lundi 9 janvier 2017

Les conseillers du roi Philippe

                                     15622680_1782629525334013_8149882181399481957_n                  

(Article actualisé en juin 2017)

Dès le lendemain de son accession au trône le 21 juillet 2013, le nouveau roi a nommé ses conseillers. Un mélange hétérogène d'anciens conseillers du roi Albert II (Pierre Warnauts, Jef Van den Put, Hubert Roisin, Yves Costers, Chantal Cooreman et Pierre-Emmanuel De Bauw), d'anciens conseillers de Philippe et Mathilde lorsqu'ils étaient ducs de Brabant (Pierre Cartuyvels, Noël De Bruyne, Alain Gerardy et Machteld Fostier), et de nouveaux venus à la Cour (Frans Van Daele, Philippe Kridelka, Geneviève Rénaux et Rafike Yilmaz). Cette dernière est un signe d'ouverture du Palais : pour la première fois, une Belge d'origine immigrée fait partie des conseillers du souverain.

Après quatre ans de règne, l'entourage du roi Philippe a-t-il changé?  La réponse est oui car il y a eu des départs à la retraite et certains conseillers sont repartis dans nos ambassades à l'étranger, mais l'ancienne équipe de confiance des ducs de Brabant (Pierre Cartuyvels, Noël De Bruyne, Alain Gerardy et Machteld Fostier) est toujours bien là.

Secrétaire général de la Maison du Roi :  le poste a été occupé pendant trois ans par Philippe Kridelka. Ce diplomate liégeois avait travaillé auparavant à l'Unesco et dans les cabinets des ministres socialistes Elio Di Rupo, Laurette Onkelinx et Rudy Demotte. Durant l'été 2016, il est nommé ambassadeur en Thaïlande, et est remplacé par Pol De Witte, ancien ambassadeur de notre pays en Turquie et au Danemark, étiqueté SPA.

Chef de cabinet :  Frans Van Daele occupe le poste le plus stratégique et le plus politique du Palais. Etiqueté CD&V, ce diplomate quadrilingue retraité de grande réputation a représenté la Belgique aux Nations Unies et à l'Otan, et fut aussi chef de cabinet du président du Conseil Européen Herman Van Rompuy.  Au sein du Cabinet du Roi, Frans Van Daele est secondé par Yves Costers (chef de cabinet adjoint et conseiller juridique) et Pierre Cartuyvels (chef de cabinet adjoint et conseiller diplomatique). L'équipe fonctionne bien :  en quatre ans de règne, il n'y pas eu la moindre interpellation au Parlement sur le rôle politique et les discours du roi Philippe. Ce dernier semble bien s'entendre avec le monde politique qui respecte la confidentialité des colloques singuliers. Même le républicain Bart De Wever reconnaît qu'il n'a rien à lui reprocher sur le plan politique.  Après quatre années comme chef de cabinet du roi Philippe, Frans Van Daele quittera ses fonctions durant l'été 2017 et  sera remplacé par le diplomate bruxellois francophone Vincent Houssiau. Comme ses deux prédécesseurs Jacques van Ypersele de Strihou et Frans Van Daele, il a travaillé dans plusieurs cabinets CD&V (Herman Van Rompuy, Steven Vanackere et Yves Leterme).

Relations Internationales :  Avocat, Pierre Cartuyvels a fait de la politique au sein du CD&V : il a été élu conseiller communal, premier échevin et bourgmestre de la commune de Landen. Entré en diplomatie en 2000, il a été chef de cabinet du ministre wallon Guy Lutgen, ainsi que conseiller diplomatique du premier ministre Yves Leterme et du ministre de la Défense Pieter De Crem, avant d'entrer en 2012 au service du prince héritier Philippe. Depuis 2013, il est chargé de préparer les relations diplomatiques du souverain.

Conseillère économique :  c'est la diplomate libérale Geneviève Renaux qui occupe ce poste depuis 2013. Elle aide également la princesse Astrid pour la préparation de ses missions économiques à l'étranger.

Médias et Communication :  après avoir été pendant un an directeur général de la communication externe de la Chancellerie du premier ministre, le diplomate Pierre-Emmanuel De Bauw revient au Palais pour retrouver le poste qu'il avait déjà occupé de 2007 à 2012 sous le règne d'Albert II. Mais il y bénéficie d'une plus grande liberté et de plus de moyens.  La directrice-adjointe du service est Rafike Yilmaz depuis 2013. Cette Anversoise trentenaire socialiste et d'origine turque était auparavant conseillère de la ministre de l'Emploi Monica De Coninck. Lors des élections communales de 2012, Rafike Yilmaz occupait la 39ème place sur la liste du bourgmestre sortant Patrick Janssens face à la liste NVA de Bart De Wever.

En quatre ans de règne, Pierre-Emmanuel De Bauw et Rafike Yilmaz ont modernisé la communication du Palais qui est présent sur Twitter depuis 2013 et sur Facebook depuis 2015. En décembre dernier, le Roi a répondu aux questions d'enfants pour les émissions "Karrwiet" (VRT) et "Ouftivi" (RTBF). Pierre-Emmanuel De Bauw quittera ses fonctions en septembre 2017 pour devenir ambassadeur de Belgique à Dublin.

Intendant de la Liste Civile:  C'est le lieutenant-général Noël De Bruyne (ancien directeur de la Maison des ducs de Brabant) qui s'occupe de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles du Palais depuis 2013. Il siège au conseil d'administration de la Donation Royale, et est administrateur-délégué de la Fondation Médicale Reine Elisabeth et de l'asbl Les Oeuvres de la Reine. Noël De Bruyne est secondé par la trésorière Chris Van den Brande.

Chef du protocole : Après avoir été officier d'ordonnance des rois Baudouin et Albert II, l'amiral francophone Pierre Warnauts devient Maître des Cérémonies (une appelation qui n'est plus utilisée aujourd'hui) en 1999, puis chef du protocole quelques années plus tard. Après le changement de règne de 2013, il est secondé par Alain Gerardy, chef du protocole adjoint (il était auparavant conseiller de la Maison des ducs de Brabant). Le 31 décembre 2016, Pierre Warnauts part à la retraite et est remplacé tout naturellement par Alain Gerardy. Né en 1967 à Ottignies, le colonel Alain Gerardy est titulaire d'un master en sciences politiques et militaires de l'Institut Royal Supérieur de Défense, et vit actuellement en Flandre.

Maison Militaire :  Après avoir été commandant de l'Institut Royal Supérieur de Défense, l'Anversois Jef Van den Put est chef de la Maison Militaire du Roi de 2005 à 2016 (tant sous le règne d'Albert II que Philippe). C'est lui qui dirige les aides de camp et officiers d'ordonnance, et s'occupe de toutes les activités militaires du souverain. Jef Van den Put part à la retraite le 1er octobre 2016, et est remplacé par le général major Thierry Vandeveld, originaire de la province de Namur et ancien directeur de l'Ecole Royale Militaire. Il est secondé par le capitaine de frégate Peter Degraer.

Secrétaire de la Reine :   La diplomate Machteld Fostier continue d'être le bras droit de la princesse/reine Mathilde, dont elle est la principale conseillère depuis de nombreuses années (de 2000 à 2006 ; de 2008 à nos jours). Ancien ambassadeur, le baron Johan Swinnen est également chargé de mission auprès de la Reine pour son rôle d'ambassadrice des Objectifs de Développement Durable de l'ONU.

Requêtes :  Chantal Cooreman - qui travaille au Palais depuis 1997 - continue de s'occuper du département des requêtes qui englobe également le Secrétariat Social de la Reine. Originaire de Vilvorde, elle est licenciée en droit de la VUB et a travaillé au ministère des Affaires Economiques.

Commandant des Palais Royaux :  C'est Georges Roman qui occupe ce poste, ainsi que celui de directeur des Chasses Royales. Il dirige l'ensemble du personnel de service et d'entretien, et veille à la maintenance et à l'entretien des demeures royales.

1 commentaire :

  1. Thanks for the great summary of the royal staff! Regarding Johann Swinnen: There was an interview with him in De Standaard a few months ago and he is advising Queen Mathilde in her role as UN advocate for sustainable development.

    RépondreSupprimer