lundi 13 septembre 2010

Le prince Joachim de Belgique

                                     
                                    14925521_1757293917867574_1645308265591120279_n

(Article actualisé en juillet 2016)

Contrairement à Amadeo et Maria-Laura, Joachim reçoit, dès sa naissance, les titres de prince de Belgique, archiduc d'Autriche-Este, et entre dans l'ordre de succession au trône. L'abrogation de la loi salique avait, en effet, été votée quelques mois plus tôt par le parlement belge.

Joachim, Carl-Maria, Nikolaus, Isabelle, Marc d'Aviano naît le lundi 9 décembre 1991 à 1h55 aux Cliniques Universitaires Saint-Luc à Woluwé-Saint-Lambert. Sa grand-mère maternelle la princesse Paola assiste à l'accouchement. Le petit prince pèse 3,285 kg et mesure 50 cm ; il a les yeux bleus et les cheveux blonds. Sa marraine est sa tante l'archiduchesse Isabelle d'Autriche-Este et son parrain est le prince Nicolas de Liechtenstein, époux de la princesse Margaretha de Luxembourg.

Comme Amedeo et Maria-Laura, Joachim effectue en néerlandais ses études primaires et une partie de ses secondaires au collège Sint-Jan Berchmans à Bruxelles. A cette époque, une chute à moto dans le domaine du Stuyvenbergh lui cause plusieurs infections. En septembre 2007, il part terminer ses études secondaires au Malvem College en Grande-Bretagne.

Le 16 novembre 2010, le prince Joachim est incorporé au Centre d'Instruction et d'Ecolage Sud à Arlon pour suivre la formation militaire de base avec les jeunes qui sont engagés pour le service militaire volontaire. Ensuite, il rejoint l'Ecole Nautique de la Marine à Bruges pour y suivre une formation d'officier de quart à la passerelle jusqu'en juillet 2011. Le 17 juillet 2011, Joachim défile avec l'équipage du navire de commandement et de soutien logistique "Godetia" (amarré le long de la Tamise) dans le centre de Londres à l'occasion de la 77ème cérémonie annuelle organisée au Cénotaphe en hommage aux victimes belges et britanniques de la première guerre mondiale. Un honneur réservé à la seule Belgique depuis 1934.

En mars 2012, à la base navale de Zeebrugge, le prince prête serment à la Marine comme officier de quart à la passerelle, en présence de ses parents, de la reine Paola et du ministre de la Défense Pieter De Crem.

Après son passage à l'armée, Joachim effectue ensuite des études commerciales à l'Université Bocconi à Milan.

Par ailleurs, Joachim est le parrain de sa petite soeur Laetitia Maria  (née en 2003) et de sa nièce l'archiduchesse Anna Astrid (née en 2016).

mardi 7 septembre 2010

"Léopold II : une vie à pas de géant" (Matthieu Longue)

Fils du roi Léopold Ier et de la reine Louise-Marie, Léopold naît en 1835 à Bruxelles. Des professeurs viennent lui enseigner l'histoire, la géographie, l'économie politique, la religion, etc. L'écrivain Henri Conscience lui apprend le néerlandais. Son enfance est assombrie par le décès de sa mère en 1850.

En 1853, le prince Léopold devient sénateur de droit. A plusieurs reprises, il prononce des discours suggérant l'agrandissement du port d'Anvers, la nécessité d'une politique d'expansion coloniale et de grands travaux dans la capitale. Sa vie familiale n'est pas très heureuse : mariage politique sans aucun amour avec l'archiduchesse Marie-Henriette d'Autriche, décès de leur fils Léopold, mariages ratés de leurs filles Louise et Stéphanie. Seule la princesse Clémentine trouvera le bonheur...après la mort de ses parents.

Léopold II monte sur le trône en 1865. Grâce à son statut de neutralité, la Belgique réussit à se maintenir en dehors des conflits internationaux du XIXème siècle. Léopold II s'efforce de rendre notre pays moins vulnérable : il obtient la construction des fortifications de Liège, Namur et Anvers, et la réforme du service militaire qu'il signe quelques jours avant sa mort en 1909. Auparavant, le recrutement de l'armée belge se faisait sur le volontariat et le tirage au sort avec possibilité de se faire remplacer (moyennant une somme d'argent). Ce système est aboli en 1909 et remplacé par le service d'un fils par famille.

C'est sous le règne de Léopold II que sont votées d'importantes lois sociales : suppression du livret d'ouvrier, droit de former des syndicats, âge d'admission des enfants dans les usines fixé à 12 ans, interdiction du travail de nuit aux enfants de moins de 16 ans et du travail souterrain pour les femmes de moins de 21 ans, réparations pour les accidents de travail, repos dominical, etc.

Fortement industrialisée, la Belgique manque de matières premières. C'est la raison principale pour laquelle Léopold II s'intéresse à l'Afrique centrale et plus précisément à la région du fleuve Congo que vient de reconnaître l'explorateur anglo-américain Stanley. Dès son retour en Europe, il rencontre le Roi qui fonde en 1878 le Comité d'études du Haut-Congo. Le Congrès de Berlin en 1885 reconnaît l'Etat indépendant du Congo avec le roi Léopold comme souverain. Ce dernier lègue sa colonie à la Belgique en 1908.

Surnommé le roi bâtisseur, Léopold II entreprend de grands travaux dans la capitale : transformation du palais royal, création de grandes avenues et de parcs publics, construction des serres royales de Laeken et des arcades du Cinquantenaire, etc. Il développe également la station balnéaire d'Ostende où il séjourne régulièrement.

Matthieu Longue a écrit une biographie objective, sérieuse et agréable à lire. Il parle à la fois de la vie privée et du règne de Léopold II, tout en rappelant la situation politique, économique, sociale, religieuse et militaire de la Belgique à cette époque. Seule lacune : il manque un chapitre sur les origines et le fonctionnement de la Donation Royale, créée en 1903 par Léopold II.

Je laisse à l'auteur le soin de conclure : "Léopold II s'est vu affublé d'une bien vilaine étiquette dans la mémoire collective belge et ne mérite pas la réputation infamante qu'on lui attribue généralement car, d'après nous, sans sombrer dans l'apologie léopoldiste, il demeure, sans doute encore plus que son père, notre plus grand roi et nous lui souhaitons de reposer en paix, pour l'éternité, au panthéon des hommes illustres qui, de par leur destinée, ont écrit l'Histoire. Toujours à notre avis, seules ses frasques et sa passivité complice concernant les crimes du régime léopoldien au Congo ternissent le blason royal. Pourtant, sans oublier ce fait déplorable, cette bien vilaine souillure ne suffit pas à effacer le souvenir de l'action bénéfique d'un souverain qui oeuvra au service de ses compatriotes et de la grandeur de la nation".

"Léopold II : une vie à pas de géant" de Matthieu Longue, éditions Racine

mercredi 1 septembre 2010

Activités royales en août 2010

3 activités officielles pour le Roi : 150ème anniversaire du Comité Agricole à Jodoigne, messes à Briquemont et Küssnacht pour le 75ème anniversaire du décès de la reine Astrid.

10 audiences pour le Roi : le président du PS Elio Di Rupo (reçu 3 fois), le premier ministre Yves Leterme, le président de Groen Wouter Van Besien, la présidente du CDH Joëlle Milquet, le co-président d'Ecolo Jean-Michel Javaux, le président du CD&V Wouter Beke, la présidente du SPA Caroline Gennez et le président de la NVA Bart De Wever.

1 activité officielle pour le prince Philippe : les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour.

1 activité officielle pour le prince Lorenz : les 30èmes fêtes tyroliennes à Eupen.

0 activité officielle pour la reine Paola, la reine Fabiola, la princesse Mathilde, la princesse Astrid, le prince Laurent et la princesse Claire.

Résumé des activités officielles de janvier à août 2010 (source : http://www.monarchie.be/) :

Roi : 32 activités officielles + 123 audiences + voyage au Congo pour les 50 ans de l'indépendance

Princesse Mathilde : 55 activités officielles + missions économiques au Brésil et en Inde

Prince Philippe : 51 activités officielles + missions économiques au Brésil et en Inde

Princesse Astrid : 47 activités officielles + voyage aux Etats-Unis et au Canada pour la Semaine Mondiale contre la Malaria

Reine Paola : 26 activités officielles + voyage au Congo pour les 50 ans de l'indépendance

Princesse Claire : 24 activités officielles

Prince Laurent : 18 activités officielles

Reine Fabiola : 18 activités officielles

Prince Lorenz : 13 activités officielles