mercredi 11 novembre 2009

Les actions de la reine Fabiola

Dès sa prime jeunesse en Espagne, Fabiola de Mora y Aragon était attirée par le social et la culture : elle a suivi une formation d'infirmière et a travaillé dans un hôpital de Madrid, et a écrit des contes pour ses nombreux neveux et nièces. Le 15 décembre 1960, elle épouse le roi Baudouin des Belges.

De 1960 à 1993, la reine Fabiola assume son rôle de Première Dame de Belgique. Elle instaure un secrétariat social au palais royal afin de répondre efficacement aux demandes d'aide qu'on lui envoie. Très sensible aux handicapés, elle crée la Fondation Nationale Reine Fabiola pour la Santé Mentale et accepte de donner son nom aux Villages Reine Fabiola pour handicapés. Elle est la présidente d'honneur du Concours Musical Reine Elisabeth (depuis 1965) et de la Fondation Roi Baudouin (depuis 1993), et membre d'honneur depuis 1976 de l'Académie Royale de Médecine de Belgique. La reine Fabiola accorde également son Haut Patronage à l'Unicef-Belgique, à la Journée Mondiale Poésie-Enfance, au Salon des Aquarelles de Belgique et à la Fondation Belge de la Vocation.

A la demande du roi Baudouin, elle préside, en février 1992 à Genève, un sommet sur le progrès économique des femmes rurales, une réunion rassemblant 64 épouses de chefs d'Etats et de gouvernements, et débouchant sur la création du Comité Directeur International pour la Promotion Economique de la Femme Rurale (CDI). Une nouvelle réunion a lieu en 1994 à Bruxelles en présence des reines Fabiola et Paola, Sophie d'Espagne et Noor de Jordanie, et de Mme Danièle Mitterrand (Première Dame de France). La reine Fabiola a ensuite fait plusieurs voyages et discours afin d'attirer l'attention sur les femmes rurales, notamment lors de la Conférence Mondiale sur les Femmes en 1995 à Pékin en Chine.

A l'aube du nouveau siècle, la reine Fabiola diminue progressivement ses apparitions publiques et laisse la place à la nouvelle génération de la famille royale belge. Elle quitte en 1998 le château de Laeken pour le plus modeste Stuyvenbergh. Invoquant son âge, elle arrête son combat pour les femmes rurales en 2000. La Fondation Nationale Reine Fabiola pour la Santé Mentale est transformée en 2004 en un plus modeste Fonds Reine Fabiola pour la Santé Mentale, géré par la Fondation Roi Baudouin. Elle doit ensuite faire à de nombreuses critiques pour sa dotation et à plusieurs problèmes de santé (notamment une longue pneumonie au début de l'année 2009).

A lire également sur ce blog :

Le Fonds Reine Fabiola pour la Santé Mentale (http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/05/le-fonds-reine-fabiola-pour-la-sante.html)

Le livre "Fabiola : une jeune fille de 80 ans"
(http://familleroyalebelge.blogspot.com/2009/02/fabiola-une-jeune-fille-de-80-ans-b.html)

2 commentaires :

  1. La reine Fabiola aura été une Reine merveilleuse, un bienfait pour la Belgique qu'elle aura servi pendant plus de quarante ans, cela vaut largement une dotation à la hauteur de son rang et de son œuvre; elle a toujours été de santé fragile (on peut se souvenir de son évanouissement le jour de son mariage lors de l'union civile), et en dépits de sa grande fatigue, elle a tenu à veiller quelques heures la dépouille du prince Alexandre; j'admire cette Reine.

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi je l'admire.

    RépondreSupprimer