :   concert de prélude à la fête nationale, Te Deum de la fête nationale à Anvers, cérémonie officielle de la fête nationale

0 activité officielle pour la princesse Claire, la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités de janvier à juillet (source :   www.monarchie.be) :

Roi :  70 activités officielles  +  57 audiences

Reine :  64 activités officielles

Princesse Astrid :   19 activités officielles

Prince Lorenz :   15 activités officielles

Prince Laurent :  14 activités officielles

Princesse Eléonore :   7 activités officielles

Princesse Elisabeth, Prince Gabriel et Prince Emmanuel :   6 activités officielles

Reine Paola :   5 activités officielles

Roi Albert II :   3 activités officielles

Princesses Claire et Louise :   1 activité officielle

Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

jeudi 23 juillet 2020

Lectures de l'été sur la dynastie belge

                                 Afficher l’image source

A la veille de notre fête nationale et en cette période de congés,  je vous propose quelques idées de lectures sur notre dynastie, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog. Ces dernières années, malheureusement, trop peu d'ouvrages inédits intéressants sont sortis. On attend ainsi avec impatience la première biographie de notre roi Philippe depuis son accession au trône. Beaucoup de documents transférés du château du Stuyvenbergh vers les archives du palais royal de Bruxelles, n'ont pas encore été étudiés et pourraient faire l'objet d'une nouvelle biographie de la reine Fabiola. Avis aux historiens et journalistes....

Voici donc 20 idées de lecture :

- BILTERYST Damien,  "Le prince Baudouin, frère du Roi-Chevalier" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2013/08/le-prince-baudouin-frere-du-roi.html

- BILTERYST Damien,  "Philippe, comte de Flandre, frère de Léopold II" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2014/07/philippe-comte-de-flandre-frere-de.html

- de BELGIQUE Esmeralda,  "Léopold III, mon père" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/08/leopold-iii-mon-pere-princesse-marie.html

- DEBELS Thierry,  "Baudouin :  biographie" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2011/05/baudouin-biographie-thierry-debels.html

- DEFRANCE Olivier,  "Lilian et le Roi" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2016/07/lilian-et-le-roi-dolivier-defrance.html

- KERCKVOORDE Mia,  "Marie-Henriette : une amazone face à un géant" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2013/08/deux-biographies-de-la-reine-marie.html

- LEROY Vincent,  "Le règne d'Albert II" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2013/09/le-regne-dalbert-ii-vincent-leroy.html

- LEROY Vincent,  "La princesse Astrid de Belgique" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2016/10/biographie-de-la-princesse-astrid-de.html

- LEROY Vincent,  "Le prince Charles de Belgique" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2019/06/le-prince-charles-vincent-leroy.html

- LONGUE Matthieu,  "Léopold II : une vie à pas de géant" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/10/leopold-ii-une-vie-pas-de-geant.html

- MASUY Christine,  "Paola, reine des Belges" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/09/paola-reine-des-belges-christine-masuy.html

- MORELLI Anne,  "Fabiola : un pion sur l'échiquier de Franco" :  http://familleroyalebelge.blogspot.com/2015/03/analyse-critique-de-fabiola-un-pion-sur.html

- PAOLI Dominique,  "Henriette, duchesse de Vendôme" (soeur du roi Albert Ier) :  http://familleroyalebelge.blogspot.com/2011/08/la-princesse-henriette-de-belgique.html

- PAOLI Dominique,  "Clémentine, princesse Napoléon" (fille du roi Léopold II) :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2010/06/clementine-princesse-napoleon-dominique.html

- PLASMAN Pierre-Luc,  "Léopold II, potentat congolais :  l'action royale face à la violence colonaile" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2018/11/leopold-ii-potentat-congolais-laction.html

- RASKIN Evrard,  "Elisabeth de Belgique, une reine hors du commun" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/02/elisabeth-de-belgique-une-reine-hors-du.html

- RIEBS Gunnar,  "Charles, comte de Flandre, prince de Belgique, régent du royaume" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/04/charles-comte-de-flandre-prince-de.html

- ROEGIERS Patrick,  "La spectaculaire histoire des rois des Belges" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/11/la-spectaculaire-histoire-des-rois-des.html

- VACHAUDEZ Christophe,  "Bijoux des reines et princesses de Belgique" :  http://familleroyalebelge.blogspot.com/2010/02/bijoux-des-reines-et-princesses-de.html

- WEBER Patrick,  "Trésors royaux" :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2015/04/tresors-royaux-patrick-weber.html

Et vous, avez-vous des conseils de lectures sur notre dynastie ?

mardi 30 juin 2020

Activités royales en juin 2020

                               

8 audiences pour le Roi :   la première ministre Sophie Wilmès (reçue 4 fois), ainsi que les ambassadeurs de Montenegro, Portugal, Niger et Salvador venus remettre leurs lettres de créance

9 activités officielles pour le Roi :   visite du Centre de Crise National, table ronde à Wavre avec des représentants de l'horeca, visite du marché de Wavre, visite du siège de Janssen Farmaceutica à Beerse, visite de l'Institut de Médecine Tropicale à Anvers, visite de la base aérienne de Kleine-Brogel, visite de la société Materialise à Heverlee, 25ème anniversaire du réseau de pistes cyclables du Limbourg, promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

10 activités officielles pour la Reine :   visite de l'asbl Amarrage à Houtain-le-Val, visite de l'Institut Technique Val-Itma à Tournai, visite de l'exposition Van Eyck à Bruges, visite du Gruutusemuseum à Bruges, table ronde à Bruges avec des représentants de l'horeca, visite de l'Institut de Médecine Tropicale à Anvers, réunion de travail sur la plate-forme digitale WellWeb, visite de l'asbl Minor-Ndako à Anderlecht, 25ème anniversaire du réseau de pistes cyclables du Limbourg, promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

1 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola :   promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

2 activités officielles pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore :   25ème anniversaire du réseau de pistes cyclables du Limbourg, promenade au Tombeau des Géants dans les Ardennes

1 activité officielle pour la princesse Astrid et le prince Lorenz :   réouverture de l'Atomium à Bruxelles

0 activité officielle pour le prince Laurent, la princesse Claire, la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités officielles de janvier à juin (source :   www.monarchie.be) :

Roi :   62 activités officielles  +  50 audiences

Reine :   57 activités officielles

Princesse Astrid :   17 activités officielles

Prince Lorenz :   13 activités officielles

Prince Laurent :   11 activités officielles

Reine Paola :   4 activités officielles

Princesse Eléonore :   3 activités officielles

Roi Albert II :    2 activités officielles

Princesse Elisabeth, Prince Gabriel et Prince Emmanuel :   2 activités officielles

Princesse Claire, Princesse Louise :   1 activité officielle

Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

Copyright photo :   page Facebook de la monarchie belge

lundi 15 juin 2020

Léopold II : la réaction de la famille royale

                                     Afficher l’image source

La semaine passée, je vous ai déjà parlé du débat qui agite la Belgique en ce mois de juin 2020 autour des monuments dédiés au roi Léopold II :    http://familleroyalebelge.blogspot.com/2020/06/pour-ou-contre-le-maintien-des-statues.html

Qu'en pense la famille royale ? Deux membres ont accepté de donner leur opinion à la presse....et ils n'ont pas le même point de vue sur ce débat.

Le prince Laurent a confié au groupe Sud Presse :    "Vous n'avez qu'à voir ce que le roi Léopold II a fait pour la Belgique et vous comprendrez. Le roi Léopold II a fait des parcs sociaux à Bruxelles et des tas d'autres choses. Vous devez savoir qu'il y avait beaucoup de gens qui travaillaient pour Léopold II, et ceux-là ont vraiment abusé. Mais ce n'est pas pour ça que Léopold II a abusé, et il faut vraiment faire attention au fait que l'on respecte toujours ces gens aujourd'hui. Il n'est jamais allé au Congo lui-même. Donc, je ne vois pas comment il a pu souffrir des gens sur place. Je crois que c'est aussi important de le dire. Tout le monde se goure sur beaucoup de choses.

Je pense qu'il faut voir aujourd'hui comment se comportent les gens par rapport aux Africains et aux chefs d'Etat africains. Moi, je peux vous dire que, personnellement, chaque fois que j'ai vu dans le cadre de ma fonction un chef d'Etat africain, j'ai toujours dit que je m'excusais pour les actions que les Européens ont faites par rapport aux Africains en général". 

La princesse Esmeralda  a également donné son avis à la presse :   "Evidemment que des statues qui sont dans l'espace public et qui sont à la gloire des colonisateurs ou des marchands d'esclaves heurtent, blessent toute une communauté. Je pense qu'il faudrait une grande consultation populaire où tout le monde participe (les minorités sociales, tous les habitants de la communauté) pour décider quoi en faire. Peut-être les mettre dans un musée, peut-être mettre des plaques explicatives, mais il y a un débat à avoir, et ce débat est vraiment urgent. Je pense qu'il est très important qu'on évoque le problème des excuses, qui a parfois été suggéré mais qui n'a jamais vraiment été débattu. Le gouvernement doit décider. Le Roi ne pourra jamais le faire de lui-même. Mais ce serait évidemment très fort si le gouvernement et le Roi le faisaient ensemble, étant donné le côté personnel de la famille royale dans ce débat".

Et qu'en pense le roi Philippe ?

Le Roi se tient prudemment à l'écart de ce débat. En dehors d'une rencontre avec le président du Rwanda Paul Kagame en 2018 et le président du Congo Felix Tshisekedi en 2019 à Bruxelles, il ne partage pas l'attachement et l'intérêt des rois Baudouin et Albert II pour nos anciennes colonies d'Afrique centrale, et semble vouloir tourner la page. Une question de génération, probablement.

De même, aucun membre de la famille royale n'a assisté à la réouverture du Musée Royal d'Afrique centrale à Tervuren après des travaux de rénovation (ce dernier a rappelé qu'il avait restitué une centaine de pièces au Congo et plus de 600 au Rwanda, principalement des masques et des statues).

lundi 8 juin 2020

Pour ou contre le maintien des statues du roi Léopold II ?

                                Afficher l’image source


Ce débat revient régulièrement à la "une" de l'actualité :  doit-on enlever ou laisser les statues de Léopold II (et toutes les autres traces de notre passé colonial) dans l'espace public ?  J'ai lu les arguments de chacun, et je regrette que de part et d'autre, on manque de recul et de nuances. Cette phrase relevée dans la presse mérite aussi réflexion :   "Nous devons nous différencier de la rage iconoclaste des barbares de Daech".

Afin de faire votre propre avis, je vous conseille la lecture de deux ouvrages objectifs et intéressants sur le roi Léopold II :



Je rejoins aussi l'avis nuancé du professeur Vincent Dujardin qui a répondu début juin aux questions des quotidiens du groupe "L'Avenir" :

"Vous êtes historien à l'UCLouvain. Selon vous, que doit-on faire de ces statues dans l'espace public? Faut-il sacrifier toute trace de notre passé polémique?
- Faire table rase du passé ne me semble pas du tout constituer un bon chemin pour favoriser la cohésion de nos sociétés. Ce n'est pas en niant le passé que l'on va résoudre les blessures, les ressentis exprimés par certains aujourd'hui. Faut-il, dès lors, aussi supprimer toute trace des Jules César, Charles-Quint ou Napoléon de notre espace public?  Ils n'étaient pas tous des Saints François d'Assise...

- Ne risque-t-on d'oublier en supprimant ces statues?
- Evidemment !  Si un sujet est sensible, c'est une raison supplémentaire pour l'aborder, munis d'une rigueur historique. Se souvenir ne veut pas dire adhérer à tout, mais est, au contraire, indispensable pour mieux se comprendre. Les peuples sans mémoire n'ont tout simplement pas d'avenir.

- Que faire alors?  Des plaques contextualisantes accompagnant ces statues?  Ou placer ces statues dans des musées?
- Je pense qu'il faut commencer par favoriser la connaissance de notre passé en encourageant l'apprentissage de l' Histoire au niveau de l'enseignement obligatoire. Beaucoup de mes étudiants de première année n'ont jamais entendu parler de notre passé colonial. Il faut vraiment faire preuve de pédagogie. C'est ainsi que l'on favorisera le dialogue et que la compréhension mutuelle s'en trouvera renforcée. C'est en connaissant mieux nos passés respectifs que l'on peut mieux vivre le présent. L'amnésie n'a jamais favorisé le bien-être, que du contraire.

- La Belgique doit-elle s'excuser de son passé colonial? Certains disent que ces statues sont le symbole de ce qu'on n'assume pas.
- C'est une question qui appartient aux politiques, mais il faudrait d'abord, de toute façon, se mettre d'accord, au préalable, sur ce qui s'est vraiment passé.

- Les connaissances sur cette période de notre histoire sont insuffisantes selon vous?
- Nous connaissons déjà toute une série d'éléments. Longtemps, la colonisation a été présentée comme une oeuvre de civilisation, en vantant par exemple les apports dans la médecine ou l'enseignement. Il est vrai qu'en 1960, le Congo était le pays le plus alphabétisé d'Afrique. Mais on a longtemps occulté les exactions qui ont indubitablement été graves et nombreuses. En ce qui concerne l'image de Léopold II, on ne retenait que le côté "génie". Dans les manuels flamands, dès les années 1980, le récit des exactions et des abus se développe, avant de se généraliser au début des années 1990. Le volet "génie" est occulté, laissant place à la seule "gêne". Du côté francophone, l'évolution a été moins forte. On peut trouver un ton souvent plus nuancé. Vous ne trouverez pas une unicité de ton entre historiens, mais sur le fond, je pense que les positions sont fortement rapprochées. Il reste néanmoins évident que l'on a encore beaucoup à apprendre à propos de notre passé colonial". 

Le professeur Vincent Dujardin a été rejoint par Caroline Désir, ministre de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, dont je salue la réaction positive selon moi :   "Le moment que nous vivons est important. Il y a une prise de conscience aigüe, douloureuse même, que les combats que nous menons contre le racisme et les discriminations restent terriblement insuffisants. L'éducation a effectivement un rôle essentiel à jouer. Ce sera vu comme partie intégrante de l'histoire de la Belgique. Ce n'est pas tellement que l'histoire du Congo est donnée de façon maladroite ou sur base de références dépassées, c'est surtout que cette partie de notre histoire est souvent ignorée dans les cours. Certains enfants n'entendent même pas parler de la colonisation belge au Congo, ni des mécanismes d'exploitation et de domination. C'est une lacune qu'on ne peut plus tolérer".

Et qu'en pense le roi Philippe ?

Le Roi se tient prudemment à l'écart de ce débat. En dehors d'une rencontre avec le président du Rwanda Paul Kagame en 2018 et le président du Congo Félix Tshisekedi en 2019 à Bruxelles,  il ne partage pas l'attachement et l'intérêt des rois Baudouin et Albert II pour nos anciennes colonies d'Afrique centrale, et semble vouloir tourner la page. Une question de génération, probablement.

De même, aucun membre de la famille royale n'a assisté à la ré-ouverture du Musée Royal d'Afrique Centrale à Tervuren après ses travaux de rénovation (ce dernier a rappelé qu'il avait restitué une centaine de pièces au Congo et plus de 600 au Rwanda, principalement des masques et des statues).

lundi 1 juin 2020

Activités royales en mai 2020

                             
En raison du confinement lié au coronavirus, la plupart des activités publiques de la famille royale ont été suspendues. Nos souverains ne restent cependant pas inactifs et poursuivent leurs contacts par téléphone ou via Skype.

1 audience pour le Roi :  la première ministre Sophie Wilmès

7 activités officielles pour le Roi :  75ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale, visite de 4 commerces du centre de Bruxelles à la veille de leur réouverture, visite au commissariat de police de Namur, visite des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique

7 activités officielles pour la Reine :   visite du magasin Carrefour Market Mestdagh à Gerpinnes, visite du centre de distribution du Groupe Mestdagh à Gosselies, 75ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale, visite de l'asbl Kamiano Sant'Egidio à Bruxelles, visite des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, visite de l'entreprise Gediflora, réunion de travail avec des femmes actives dans la floriculture

0 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola

0 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel et le prince Emmanuel

1 activité officielle pour la princesse Eléonore :   visite de l'asbl Kamiano Sant'Egidio à Bruxelles

0 activité officielle pour la princesse Astrid et le prince Lorenz

0 activité officielle pour le prince Laurent et la princesse Claire

0 activité officielle pour la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités de janvier à mai 2020 (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   53 activités officielles  +  42 audiences

Reine :   47 activités officielles

Princesse Astrid :   16 activités officielles

Prince Lorenz :   12 activités officielles

Prince Laurent :  11 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

Roi Albert II :   1 activité officielle

Princesse Eléonore :   1 activité officielle

Princesses Claire et Louise :   1 activité officielle

Princesse héritière Elisabeth, Prince Gabriel, Prince Emmanuel, Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

Copyright photo :  page Facebook officielle de la monarchie belge

lundi 11 mai 2020

Les archives du palais royal de Bruxelles

                           Afficher l’image source

Les Archives du palais royal de Bruxelles se situent dans l'ancien hôtel d'Assche, au coin de la place des Palais et de la rue Ducale. Construit à la fin du 18ème siècle, l'hôtel du marquis d'Assche est acheté en 1852 par le gouvernement belge, afin d'y installer différents services du palais royal. Il a été reconstruit en 1920. Actuellement, l'ancien hôtel d'Assche accueille les Archives du palais royal, le Cabinet du Roi et la Liste Civile.

Les Archives du palais royal de Bruxelles n'existent en fait que depuis 1962 sous le règne du roi Baudouin. Elles constituent une section des Archives de l'Etat. Voici les différents responsables depuis sa création :
- de 1962 à 1988 : Emile Vandewoude
- de 1988 à 2013 : Gustaaf Janssens
- depuis 2013 :  Claude de Moreau de Gerbehaye et Baudouin D'hoore

Si elles n'existent que depuis 1962, les Archives du palais royal de Bruxelles ont cependant reçu en dépôt le Fonds d'Archives Goffinet , oublié pendant plusieurs décennies et racheté en partie en 1993 par la Fondation Roi Baudouin. De quoi s'agit-il ?

Né en 1812 à Neufchâteau, Adrien Goffinet appartient à une ancienne famille de la province de Luxembourg et est voué à une carrière d'officier au sein de la nouvelle armée belge. Repéré par la Cour, il devient officier d'ordonnance du roi Léopold Ier en 1851, avant de collaborer pendant trente ans avec le roi Léopold II dont il est l'homme de confiance pour tout ce qui ne concerne pas la politique. Il gère notamment la fortune privée du couple royal. Adrien Goffinet est aussi chargé de conserver ses papiers personnels et des archives du roi Léopold Ier, de la reine Louise-Marie et de leur fille l'impératrice Charlotte du Mexique. Craignant la destruction de documents importants en cas de mouvement révolutionnaire, ces archives sont conservées dans l'immeuble familial des Goffinet à la rue de la Science. Il reçoit le titre de baron en 1876 et décède en 1886.

De son union avec Marie-Thérèse De Cock, Adrien Goffinet a six enfants, dont les jumeaux Constant et Auguste qui suivent la carrière de leur père auprès de la famille royale après leurs études de droit. Après la mort d'Adrien, Constant devient Intendant de la Liste Civile du Roi, et Auguste secrétaire des commandements du Roi et de la Reine, et Grand Maître de la Maison de l'Impératrice Charlotte (revenue s'installer au château de Bouchout en Belgique). Tous deux démissionnent de leurs postes en 1909 lors du décès du roi Léopold II, dont ils sont les exécuteurs testamentaires. Les jumeaux sont chargés de trier les papiers du roi défunt se trouvant au palais royal de Bruxelles et de les transmettre à son successeur, mais ils conservent chez eux les documents confiés par Léopold II de son vivant.

Célibataires sans enfant, Auguste et Constant Goffinet décèdent en 1927 et 1931. Ils lèguent leurs archives et leur immeuble de la rue de la Science à leur petit-cousin Robert Goffinet….qui bénéficie à son tour de la confiance de la famille royale. Volontaire de guerre 1914-1918, Robert Goffinet perd un œil au combat en 1917 et porte un bandeau noir. Capitaine honoraire au 2ème régiment des grenadiers, il est attaché à la Maison Militaire du roi Albert Ier, puis Intendant de la Liste Civile de 1929 à 1931. Très apprécié des souverains, il est nommé en 1932 officier d'ordonnance de leur fils cadet le prince Charles. On a souvent dit que c'était lui qui l'aurait convaincu en 1944 d'accepter le rôle du régent du royaume. Robert Goffinet est Chef de la Maison du Prince-Régent jusqu'à son décès d'un cancer un an plus tard.

Célibataire sans enfant, les biens de Robert sont divisés entre ses trois frères qui vendent l'immeuble de la rue de la Science. Les importantes archives (qui y étaient entreposées) sont emmenées au château d'Hyon (près de Mons), propriété de Louis Goffinet, seul frère à avoir une descendance. Il s'agit d'archives de la famille royale belge conservées par les Goffinet d'une part, et d'archives produites par les Goffinet dans le cadre de leurs fonctions au palais royal d'autre part. Celles-ci sont déposées dans une cave du château d'Hyon qui est murée, et sortiront de l'oubli lors du décès de la veuve de Louis en 1979.

Les documents sont dispersés et vendus, mais heureusement, la majorité d'entre eux ont pu être rachetés en 1993 par la Fondation Roi Baudouin qui les a mis en dépôt aux Archives du palais royal de Bruxelles. Un ouvrage est édité en 1997 sous la direction de Jean Stengers et Gustaaf Janssens :   "Nouveaux regards sur Léopold Ier et Léopold II : le Fonds d'Archives Goffinet". Il vient d'être enfin inventorié par l'historien Olivier Defrance qui en dresse un état des lieux dans la revue "Museum Dynasticum" de 2020/1. Certaines pièces plus fragiles vont être restaurées. Désormais, le Fonds d'Archives Goffinet pourra ainsi être mis à la disposition des chercheurs qui, sans nul doute, vont découvrir de nouvelles informations historiques sur notre dynastie…  Des documents retrouvés à Raversijde lors du décès du prince-régent Charles en 1983 (et peut-être offerts par son homme de confiance Robert Goffinet?) , et au château du Stuyvenbergh après la mort de la reine Fabiola en 2014,  complètent également les collections des Archives du palais royal de Bruxelles.

Sources :    - Site Internet des Archives du palais royal de Bruxelles
                   - Revue "Museum Dynasticum 2020/1" de l'Association Dynastie et Patrimoine Culturel

lundi 4 mai 2020

Activités royales en avril 2020

                      
En raison du confinement lié au coronavirus, la plupart des activités publiques de la famille royale ont été suspendues. Nos souverains ne restent cependant pas inactifs et poursuivent leurs contacts par téléphone ou via Skype.

4 activités officielles pour le Roi :   visite à l'hôpital UZBrussel à Jette, visite au CHR La Citadelle à Liège, visite du bureau de distribution de la Poste à Braine-l'Alleud, visite au port d'Anvers

2 activités officielles pour la Reine :   visite au CHR La Citadelle à Liège, visite à l'hôpital UZ Gent

0 activité officielle pour les autres membres de la famille royale

Récapitulatif de janvier à avril (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   46 activités officielles  +  41 audiences

Reine :   40 activités officielles

Princesse Astrid :   16 activités officielles

Prince Lorenz :   12 activités officielles

Prince Laurent :   11 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

Roi Albert II :    1 activité officielle

Princesse Claire et Princesse Louise :   1 activité officielle

Princesse héritière Elisabeth, Prince Gabriel, Prince Emmanuel, Princesse Eléonore, Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

lundi 27 avril 2020

Sommaire de la revue "Museum Dynasticum" (2020/1)

La première revue "Museum Dynasticum" de l'année 2020 a été envoyée aux membres de l'association en règle de cotisation. Elle est bilingue et compte 60 pages. Son contenu est, comme d'habitude, très intéressant.

Sommaire :

- "De Belgische troonopvolgers tussen Salische wet en prinses Elisabeth : een dramatische geschiedenis (1831-2019)" par Gita Deneckere

- "Etat des lieux du Fonds Goffinet"  par Olivier Defrance

- "De boeken van koningin Elisabeth in het Palmenpaviljoen van Laken"  par Gustaaf Janssens

- "Souvenirs d'Athènes offert par le duc de Brabant à Jean-Baptiste Nothomb"  par Eric Tripnaux

- Compte-rendu par Olivier Defrance du livre "Léopold II, potentat congolais : L'action royale face à la violence coloniale" écrit par Pierre-Luc Plasman. Je vous en avais déjà parlé sur ce blog :   http://familleroyalebelge.blogspot.com/2018/11/leopold-ii-potentat-congolais-laction.html

- Compte-rendu des deux dernières activités de l'Association Dynastie et Patrimoine Culturel :  visite de la Bibliotheca Wittockiana (en octobre) et réception de Nouvel An 2020 (en janvier)

- In Memoriam  :  le colonel Thierry de Maere d'Aertrycke, commandant honoraire des Palais Royaux, conseiller de la princesse Astrid de 1993 à 1995, conservateur de l'ancien Mémorial Roi Baudouin, administrateur de l'ancien Musée de la Dynastie

P.S.  A l'heure où j'écris ces lignes, on ignore si le palais royal de Bruxelles sera ouvert cet été au public, et si l'Association Dynastie et Patrimoine Culturel pourra en profiter pour présenter quelques éléments de sa collection.

Cliquez ci-dessous sur "Asbl Dynastie et Patrimoine" pour avoir plus d'infos sur cette association peu connue mais très intéressante.

lundi 13 avril 2020

Notre famille royale face à l'épidémie du coronavirus

             
(Article actualisé en juin 2020)

La première réaction du Roi en lien avec l'épidémie du coronavirus a lieu le 11 mars 2020 :  il se rend, avec la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block, à l'organisme de recherche Sciensano à Uccle, où il est informé sur l'impact du COVID-19 et sur l'approche de notre pays pour faire face à sa propagation.

A la mi-mars, les activités publiques de toute la famille royale belge sont suspendues, le voyage d'Etat de nos souverains en Italie est annulé, la princesse Elisabeth doit quitter son collège du Pays de Galles comme tous les autres étudiants étrangers, et le Palais annonce que les serres royales de Laeken n'ouvriront pas leurs portes au public en cette année 2020. Quelques jours avant le début du confinement, la reine Mathilde et ses enfants Emmanuel et Eléonore apportent des fleurs et des gâteaux aux pensionnaires de la maison de repos Heysel, gérée par le CPAS de Bruxelles.

On apprend que grâce à l'intervention personnelle du roi Philippe auprès de Jack Ma,  un demi-million de masques de protection et 30.000 kits de tests ont été offerts à la Belgique par l'entreprise chinoise de commerce en ligne Alibaba. Son fondateur Jack et notre souverain se sont rencontrés à plusieurs reprises au forum économique de Davos, en Belgique et en Chine.

Comme il l'avait fait suite aux attentats de 2016,  le Roi prononce une allocution télévisée le 16 mars:

"Mes chers compatriotes, notre pays est confronté à une crise sanitaire mondiale sans précédent. La Belgique se trouve aujourd'hui dans une phase cruciale pour contenir la propagation du coronavirus.

Nos autorités ont pris leurs responsabilités en adoptant des mesures drastiques qui nous imposent de modifier notre mode de vie, pour nous-mêmes, mais surtout pour les autres et en particulier les plus vulnérables. Mathilde et moi pensons à chacun de vous, avant tout à vous qui êtes touchés par la maladie. Nous pensons à vous, nos aînés, qui vous sentez isolés, séparés de vos proches. A vous les parents qui êtes amenés à vous réorganiser. Et à vous les jeunes de qui on attend un comportement responsable. Notre attitude à tous est essentielle. Nous pouvons sauver des vies.

Au nom du pays tout entier, je tiens à remercier ceux qui se dévouent jour et nuit à assurer les soins de première ligne et dans nos hôpitaux. Nous sommes conscients des efforts exceptionnels que nos médecins, infirmiers et tous les professionnels de la santé fournissent. Cette crise touche lourdement nos entreprises, nos commerces, de nombreux travailleurs et indépendants. La plupart des secteurs économiques de notre pays sont impactés. Ils prennent des décisions courageuses pour atténuer le choc.

Mesdames et Messieurs, la situation actuelle nous rappelle notre vulnérabilité, mais révèle aussi notre force. J'encourage les gestes spontanés de générosité et de solidarité qui se sont multipliés ces derniers jours. Chacun d'entre nous a un rôle à jouer pour surmonter cette crise. Je suis confiant que nous sortirons grandis de cette épreuve". 

Dès le 20 mars, la Fondation Roi Baudouin (www.kbs-frb.be) lance plusieurs appels d'urgence afin de mettre des moyens financiers à la disposition des acteurs de terrain pour répondre à leurs besoins (en particulier des organismes de soins à domicile, des associations d'aide aux sans-abris, des maisons de repos et de soins). Elle crée aussi un "Fonds pour des soins solidaires", afin de soutenir les hôpitaux et autres établissements de soins résidentiels.

Confiné au château de Laeken, notre souverain s'entretient désormais au téléphone avec la première ministre Sophie Wilmès au lieu de l'audience hebdomadaire. Le Palais a également annoncé qu'il avait téléphoné au président italien Sergio Mattarella le 23 mars (pour exprimer son soutien et sa solidarité au peuple italien où il devait se rendre en voyage d'Etat), au ministre belge des Affaires étrangères Philippe Goffin le 26 mars (au sujet du rapatriement des Belges à l'étranger), au président chinois Xi Jinping le 2 avril (afin d'aborder l'évolution de l'épidémie et la disponibilité de matériel médical), au président autrichien Alexander Van der Bellen le 20 avril (pour parler de la lutte contre le COVID-19), au chef de la Défense Marc Compernol le 24 avril (au sujet de l'aide logistique apportée par l'armée dans la lutte contre le coronavirus), au roi Willem-Alexander des Pays-Bas le 27 avril (à l'occasion de la fête nationale néerlandaise), aux recteurs de l'UCL et de la VUB le 28 avril (pour s'informer des changements intervenus dans la vie des universités), à l'épidémiologiste Hens Niel le 12 mai, au coordinateur général et médical de l'asbl Infirmiers de Rue le 20 mai, à la présidente de Georgie Salome Zourabichvili le 21 mai, aux recteurs des universités de Namur et Gand le 28 mai, à l'épidémiologiste Marius Gilbert le 2 juin, avec la directrice de l'Institut Technique des Ursulines à Mons le 3 juin, avec les co-fondateurs de la plate-forme Cov.Help le 5 juin.

Philippe multiplie les échanges par Skype :   avec des personnes âgées de la Résidence Notre-Dame de Lourdes de Liège (23 mars), avec le professeur Marc Van Ranst et son équipe de l'Institut de Recherche Médicale Rega (24 mars), avec des médecins et infirmières de l'UCLouvain (30 mars), avec des résidents des maisons de repos et de soins "L'Arbre de Vie" à Quaregnon et "Amphora" à Wingene (1er avril), avec le directeur et des détenus de la prison d'Audenarde qui ont fabriqué des masques (3 avril), avec des ambulanciers et des bénévoles de la Croix-Rouge de Charleroi (7 avril), avec des résidents et le personnel de l'asbl pour adultes déficients mentaux "Le Bercail" à Liège (10 avril),  avec la directrice générale de l'asbl L'Ilôt pour sans abris (21 avril), avec le personnel du centre de soins de transition de Saint-Trond (21 avril), avec des représentants du réseau de coopération Weteland contre le coronavirus (22 avril), avec deux imams à la veille du ramadan (23 avril), avec le musicien Jef Nève (29 avril), avec le personnel et les résidents du centre de soins Hingeheem à Asse (30 avril), avec des responsables d'initiatives citoyennes flamandes contre le coronavirus (12 mai), avec des sportifs belges de haut niveau (15 mai), avec quatre nouveaux entrepreneurs (26 mai), avec le co-fondateur de l'asbl Armen Te Kort (27 mai), avec les gouverneurs des provinces (3 juin), avec le conseil des enfants de la commune de Nijlen (11 juin), avec le Prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus (29 juin).

A partir du 23 mars, un drapeau blanc est installé sur l'un des mâts du palais royal de Bruxelles et du château de Laeken, afin de montrer sa gratitude et sa reconnaissance à l'égard du personnel soignant.

De son côté, la Reine enregistre une vidéo en français et en néerlandais pour encourager les jeunes à lire ou/et à tenir un journal. Elle leur lit un extrait de deux livres belges :   "Toen de zee stil was" de Annelies Beck et  "Jusqu'ici, tout va bien" de Marie Colot (Prix Première Victor du livre de jeunesse 2020).

Comme son époux, elle multiplie les échanges par Skype :   avec des responsables des organismes de santé CRéSAM et Zorgnet-Icuro (31 mars),  avec les résidents des centres de soins Open Kring à Ardoye et Sainte-Barbe à Seilles (2 avril), avec des associations travaillant avec des personnes défavorisées (9 avril), avec des enfants et le personnel de la Maison d'enfants Reine Marie-Henriette (16 avril), avec le personnel du centre de soins de transition de Saint-Trond (21 avril), avec des représentants du monde culturel (28 avril), avec des résidents du projet d'habitation de l'asbl 1 Toit, 2 Ages (12 mai), avec la coordinatrice de la Fédération des services de Télé-Accueil de Flandre (14 mai).

Le 6 avril, Mathilde adresse un message écrit aux jeunes :

"Chers jeunes, depuis quelque temps déjà, vous êtes confinés chez vous, avec vos parents ou les adultes qui vous entourent. Vous le savez, ce confinement est indispensable pour enrayer la progression de l'épidémie de coronavirus. Je tiens à remercier et à féliciter tous ceux et toutes celles d'entre vous qui, en tant que citoyens responsables, contribuent à l'effort attendu de tous pour éviter de nouvelles contaminations.

Chacun doit prendre ses responsabilités, en respectant toutes les consignes de confinement, mais aussi en encourageant ses amis et connaissances à faire de même. Rester chez soi, se laver les mains, garder ses distances et éviter les sorties en groupe, même pour prendre l'air, tout cela reste très important.

Rester à la maison pour une période indéterminée, sans voir ses amis, sans aller à l'école, c'est bien entendu une situation entièrement nouvelle et qui peut être déconcertante. Je le sais par les médias mais aussi par nos enfants et leurs amis. Pour certains d'entre vous, toutes ces incertitudes et le manque de contacts et d'activités peuvent se révéler angoissants et même éprouvants. Vous avez parfois du mal à trouver réponse à vos interrogations.

Voilà pourquoi j'ai souhaité vous adresser ce message d'encouragement, de même que quelques conseils pour vous-mêmes et vos parents.

Tout d'abord, n'hésitez pas à parler de ce que vous ressentez avec vos parents ou avec les personnes qui vous entourent. Prenez des nouvelles de votre famille, de vos amis et des personnes isolées que vous connaissez.

Maintenez le plus possible votre rythme habituel, vos heures de lever, d'étude, de loisirs et de coucher. Continuez à travailler assidûment, avec les moyens mis à votre disposition. Vous serez mieux préparés à reprendre l'école.

Surtout, prenez le temps de vous amuser, de rire, de vous détendre, en lisant, en écrivant (par exemple en tenant votre journal ou un blog), en faisant de la musique, en cuisinant, en jouant aux jeux de société,... De temps en temps, prenez l'air près de chez vous.

Enfin, n'hésitez jamais à demander de l'aide ni à écouter ceux qui, autour de vous, se sentent plus fragiles dans cette période mouvementée. Si vous en avez besoin, sachez qu'il existe sur Internet de nombreuses lignes d'écoute gratuites :  elles peuvent vous apporter un premier soutien et vous orienter. Nous avons vraiment besoin de votre énergie et de votre compréhension pour surmonter ensemble cette épreuve. Je vous souhaite bon courage à toutes et tous".

A la demande de la chaîne flamande VTM, le couple royal et leurs quatre enfants enregistrent début avril une vidéo saluant un drone dans le parc du château de Laeken avec le message "Courage - Samen Sterk" écrit au sol. L'initiative est certes sympathique mais le contraste entre la famille royale filmée dans un immense parc vide n'est pas bon en terme de communication vis-à-vis des nombreux Bruxellois confinés dans un petit appartement sans jardin (d'autant que des élus ont déjà réclamé l'ouverture du parc du château au public).

Après nos souverains, la princesse Esmeralda est la troisième membre de la famille royale belge à s'exprimer sur l'épidémie à travers une interview début avril au journal "Le Soir" :

"L'échec des gouvernements est préoccupant. Les scientifiques nous préviennent depuis des années. Tous ont alerté de l'arrivée d'une pandémie. De la même façon, on nous alerte sur les dérèglements climatiques et sur l'effondrement des écosystèmes. Là non plus, aucune préparation à la crise. Au Royaume-Uni, l'austérité a démoli les hôpitaux et a raboté le budget des soins de santé. J'ai très peur qu'on assiste à la même chose pour l'urgence climatique dont nous sommes prévenus. On nous alerte, mais les politiques ne se préparent pas. On a mis le profit avant les gens. C'est très visible dans les coupes budgétaires :  on a privilégié l'économie au détriment des gens.

Le service public a été réduit partout. Or, on se rend compte aujourd'hui à quel point on en a besoin. Comme on a besoin de toute une série de métiers essentiels qu'on applaudit aujourd'hui. Cette reconnaissance est merveilleuse, mais c'est aussi triste d'en arriver là alors que la vraie cause du problème, c'est l'absence de soutien structurel. Par ailleurs, si le COVID-19 frappe tout le monde, ce sont surtout les plus vulnérables qui sont en première ligne. Les pays en développement vont être affectés de manière terrible. Et à la réouverture des écoles, il y a un grand risque que des filles n'y retournent pas.

J'ai un espoir incroyable. On pourrait changer ; c'est à la suite de guerres et de crises que de grands changements adviennent. Mais je reconnais que cela pourrait être le contraire. Certains profitent souvent des chocs dûs aux crises pour pousser les mesures d'austérité et la privation des libertés. Des forces s'affrontent en ce moment et je ne sais pas qui va gagner. C'est la raison pour laquelle les citoyens doivent s'exprimer plus fortement. Il est important de dire que la vie telle qu'elle était avant n'était pas celle qu'on veut !". 

Le 8 avril, le Roi se rend à l'hôpital UZ Brussel à Jette pour visiter les capacités supplémentaires d'une unité COVID additionnelle qui y a été créée. La réception prévue à l'occasion de son anniversaire est annulée. Le Palais diffuse juste un nouveau portrait accompagné de ce message du souverain :   "Je vous remercie chaleureusement pour vos messages de sympathie à l'occasion de mes 60 ans. Aujourd'hui, je suis de tout cœur avec ceux qui souffrent. Nous surmonterons ensemble cette épreuve!".

Portant un masque, le couple royal visite en avril le Centre Hospitalier Régional Citadelle de Liège pour se rendre compte de l'organisation de l'hôpital dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. La semaine suivante, Mathilde se rend à l'UZGent pour y discuter avec le personnel soignant, et téléphone aux directeur, accompagnateurs et bénéficiaires de Heilig Hart Deinze (qu'elle avait rencontrés un an plus tôt). En mai, c'est une sage-femme de la Wit Gele Kruis Vlaanderen qu'elle appelle pour mieux se rendre compte de son quotidien.

Philippe et Mathilde effectuent également des visites sur le terrain pour se rendre compte de l'impact sur la vie du pays :   au bureau de distribution de la Poste à Braine-l'Alleud, au port d'Anvers, dans un magasin Carrefour Market Mestdagh à Gerpinnes, au centre de distribution du Groupe Mestdagh à Gosselies, dans quatre commerces familiaux du centre de Bruxelles, au commissariat de police de Namur, à l'asbl Kamiano Sant'Egidio à Bruxelles, aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, auprès de femmes actives dans la floriculture, au Centre de Crise National, auprès de représentants de l'horeca à Wavre et Bruges, au marché de Wavre.

Fan de jogging, le Roi participe début mai au challenge COVID 19km pour contribuer au financement de litres de soupe à distribuer aux plus démunis. On apprend également que ses quatre enfants ont téléphoné pendant plusieurs week-ends à des personnes âgées en maison de retraite privées de visites, et que sa belle-soeur la princesse Claire a été atteinte du coronavirus.

Après nos souverains et la princesse Esmeralda,  le prince Laurent est le quatrième membre de la famille royale à s'exprimer sur l'épidémie à travers une interview accordée à l'hebdomadaire "Le Soir Mag".

Le 15 mai, le Roi accompagne sa fille cadette la princesse Eléonore lors de la rentrée au collège Sint-Jan Berchmans après deux mois de confinement. Le Palais accompagne les photos de ce communiqué :  "Merci aux directions d'écoles, aux enseignants et aux éducateurs pour les préparatifs et les adaptations visant à permettre un retour partiel et progressif des élèves".

Après trois mois sans nouvelles, la princesse Astrid fait son retour le 20 mai à travers un message vidéo pour la première édition en ligne des Special Olympics Belgium pour athlètes ayant un handicap mental (une manifestation qu'elle inaugure chaque année). Puis le 1er juin, avec son époux, elle assiste à la réouverture de l'Atomium, fermée au public durant le confinement.

Mais c'est leur fils le prince Joachim qui se retrouve à la "une" de l'actualité après avoir été testé positif au Covid-19 en Espagne et mis en quatorzaine.

Le 17 juin,  le Roi se rend au siège de Janssen Farmaceutica à Beerse, qui prépare un vaccin contre le Covid-19. Une semaine plus tard, le couple royal visite l'Institut de Médecine Tropicale.

Afin de soutenir le secteur touristique à la veille des congés, la famille royale participe au 25ème anniversaire du réseau de pistes cyclables dans le Limbourg, puis se balade le lendemain dans les Ardennes près de Bouillon.

lundi 30 mars 2020

Activités royales en mars 2020

Suite au confinement lié au coronavirus, les activités publiques de la famille royale ont été suspendues à la mi-mars et le voyage d'Etat de nos souverains en Italie a été annulé. Le Roi poursuit son travail de chef d'Etat via le téléphone et Skype depuis le château de Laeken. Il s'est également adressé à la population lors d'un discours télévisé (comme il l'avait fait en 2016 lors des attentats de Bruxelles).

11 audiences pour le Roi :   la première ministre Sophie Wilmès (reçue 3 fois), le président de la Chambre Patrick Dewael et la présidente du Sénat Sabine Laruelle (reçus ensemble 2 fois), le président de Moldavie Igor Dodon, une délégation du Ghesellen van de Aardbei Hoogstraten, l'archevêque Jozef De Kesel, ainsi que les ambassadeurs de Madagascar, Turquie et Iran venus remettre leurs lettres de créance

7 activités officielles pour le Roi :   visite de l'école maternelle et primaire Paleis à Diepenbeek, concert de printemps au palais royal, remise du Chemistry for the Future Solvay Prize, visite de l'organisme de recherche Sciensano à Uccle, rencontre avec 30 nouveaux stagiaires diplomates, déjeuner au château de Laeken à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, prestation de serment du nouveau gouvernement fédéral

5 activités officielles pour la Reine :   découverte des projets musicaux de la Maison des Ateliers à Cuesmes, concert de printemps au palais royal, rencontre à Louvain avec des femmes de différents secteurs du Brabant flamand, rencontre avec 30 nouveaux stagiaires diplomates, déjeuner au château de Laeken à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme

0 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola

0 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore

0 activité officielle pour la princesse Astrid et le prince Lorenz 

2 activités officielles pour le prince Laurent :   concert de printemps au palais royal, visite du refuge pour SDF avec chien géré par la Fondation Prince Laurent

0 activité officielle pour la princesse Claire, la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités officielles de janvier à mars (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   42 activités officielles  +  41 audiences

Reine :   38 activités officielles

Princesse Astrid :   16 activités officielles 

Prince Lorenz :  12 activités officielles

Prince Laurent :   11 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

Roi Albert II :   1 activité officielle

Princesse Claire et Princesse Louise :   1 activité officielle

Princesse héritière Elisabeth, Prince Gabriel, Prince Emmanuel, Princesse Eléonore, Princes Nicolas et Aymeric :   0 activité officielle

lundi 2 mars 2020

Activités royales en février 2020

19 audiences pour le Roi :  la première ministre Sophie Wilmès (reçue 2 fois), le vice-premier ministre Koen Geens (reçu 2 fois), le président du CDH Maxime Prévôt, la présidente de Groen Meyrem Almaci, le président de la NVA Bart De Wever, les co-présidents d'Ecolo Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet, le président du MR Georges-Louis Bouchez, le président du SPA Conner Rousseau, le président de Défi François de Smet, le président du PS Paul Magnette, le président du CD&V Joachim Coens, la présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten, la présidente du Sénat Sabine Laruelle et le président de la Chambre Patrick Dewael (reçus ensemble),  ainsi que les ambassadeurs de Corée, Tanzanie, Monaco et Libye venus remettre leurs lettres de créance

15 activités officielles pour le Roi :  visite de la Banque Nationale de Belgique, visite du Barreau de Bruxelles, 125 ans de la Fédération des Entreprises de Belgique, messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie, 75ème anniversaire de l'Office National de Sécurité Sociale, rencontre avec les élèves de 5ème secondaire de l'Institut St-Joseph de Kontich, dîner au château de Laeken avec des jeunes agriculteurs
+ 8 activités officielles lors de son voyage à New York (rencontre avec les membres de la représentation permanente belge auprès de l'ONU, cérémonie au Mémorial du 11 septembre, concert de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, rencontre avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, discours du Roi devant le Conseil de Sécurité, visite du gratte-ciel One Manhattan-West, comédie musicale à Broadway, visite d'une exposition à l'occasion de la Journée Internationale des Enfants Soldats)

16 activités officielles pour la Reine :  visite de la Fondation Alamire, visite de l'Institut Sainte-Marie à Châtelet, messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie, visite d'une école à Melle dans le cadre de la Semaine Flamande contre le Harcèlement, visite à l'Antwerp Management School, dîner au château de Laeken avec des jeunes agriculteurs, participation à des master class au Conservatoire Royal de Bruxelles
+ 9 activités officielles lors de son voyage à New York (rencontre avec les membres de la représentation permanente belge auprès de l'ONU, cérémonie au Mémorial du 11 septembre, concert de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, rencontre avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, discours du Roi devant le Conseil de Sécurité, visite du gratte-ciel One Manhattan West, comédie musicale à Broadway, visite d'une exposition à l'occasion de la Journée Internationale des Enfants Soldats, rencontre avec une délégation de Watchlist on Children and Armed Conflict)

1 activité officielle pour le roi Albert II :   messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie

3 activités officielles pour la reine Paola :   messe à Laeken à la mémoire des défunts de la dynastie, ordination du 31ème évêque de Gand à la cathédrale de Gand, découverte du projet Tintin pour les jeunes de l'asbl Habbekrats

0 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore

3 activités officielles pour la princesse Astrid :   remise des Paralympic Sport Awards, visite de l'exposition de la photographe belge Régine Mahaux à Paris, funérailles du colonel Thierry de Maere d'Aertrycke (Commandant honoraire des Palais Royaux et conseiller de la princesse Astrid de 1993 à 1995)

2 activités officielles pour le prince Lorenz :  remise des Paralympic Sport Awards, funérailles du colonel Thierry de Maere d'Aertrycke (Commandant honoraire des Palais Royaux et conseiller de la princesse Astrid de 1993 à 1995)

6 activités officielles pour le prince Laurent :  remise des Prix Magritte du cinéma belge, gala des 25 ans de la Fondation Prince Laurent, visite au marché matinal de Bruxelles, rencontre à Mons avec les familles des victimes de l'accident de train de Buizingen, lancement de l'Opération Pièces Rouges au profit du Télévie, funérailles du colonel Thierry de Maere d'Aertrycke (Commandant honoraire des Palais Royaux)

1 activité officielle pour la princesse Claire :  gala des 25 ans de la Fondation Prince Laurent

1 activité officielle pour la princesse Louise :   remise des Prix Magritte du cinéma belge

0 activité officielle pour les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif des activités officielles de janvier et février (source :   www.monarchie.be) :

Roi :   35 activités officielles  +  30 audiences

Reine :   33 activités officielles

Princesse Astrid :   16 activités officielles

Prince Lorenz :  12 activités officielles

Prince Laurent :   9 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

Roi Albert II :   1 activité officielle

Princesse Claire :   1 activité officielle

Princesse Louise :   1 activité officielle

Princesse héritière Elisabeth, Prince Gabriel, Prince Emmanuel, Princesse Eléonore, Princes Nicolas et Aymeric :    0 activité officielle

lundi 3 février 2020

Activités royales en janvier 2020

                                                           
11 audiences pour le Roi :   la première ministre Sophie Wilmès (reçue 4 fois), les co-informateurs Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens (reçus ensemble 4 fois), le roi Abdallah de Jordanie, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, le vice-premier ministre Koen Geens

20 activités officielles pour le Roi :   réception de Nouvel An pour les institutions européennes, visite du centre de la Croix-Rouge pour sans-abris à Bruxelles, réception de Nouvel An pour les ambassadeurs étrangers, voyage à Oman pour rencontrer le nouveau sultan Haitham ben Tarek, réception de Nouvel An pour les responsables de l'Otan et du Shape, dîner offert par le président d'Israël aux chefs d'Etat et de gouvernement, 5ème forum mondial sur la Shoah, visite du Musée d'Israël, 75ème anniversaire de la libération des camps d'extermination en Pologne, réception de Nouvel An de l'Agence pour le Commerce Extérieur, visite de l'exposition Van Eyck à Gand, réception de Nouvel An pour les autorités du pays
+ 8 activités officielles au forum économique mondial de Davos (conférence de Greta Thunberg, rencontre avec le professeur Conny Aerts de la KUL, rencontre sur l'astronomie avec plusieurs scientifiques, rencontre avec le PDG de BASF, rencontre avec le cardinal P. Turkson, rencontre avec le président du World Ressources, rencontre avec le professeur Klaus Schwab, Belgian Power Reception)

17  activités officielles pour la Reine :   réception de Nouvel An pour les institutions européennes, réception de Nouvel An pour les ambassadeurs étrangers, visite de la maison de repos Saint-Joseph à Racour, visite du siège de J&Joy à Waremme, visite de la bio-raffinerie BioWanze à Wanze, rencontre avec la population à la commune de Huy, réception de Nouvel An pour les responsables de l'Otan et du Shape, 75ème anniversaire de la libération des camps d'extermination en Pologne, visite de l'exposition Van Eyck à Gand, réception de Nouvel An pour les autorités du pays
+ 7 activités officielles au forum économique mondial de Davos (conférence de Greta Thunberg, rencontre avec le professeur Klaus Schwab, Belgian Power Reception, rencontre avec le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, réunion avec la Schwab Foundation for School Entrepreneurship, rencontre avec le directeur général de l'Organisation des Nations-Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture, rencontre avec le gestionnaire du programme de développement des Nations Unies)

0 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola

0 activité officielle pour la princesse héritière Elisabeth, le prince Gabriel, le prince Emmanuel et la princesse Eléonore

13 activités officielles pour la princesse Astrid :    inauguration du 98ème Salon de l'Auto, remise du Prix Generet pour les maladies rares, réception de Nouvel An de l'Agence pour le Commerce Extérieur, réception de Nouvel An pour les autorités du pays
+ 9 activités officielles lors de son voyage au Népal (dîner offert par le ministre népalais des Affaires étrangères, visite du site de Boudha à Katmandou, inauguration d'un nouveau centre de lutte contre la tuberculose à Kailali, séminaire organisé à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la lèpre, rencontre avec le ministre népalais de la Défense, visite du Bhaktapur Durbar Square, visite de Modhyabindu District Hospital à Nawalparasi, rencontre avec la présidente du Népal, réception organisée par Action Damien)

10 activités officielles pour le prince Lorenz :   réception de Nouvel An pour les autorités du pays
+ 9 activités officielles lors de son voyage au Népal (dîner offert par le ministre népalais des Affaires étrangères, visite du site de Boudha à Katmandou, inauguration d'un nouveau centre de lutte contre la tuberculose à Kailali, séminaire organisé à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la lèpre, rencontre avec le ministre népalais de la Défense, visite du Bhaktapur Durbar Square, visite de Modhyabindu District Hospital à Nawalparasi, rencontre avec la présidente du Népal, réception organisée par Action Damien)

3 activités officielles pour le prince Laurent :  funérailles du comte Michel Didisheim (ancien président de la Fondation Roi Baudouin), réception à l'Africamuseum pour les 25 ans de la Fondation Prince Laurent, réception de Nouvel An du Commandement Militaire de Bruxelles-Capitale

0 activité officielle pour la princesse Claire

0 activité officielle pour la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric

Récapitulatif   (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   20 activités officielles   +  11 audiences

Reine :  17 activités officielles

Princesse Astrid :   13 activités officielles

Prince Lorenz :   10 activités officielles

Prince Laurent :   3 activités officielles

lundi 13 janvier 2020

L'année 2019 de la princesse Léa

En cette année 2019, il y a déjà dix ans que le prince Alexandre de Belgique nous a quittés… Si sa veuve la princesse Léa a refait sa vie avec l'avocat Alain Zenner,  elle continue d'entretenir la mémoire de son défunt mari (à travers notamment une exposition itinérante qui a été présentée cette année à Namur), d'avoir de bonnes relations avec la famille royale belge et d'autres membres du Gotha, et de poursuivre le travail du Fonds Prince et Princesse Alexandre.

1° Relations avec la famille royale belge

La princesse Léa a assisté, aux côtés de toute la famille royale, à la messe annuelle à la mémoire des défunts de la dynastie en février à Laeken et aux funérailles du grand-duc Jean de Luxembourg. On l'a également vue avec son beau-frère le roi Albert II lors de la visite de l'exposition consacrée au prince Alexandre à Namur.

2° Relations avec d'autres familles royales non régnantes

La princesse Léa était présente aux funérailles du prince Henri d'Orléans, comte de Paris, à la chapelle royale de Dreux, et s'est confiée au magazine français "Point de Vue" :

"Ce fut une cérémonie particulièrement émouvante, d'une grande humanité. C'est magnifique de voir toute cette famille réunie et dans un lieu aussi extraordinaire. Je garde le souvenir très cher des séjours chez nous de Henri et Michaela, toujours détendus et amusants. Leur présence amicale à la soirée de notre fondation à Bruges en 2010. J'ai sous les yeux chaque jour une aquarelle d'Henri, un paysage d'arbres aux tons d'automne. Il avait gentiment accepté de préfacer mon livre consacré à l'artiste Thierry Bosquet. Leur mariage, bien sûr, chez le marquis d'Arcangues en 2009, était merveilleux. Et puis cet autre soir, à dîner chez lui. Le comte de Paris m'avait dit :  "Je vais te faire à manger".  Il s'était affairé dans sa chemise à jabot et nous avions savouré une délicieuse mousse d'avocats. Il me manque déjà beaucoup".

En 2019, on a également vu la princesse Léa aux côtés de membres de familles royales non régnantes dont elle est proche, comme la princesse Marie-Gabrielle de Savoie (cousine de son défunt époux), le grand-duc Georges de Russie, le prince Léka d'Albanie et son épouse.

3° L'exposition

A l'occasion du 10ème anniversaire du décès du prince Alexandre, une exposition intitulée "Alexandre de Belgique : dans l'intimité d'un prince" se tient cet hiver au Musée des Arts Décoratifs de Namur jusqu'au 1er mars 2020. Elle a été inaugurée par sa veuve la princesse Léa et sa cousine la princesse Marie-Gabrielle de Savoie. Quelques jours plus tard, son demi-frère le roi Albert II est venu également la visiter (voir photo). Cette exposition itinérante avait déjà été présentée en 2017 à Bruges, à Arlon et au château de Corroy-le-Château.

4° Le fonds d'entraide Prince et Princesse Alexandre

En novembre, le Fonds d'entraide Prince et Princesse Alexandre a organisé une soirée de gala à Namur afin de soutenir des enfants malentendants de l'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola. Parmi les invités présents, on notait la présence du gouverneur de la province de Namur Denis Mathen, du grand-duc Georges de Russie, de l'homme d'affaires Marc Coucke et du marquis Olivier de Trazegnies (propriétaire du château de Corroy-le-Château où le prince Alexandre et la princesse Léa avaient rendu publique leur union en 1999).        

5° Autres activités de la princesse

La princesse Léa continue d'habiter au château de Humain qu'elle a fait restaurer près de Marche-en-Famenne. Au cours de l'année 2019,  elle a participé à d'autres activités publiques en Belgique et à l'étranger. En voici quelques exemples :   soirée de gala de l'association contre le cancer du professeur Khayat au château de Versailles,  Nuit des Neiges à Crans-Montana en Suisse, spectacle de la compagnie de danse et de musique classique chinoise Shen Yun à Genève, Nuit des Etoiles à Bruxelles, réception à la Maison du Cygne (Bruxelles) en l'honneur du prince Léka d'Albanie et de son épouse, présentation du dernier roman de la princesse Anne de Bourbon-Siciles à la Maison Natan, voyage en Thaïlande à l'invitation de la Fondation Gustave Rolin-Jaequemyns, visite du service pédiatrie du CHR de Namur, dîner à l'ambassade d'Italie en l'honneur de la ville de Matera (capitale culturelle européenne en 2019), etc.
     Afficher l’image source