lundi 31 juillet 2017

Les Windsor en Belgique

Au 19ème siècle, notre premier roi, Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha, était très proche de la famille royale britannique : il avait épousé en premières noces la princesse Charlotte d'une part, sa sœur était la mère de la reine Victoria avec qui il aura des relations très affectueuses jusqu'à sa mort, et Victoria s'est ensuite mariée avec Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, un autre parent de Léopold Ier. C'est durant cette période que nos deux familles royales ont été les plus proches.

Durant la première guerre mondiale, face à l'avancée des troupes allemandes, les trois enfants du roi Albert Ier et de la reine Elisabeth (Léopold, Marie-José et Charles) sont envoyés en Grande-Bretagne chez lord George Cruzon dans son domaine d'Hackwood. Léopold entre au collège d'Eton, Charles au Wixenford College et Marie-José au pensionnat pour filles des Ursulines à Brentwood.

Le prince Charles de Belgique et la Grande-Bretagne
Après le roi Léopold Ier, c'est le prince Charles (fils cadet d'Albert Ier) qui noue les liens les plus étroits avec la Grande-Bretagne où il passe douze années de sa vie. Suite à une autorisation du roi George V (car Charles n'a pas la nationalité britannique), il entre en février 1917 au Naval College d'Osborne, avant d'être inscrit en septembre 1918 comme cadet au Royal Navy College de Darmouth. Un congé spécial lui est accordé pour participer avec sa famille à la Joyeuse Entrée à Bruxelles le 22 novembre 1918.

En décembre 1920, Charles passe l'examen final du collège de Darmouth. Un mois plus tard, il embarque à bord du navire de guerre "HMS Téméraire" pour une mission en Méditerranée du 4 janvier au 11 avril 1921. Albert Ier assiste à son embarquement à Portsmouth et demande que son fils ne bénéficie d'aucun traitement de faveur. Un autre voyage l'emmène en Norvège à bord du "HMS Thunderer Spithead". Le prince de Galles (futur Edouard VII) l'invite à l'accompagner en Inde et au Japon, où le comte de Flandre rencontre la famille impériale.

En 1923, Charles est engagé sur le "Barham", un navire de la flotte atlantique. Au début de l'année 1925, il reprend au Royal Navy College de Greenwich une formation technique et scientifique du niveau de l'Ecole Royale Militaire de Bruxelles. Après douze années passées en Grande-Bretagne, le prince rentre avec le grade de lieutenant de vaisseau honoraire de première classe de la Marine britannique.

C'est Charles qui représente la famille royale belge aux funérailles de la princesse Victoria en 1935 et du roi George V en 1936, ainsi que pour le couronnement du roi George VI et de la reine Elisabeth en 1937.

Sous les règnes des rois Léopold III et Baudouin
Suite au décès du roi Albert Ier en 1934,  le roi George V décide d'accorder à la Belgique la faveur exceptionnelle d'une cérémonie commémorative annuelle en juillet au Cénotaphe à Londres. Le souverain britannique désirait de cette façon rendre hommage au roi défunt d'une part, et à l'attitude courageuse de l'armée belge durant la première guerre mondiale d'autre part.

Les relations entre nos deux familles royales se compliquent durant la deuxième guerre mondiale et la Question Royale :  le roi George VI se range derrière l'avis de son premier ministre Winston Churchill qui était opposé au retour du roi Léopold III sur le trône, et préférait son frère cadet le prince-régent Charles qui était plutôt anglophile. En 1952, par fidélité à son père, le roi Baudouin refuse catégoriquement d'assister aux funérailles du roi George VI, évoquant des raisons protocolaires qui ne convainquent personne. Le gouvernement belge ne parvient pas à le faire changer d'avis, et c'est finalement son frère le prince Albert qui représente la famille royale.

Sœur de la nouvelle reine Elisabeth II, la princesse Margaret se rend en Belgique pour l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958, puis pour le mariage de Baudouin et Fabiola en 1960.

Les deux familles royales scellent la réconciliation lors des voyages d'Etat de Baudouin et Fabiola en Grande-Bretagne en 1963, et d'Elisabeth II et Philip en Belgique en 1966. Ces derniers sont reçus par le roi Léopold III et la princesse Lilian au domaine royal d'Argenteuil afin de tirer un trait définitivement sur les années 40. Ils passent aussi quelques heures en privé au château de Ciergnon (photos :  http://royalementblog.blogspot.be/2015/04/archives-la-reine-elizabeth-ii-ciergnon.html)

                                           Résultat d’images pour elisabeth ii en belgique

En 1980, la reine Elisabeth II et le prince Philip viennent en Belgique pour le 150ème anniversaire de l'indépendance de notre pays. Le roi Baudouin et la reine Fabiola retournent à Londres pour le mariage de Charles et Diana en 1981 et pour une commémoration de la Bataille d'Angleterre depuis le balcon de Buckingham Palace en 1990.
                                 
                                Résultat d’images pour roi Albert II à Londres

De passage à Bruxelles, la princesse Margaret est reçue par le roi Baudouin et la reine Fabiola au château de Laeken. Ce sont le duc de Gloucester (cousin germain d'Elisabeth II) et son épouse qui représentent la famille royale britannique au mariage d'Astrid et Lorenz en 1984.

En 1993, la reine Elisabeth assiste, pour l'unique fois de son long règne, aux funérailles d'un chef d'Etat étranger :   Baudouin, roi des Belges, décédé à Motril à l'âge de 63 ans. Quelles sont les raisons qui ont influencé cette décision historique? On l'ignore.  Ils s'étaient vus pour la dernière fois quelques semaines auparavant après la visite privée d'Elisabeth II à Waterloo.

                                Résultat d’images pour baudouin et fabiola au mariage de charles et diana

Sous le règne du roi Albert II (de 1993 à 2013)
A l'automne 1993, la princesse Diana, de passage à Bruxelles, est reçue à l'heure du thé par Paola, Fabiola et Astrid. 
                                   Résultat d’images pour princesse diana en belgique

Le prince Charles vient également en Belgique en décembre 1999 pour le mariage de Philippe et Mathilde. Leur premier voyage officiel à deux a lieu au printemps 2000 à Londres, où ils sont reçus par Elisabeth II, son fils cadet Edward et sa belle-fille Sophie.

Au cours de leurs 20 ans de règne, le roi Albert II et la reine Paola se rendent en Grande-Bretagne pour l'inauguration de l'Eurostar, les noces d'or des souverains britanniques en 1997, le 100ème anniversaire de la reine mère Elisabeth, les 50 ans et les 60 ans de règne d'Elisabeth II....mais bizarrement, il n'y a plus eu de voyage d'Etat entre nos deux pays depuis plus de cinquante ans. Contrairement aux autres souverains européens, Albert II n'a donc pas reçu le prestigieux Ordre de la Jarretière.

La reine Elisabeth II vient en Belgique en 1997 et 2007 pour des commémorations liées à la première guerre mondiale. Les deux couples régnants se retrouvent aussi en 1994 et 2004 lors des commémorations du Débarquement sur les plages de Normandie.

La famille royale belge est représentée par Albert II et Philippe aux funérailles de la reine mère Elisabeth en 2002, et par Philippe et Mathilde à une soirée en 2000 pour plusieurs anniversaires de la famille royale britannique, au mariage de William et Catherine en 2011, et à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Sous le règne du roi Philippe (depuis 2013)
En 2014, le nouveau couple royal Philippe et Mathilde effectue une visite officielle de courtoisie d'une journée à Londres, au cours de laquelle ils se rendent au Parlement et à l'abbaye de Westminster, et ils déjeunent avec la reine Elisabeth II, le duc de Kent, le duc et la duchesse de Gloucester au palais de Buckingham. Elisabeth II revoit les souverains belges en juin au 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie. En juillet, le prince Laurent représente son frère à la 80ème cérémonie belge au Cénotaphe. Et en novembre, le roi Philippe retrouve la famille royale britannique (Elisabeth, Philip et William) pour l'inauguration du Flanders Fields Memorial Garden à Londres.

A nouveau, bizarrement, les Windsor sont absents des funérailles de la reine Fabiola en 2014, sans donner d'explications, alors que toutes les familles royales sont représentées...
                             
                         Résultat d’images pour roi philippe à londres

En dehors des occasions officielles, les deux familles régnantes ne se fréquentent pas en privé, et on ne peut pas vraiment parler d'amitié entre les membres actuels (à l'exception de la princesse Béatrice, petite-fille de la souveraine, qui est proche d'Amedeo et d'Elisabetta).

Ajoutons qu'en mars 2017, le roi Philippe a téléphoné personnellement à la reine Elisabeth II pour présenter les condoléances de la Belgique suite à l'attentat terroriste de Londres.

Les visites des Windsor en Belgique (depuis 2013)

Depuis le début du règne du roi Philippe, les visites officielles de membres de la famille royale britannique (Philip, Charles, Camilla, William, Catherine, Harry, Anne, Timothy, le duc de Kent, la duchesse de Gloucester) ont été nombreuses en Belgique, principalement liées aux commémorations de la bataille de Waterloo et de la première guerre mondiale. Par contre, l'absence des Windsor aux funérailles de la reine Fabiola en décembre 2014 a surpris et déçu...

Le prince Laurent accompagne le prince Philip, duc d'Edimbourg, venu en novembre 2013 pour assister au Last Post à la Porte de Menin à Ypres.
                             
                                 ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le 4 août 2014, le prince William et la princesse Catherine sont présents à Liège pour la commémoration du centenaire du début de la première guerre mondiale en Belgique. Ils sont ensuite rejoints par le prince Harry à l'hôtel de ville de Mons et au cimetière militaire de Saint-Symphorien. Nos souverains les accompagnent aux deux cérémonies.

                                  Résultat d’images pour william bataille de messines

En 2015, pour le bicentenaire de la bataille de Waterloo, la famille royale britannique est représentée par Charles et Camilla à la cérémonie à la ferme de Hougoumont, puis le lendemain par le duc Edward de Kent (cousin germain de la reine Elisabeth) à la commémoration au pied de la butte du lion de Waterloo en présence des souverains belges, luxembourgeois et néerlandais.
               
                                 Résultat d’images pour camilla d'angleterre en belgique

La princesse Astrid accompagne la princesse Anne de Grande-Bretagne et son époux Timothy Laurence lors du centenaire de la mort d'Edith Cavell, à qui on rend hommage en octobre 2015 à Uccle et au Sénat.
                             
                                  Résultat d’images pour princesse anne en belgique
             
Lors du Concours Musical International Reine Elisabeth 2017, la duchesse Brigitte de Gloucester (épouse d'un cousin de la reine Elisabeth II) et la princesse Sarvath de Jordanie sont les invitées d'honneur de la reine Mathilde dans la loge royale du palais des Beaux-Arts de Bruxelles pour une des finales du concours. Ce n'est pas la première venue de la duchesse de Gloucester en Belgique : elle y avait déjà représenté la famille royale britannique lors du mariage de la princesse Astrid en 1984, lors de la conférence pour la protection des enfants organisée en 2010 par la reine Paola, et lors du match de Coupe Davis Belgique/Angleterre en 2015.

                               Résultat d’images pour duchesse de Gloucester Belgique

Le prince William et la princesse Astrid représentent leur pays respectif aux cérémonies organisées à Messines et Wijtschate en 2017 pour le centenaire de la bataille de Messines.
                   
                               

Le 30 juillet 2017, à Ypres, le Roi, la Reine, les ducs de Cambridge, le vice-amiral Timothy Laurence et la première ministre britannique Theresa May visitent le musée In Flanders Fields, puis assistent au Last Post à la Porte de Menin et à un son et lumières sur la grand-place dans le cadre du centenaire de la bataille de Passendaele. Le lendemain, rejoints par le prince héritier Charles, tous se sont retrouvés au cimetière de Tyne Cot (le plus grand cimetière militaire du Commonwealth dans le monde) pour une commémoration, puis ils ont inauguré le British Memorial Garden et ont visité l'exposition Passchendaele Memorial Garden.

Copyright photos : page Facebook du Palais et blog Noblesse et Royautés

lundi 24 juillet 2017

Expo sur le prince-régent Charles cet été au palais royal

                                    

Par une étrange coïncidence, deux princes moins connus de notre dynastie sont l'objet d'une exposition cet été :    le prince Alexandre, fils cadet du roi Léopold III, au château de Corroy-le-Château (une exposition dont je vous ai déjà parlé), et le prince Charles, fils cadet du roi Albert Ier, régent de Belgique de 1944 à 1950, au palais royal de Bruxelles.

Organisée par l'asbl Dynastie et Patrimoine Culturel (ex Amis du Musée de la Dynastie), cette exposition gratuite a été inaugurée par le Roi et la Reine, et est ouverte au public jusqu'au 3 septembre 2017.

C'est l'occasion de (re)lire des articles qui lui sont consacrés :

- Sur son enfance :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/05/lenfance-du-prince-charles-de-belgique.html

- Sur ses années britanniques (de 1914 à 1926) :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/05/les-annees-britanniques-du-prince.html

- Sur son retour en Belgique (de 1926 à 1940) : http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/06/le-prince-charles-de-retour-en-belgique.html

- Sous l'Occupation (de 1940 à 1944) :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/07/le-prince-charles-de-belgique-sous.html

- Ses funérailles en 1983 :  http://royalementblog.blogspot.be/2013/06/il-y-30-ans-les-funerailles-du-prince.html

- Le Mémorial Prince Charles à Raversijde :  www.noblesseetroyautes.com/raversijde-dans-lintimite-du-prince-charles

lundi 17 juillet 2017

Les 49 anoblis du règne de Philippe Ier

                      20140226_590726534530d9dc401203                      

(Article actualisé en septembre 2017)

Outre les huit nouveaux Belges anoblis lors de la fête nationale 2017,  le Roi vient d'octroyer une faveur à quatre hommes d'affaires faisant déjà partie de la noblesse belge :

- Le vicomte Etienne Davignon, ancien commissaire européen, est issu d'une famille de la noblesse belge, active dans la vie politique, économique et diplomatique du royaume. Le roi Albert II lui avait octroyé le titre de Ministre d'Etat. Le roi Philippe vient de le faire comte (un rang supérieur à vicomte) pour lui et ses descendants.
- Le baron Albert Frère avait reçu son titre personnel au début du règne d'Albert II. Le roi Philippe a décidé de l'octroyer aussi à ses descendants.
- Le baron Jean De Cloedt avait déjà été anobli à titre personnel par le roi Philippe, mais son titre pourra désormais être également porté par ses enfants.
- L'écuyer Jacques van Rijckevorsel est élevé au titre de baron à titre personnel par le roi Philippe. Son épouse est dame d'honneur honoraire de la reine Paola.

Qui sont les premiers Belges anoblis du règne de Philippe Ier?
Ils sont en tout 49 Belges :   16 en 2014, 14 en 2015, 8 en 2016, 11 en 2017. Les femmes sont clairement sous-représentées :  10 femmes anoblies (3 en 2014,  3 en 2015, 2 en 2016, 2 en 2017) contre 39 hommes anoblis.

Si on regarde par titre de noblesse, Philippe a titré 3 comtes, 41 baron(nes) et 4 chevaliers. Parmi les nouveaux anoblis, seuls six d'entre eux l'ont été à titre héréditaire pour leurs descendants (les comtes Paul Buysse et Etienne Davignon, les barons Marc du Bois, Jean Charlent, Jean De Cloedt et Herman Daems). A noter que le baron Albert Frère, anobli à titre personnel au début du règne d'Albert II, a vu son titre accordé à ses descendants en 2017 par le roi Philippe.

Le Roi a élevé au titre de comte trois personnalités du pays :  le baron Paul Buysse, patron de Bekaert, administrateur de sociétés, ancien président du Fonds Prince Philippe (ainsi qu'à ses descendants), Herman Van Rompuy, premier président du Conseil Européen, ancien premier ministre belge, et Etienne Davignon, homme d'affaires et ancien commissaire européen (ainsi qu'à ses descendants).

Le titre de baron(ne) est celui qui est le plus attribué :   14 en 2014,  10 en 2015, 8 en 2016, 9 en 2017. Beaucoup de scientifiques et de professeurs l'ont reçu :  Georges de Leval (professeur émérite de l'ULG), Corinne Hubinont (gynécologue), Jean Bourgain (mathématicien), Peter Carmeliet (médecin et professeur à la KUL), Marc Henneaux (physicien), Koenraad Debackere (professeur à la KUL en sciences de gestion), Isabelle Salmon (professeur à l'ULB), François Cornelis (chimiste), Hilde Laga (professeur de droit à la KUL), Sophie De Schaepdrijver (spécialiste de la première guerre mondiale), Emile Van Schaftingen (directeur de l'Institut de Duve), Mark Waer (recteur honoraire de la KUL), p.ex.

Le monde des affaires est également bien représenté :  Marc du Bois (patron de Spa Monopole et manager de l'année 2013), Herman Daems (président de BNP Paribas Fortis), Jean De Cloedt (entrepreneur spécialisé dans le dragage), Jean-Pierre Hansen (ex-patron d'Electrabel), Pierre-Alain De Smedt et Michèle Sioen (anciens présidents de la FEB), Eddy Bruyninckx (patron du port d'Anvers), Jacques Delen (actif dans les milieux bancaires), Pierre Rion (patron de diverses sociétés), Joseph Martial (fondateur de la première spin-off liégeoise Eurogentec), entre autres, ont reçu le titre de baron. A noter que Jean De Cloedt l'avait eu à titre personnel, mais que le roi Philippe a ensuite décidé de l'octroyer en 2017 à ses descendants. Seuls les hommes d'affaires Paul Buysse et Etienne Davignon ont été titrés au rang supérieur de comte.

Deux anciens responsables politiques néerlandophones à la retraite ont été titrés :  le baron Karel Pinxten (Open VLD) et le comte Herman Van Rompuy (CD&V). Mais ils l'ont été car après la politique belge, ils ont été nommés dans des institutions européennes :  Karel Pinxten à la Cour des Comptes Européenne et Herman Van Rompuy au Conseil Européen.

La diplomatie a également droit à des titres de noblesse :   Ernest de Laminne de Bex (président du Cercle International Diplomatique Consulaire),  Johan Swinnen (ancien ambassadeur belge à Kigali et Kinshasa) et Bénédicte Frankinet (représentante permanente de la Belgique à l'ONU) ont reçu le titre de baron(ne).  Même titre pour le magistrat eupenois Serge Brammertz, procureur au tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

Dans le domaine culturel, la célèbre romancière Amélie Nothomb et le directeur du Koninklijke Concertgebouworkest d'Amsterdam Jan Raes ont été titrés baron(ne). Quatre autres personnalités du monde culturel ont reçu le titre de chevalier :  Thierry Bosquet (décorateur de théâtre), François Glorieux (pianiste, compositeur et chef d'orchestre), Albert Vandervelden (galeriste liégeois) et Jean Van Hamme (romancier et scénariste de bande dessinée).

Deux couturiers de la reine Mathilde ont reçu le titre de baron en 2017 :  Edouard Vermeulen et Dries Van Noten.

Le social est un peu oublié... On notera juste le titre de baronne pour Marie-Claire Léonard (pionnière de l'intégration), Jenny Vanlerberghe (journaliste et écrivain engagée pour les droits des femmes) et Mariette Delahaut (fondatrice d'écoles d'enseignement spécialisé). Et aucun représentant du monde sportif jusqu'à présent.

lundi 10 juillet 2017

Expo sur le prince Alexandre à Corroy-le-Château

                                             

Après avoir été présentée ce printemps à Bruges et Arlon, l'exposition "Alexandre de Belgique : dans l'intimité d'un prince" se trouve, durant tout l'été, au château de Corroy-le-Château. Elle a été inaugurée par la princesse Léa, le prince Lorenz (président d'honneur de l'Association des Demeures Historiques de Belgique, actuel propriétaire du château) et le marquis Olivier de Trazegnies (dernier membre de sa famille à habiter le château).

Rappelons que la princesse Léa est une amie proche du marquis Olivier de Trazegnies et de sa maman aujourd'hui décédée. C'est à Corroy-le-Château que le prince Alexandre et la princesse Léa ont organisé, en 1998, une réception pour officialiser leur mariage longtemps tenu secret, et ont posé pour la première fois ensemble pour la presse.

Il y a quelques semaines, elle a répondu aux questions de Nicolas Dewaelheyns pour les quotidiens du groupe Sud Presse, où elle est notamment revenue sur l'affaire du Kazakhgate où son nom a été cité :

"Madame, sur une photo à la montagne, où vous vous cachez derrière lui, le prince semble vous protéger?
- Il était protecteur. J'avais l'impression que rien ne pouvait nous arriver. Il émanait de lui une force tranquille et tellement discrète. Je n'avais jamais peur avec lui. J'espère de tout cœur qu'il veille sur moi. Je donnerais tout pour qu'il soit là à mes côtés, surtout en ce moment....

- Comment vivez-vous les soupçons qui pèsent contre vous?
- Ca me fait énormément de peine. Je ne veux pas qu'il y ait la moindre ombre sur le Fonds d'entraide Prince et Princesse Alexandre parce qu'il n'y a aucune raison à cela. Nous avons reçu un don de 25.000 euros qui nous avait été annoncé par quelqu'un que j'estime beaucoup. Ce  don est entré au mois de janvier 2012 et est sorti en mars au profit de l'asbl Amitié et Fraternité Scoute. Nous en avons toutes les preuves. Tout le monde en dispose et en disposera.

- Vous êtes soupçonnée de complicité de corruption?
- Je n'avais pas de raison de ne pas faire confiance à la personne qui me destinait ce don...

- Vous serez auditionnée à la Cour d'Appel de Mons. Dans quel état d'esprit vous y rendrez-vous?
- Sereinement. Il n'y a pas de raison que je ne le sois pas. J'ai toutes les preuves. Je ferai ce que j'ai à faire.

- Le Fonds d'entraide Prince et Princesse Alexandre a été créé en 2006 afin de pouvoir venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin?
- On essaie chaque année de tout donner pour aider ceux qui en ont besoin. Nous sommes trois bénévoles. Personne d'autre n'intervient dans le Fonds.

- Cette année, quel est le secteur que le Fonds soutient?
- Les soins palliatifs. Tous les dons comptent :  petits, moyens ou grands, même si nous recevons rarement de très grands dons.

- Comment aviez-vous rencontré le prince Alexandre?
- A Knokke grâce au ministre Mundeleer qui m'a emmenée chez des amis communs. A l'occasion de cette réception, nous avons parlé. Il m'a demandé si j'aimais le cinéma. Le lendemain, il m'a demandé si j'avais envie de dîner avec lui...et nous avons dîné pendant 23 ans.

- Qu'est-ce qui vous a séduit chez lui?
- La différence. Il est très rare de rencontrer quelqu'un qui s'adresse et s'intéresse uniquement à vous, de manière très authentique. Sa simplicité, sa modestie et sa façon vraie de m'aborder m'ont touchée. J'ai immédiatement senti sa souffrance, son énorme sensibilité.

- Vous l'avez épousé en Angleterre dans la plus stricte intimité?
- C'était son souhait. Il n'était pas prêt à révéler ce mariage à sa maman.

- Cette union sera tenue secrète jusqu'en 1998?
- Elle a été dévoilée au mariage de ma belle-soeur la princesse Esmeralda. Le roi Albert II s'est retourné et m'a embrassée. C'était une situation particulière.

- Des mots d'amour qu'il rédigeait à votre intention sont exposés. Le prince était un romantique?
- Oui, vous avez raison. Il écrivait merveilleusement bien. Il s'exprimait rarement mais quand il le faisait, c'était avec beaucoup de réflexion, de douceur et d'intelligence. Mais nous nous écrivions et c'était merveilleux. Moi, j'adore écrire.

- A l'exception de ces mots tendres et de missives d'enfant adressées à ses parents, peu d'écrits de la seconde partie de la vie du prince sont présentés.
- Je lui suggérais d'écrire. Je posais chaque jour une feuille sur un secrétaire en espérant qu'il consigne ses souvenirs, mais il n'a jamais répondu à cette demande. Il me disait :  "Tu es ma mémoire!". J'ai quelques textes merveilleux de lui, mais il avait cette pudeur et estimait ne pas avoir à laisser de trace.

- Le prince était devenu un beau-père pour votre fils et votre fille.
- Il a été un beau-père extrêmement attentif, fin, discret et intelligent. Il nous manque beaucoup à tous.

- Le prince était discret. Certains le surnomment "le prince méconnu". Quel homme était-il? Quelles étaient ses passions?
- Authentique, plein d'humour, de tendresse. Il lisait jour et nuit. C'était un grand insomniaque. Il lisait au moins un livre par nuit. Il me lisait Proust la nuit. Il était aussi passionné par les sciences. Tout l'intéressait.

- Le prince Alexandre s'est éteint en 2009. Comment vivez-vous son absence?
- Chaque jour, je pense à lui. Il me manque chaque jour encore plus".

lundi 3 juillet 2017

Activités royales en juin 2017

                                    

21 audiences pour le Roi :  le premier ministre Charles Michel, le ministre des Classes Moyennes Willy Borsus, la ministre du Budget Sophie Wilmès, le premier ministre chinois Li Keqiang, le gouverneur-général de Nouvelle-Zélande Patsy Reddy, le président du Sénégal Macky Sall, le président de Bolivie Evo Morales, le président de Guinée Alpha Condé, le ministre de la Défense Steven Vandeput, la ministre francophone de la Culture Alda Greoli, le chef de la Défense Marc Compernol, le président du MR Olivier Chastel, la présidente de Groen Meyrem Almaci, les responsables des trois organisations ayant reçu le Prix Roi Baudouin, Marc Bogaerts et Fabienne L'Hoost (directeur général sortant et nouvelle directrice générale de l'Agence pour le Commerce Extérieur), le vice-premier ministre Kris Peeters, son aide de camp le général-major Michel Ocula, ainsi que les ambassadeurs de Corée, Tanzanie, Chypre et Bolivie.

21 activités officielles pour le Roi :  70ème anniversaire de l'Institut Egmont, visite de la station de radio MNM à Louvain, iftar dans une famille d'Evergem, remise du Prix Francqui 2017, déjeuner de travail avec dix personnalités du monde culturel, concert de clôture du Concours Musical Reine Elisabeth, déjeuner avec le président allemand Frank-Walter Steinmeier et son épouse, visite de l'exposition sur les 150 ans de Delhaize, réunion de travail avec le conseil exécutif de la Chambre de Commerce américaine auprès de l'UE, remise du Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique 2017, dîner avec l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger, déjeuner avec le conseil d'administration du Global Covenant of Mayors for Climate and Energy, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, visite du Conseil Supérieur de la Justice, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola       + 6 activités lors du voyage officiel en Suisse (rencontre avec la présidente de Suisse Doris Leuthard, dîner officiel à l'Hôtel Bellevue à Berne, visite d'ABB Turbo Systems AG, visite du Libs à Baden, déjeuner avec des étudiants et enseignants à Lucerne, table ronde à Lucerne sur l'enseignement en alternance).

23 activités officielles pour la Reine :  visite de la Croix Jaune et Blanche à Ledeberg, deux finales du Concours Musical International Reine Elisabeth, remise des prix aux lauréats du Concours Musical Reine Elisabeth, concert Voices4Development, cérémonie d'ouverture des Journées Européennes de Développement, déjeuner au château de Laeken avec des défenseurs des ODD, visite des stands des Journées Européennes de Développement, visite de la Ferme de Coux à Maillen, visite de la Ferme "La Petite Campagne" à Bovesse, concert des lauréats du Concours Musical Reine Elisabeth, table ronde avec les entreprises signataires de la Belgian SDG Charter, déjeuner de travail avec dix personnalités du monde culturel, concert de clôture du Concours Musical Reine Elisabeth, déjeuner avec le président allemand Frank-Walter Steinmeier et son épouse, remise du prix fédéral de lutte contre la pauvreté 2017, audience avec les responsables des trois organisations ayant reçu le Prix Roi Baudouin, remise du Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique 2017, dîner avec l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger, journée d'étude organisée par Child Focus sur la fugue, rencontre avec le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial David Beasley, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

3 activités officielles pour le roi Albert II :  inauguration du nouveau club-house du Royal Yacht Club de Belgique à Anvers, opéra "Otello" de Giuseppe Verdi à l'Opéra Royal de Liège, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

2 activités officielles pour la reine Paola :  opéra "Otello" de Giuseppe Verdi à l'Opéra Royal de Liège, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola

2 activités officielles pour la princesse Elisabeth :   finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

38 activités officielles pour la princesse Astrid :  commémoration du centenaire de la Bataille de Messines à Messines, commémoration du centenaire de la Bataille de Messines à Wijtschate, remise du Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique 2017, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola          + 33 activités officielles lors de la mission économique en Corée du Sud (session d'information, déjeuner de travail avec le vice-président de Samsung et le CEO de Besix, ouverture du séminaire touristique "Welcome to Flanders-Belgium", rencontre avec le maire de Séoul, événement culinaire "A Taste of Belgium", dîner-conférence organisé par la Fédération des Entreprises de Belgique, remise des iTQi Superior Taste Awards 2017, visite du Hyundai Motorstudio Goyang, dîner entre acheteurs et producteurs de viandes belges, concert de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, petit-déjeuner organisé par la Fédération des Entreprises de Belgique, ouverture du séminaire "L'innovation, une clé pour le futur", visite des laboratoires du centre de recherche et d'innovation Solvay, visite de l'Université pour femmes Ewha, déjeuner à l'Université pour femmes Ewha, rencontre avec le président Jae-in Moon, rencontre avec le premier ministre Nak-yon Lee, dîner offert par le premier ministre Nak-yon Lee, visite de la zone coréenne démilitarisée, déjeuner d'affaires destiné à attirer en Belgique des investisseurs coréens, ouverture d'un séminaire sur les technologies de l'information et de la communication, rencontre avec le ministre sud-coréen du commerce, cérémonie de signatures de contrats, cérémonie officielle belge, déjeuner de travail entre l'Institut de Recherche Coréen pour l'énergie atomique et le Centre d'études belge de l'énergie nucléaire, ouverture du séminaire "Des atomes pour le développement durable", visite de Ghent University Global Campus, déjeuner de réseautage, activité avec Barco, cocktaïl "Created in Brussels", rencontre avec le maire de Busan, déjeuner d'affaires à Busan, visite de l'Autorité portuaire de Busan).

3 activités officielles pour le prince Lorenz :  inauguration de l'exposition sur le prince Alexandre au château de Corroy-le-Château, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

10 activités officielles pour le prince Laurent :   finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, visite de l'exposition "Paris tableau" à Bruxelles, soirée de gala à Saint-Trond au profit de la recherche sur la sclérose latérale, visite d'un refuge pour animaux de pré et de ferme à Pollare, 10ème anniversaire de Greenovate Europe, barbecue d'été de la Maison des Energies Renouvelables, 49ème jumping national Vivat à Duisburg, conseil d'administration de la Fondation Prince Laurent, dernière conférence de la saison organisée par Young Change Maker, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

3 activités officielles pour la princesse Claire :   finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, 49ème jumping national Vivat à Duisburg, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

Récapitulatif des activités officielles durant le premier semestre (source :  www.monarchie.be) :

Roi :  103 activités officielles + 104 audiences

Reine :  124 activités officielles

Princesse Astrid :   57 activités officielles

Prince Laurent :   45 activités officielles

Princesse Claire :   14 activités officielles

Prince Lorenz :   10 activités officielles

Roi Albert II :   5 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

Princesse Elisabeth :   2 activités officielles