lundi 15 août 2011

Le travail du Fonds Prince Philippe en 2010

Créé en 1998, le Fonds Prince Philippe a pour objectif de renforcer les liens entre nos trois communautés linguistiques par des activités menées en commun. Je viens de consulter son rapport d'activités pour l'année 2010. Le Fonds a soutenu 78 écoles de l'enseignement général, technique ou professionnel ayant participé à un échange intercommunautaire et ayant reçu une aide financière de 500 à 2.000 euros (montant total : 126.609 euros), ainsi que 28 hautes écoles et universités pour un montant total de 40.010 euros.

Le Fonds Prince Philippe a également soutenu en 2010 sept initiatives communes, lancées par des associations néerlandophones, francophones et germanophones sur le thème de la culture, des jeunes, de l'environnement et des sports, pour un montant total de 31.424 euros. Des exemples concrets : la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers a reçu 1.200 euros pour rassembler des conteurs francophones et néerlandophones ; l'ensemble Constellations Musicales de Bruxelles et le choeur Amabile de Neerpelt ont reçu 2.500 euros pour organiser des concerts, des stages et l'enregistrement d'un CD en commun ; deux associations de Nismes et de Turnhout ont reçu 9.124 euros pour réaliser un échange linguistique entre les enfants défavorisés de leur association respective ; etc.

30.000 euros ont été offerts par le Fonds Prince Philippe à Unizo, Voka, l'UWE et l'UCM pour un projet visant à favoriser les rencontres entre des chefs d'entreprise issus des trois communautés. Le prince Philippe a assisté à l'une d'entre elles le 28 septembre 2010 à Liège et Vilvorde. En collaboration avec les ministres de l'enseignement supérieur des trois communautés, le Fonds tente de faciliter les possibilités de co-diplomation entre les hautes écoles et les universités des trois communautés.

Enfin, grâce à l'aide de plusieurs partenaires (RTBF, VRT, Vivacité, Brussels Airlines, Métro, Radio 2, le groupe Vers l'Avenir et la chancellerie du premier ministre), le Fonds Prince Philippe organise le projet Belgodyssée : des duos bilingues de jeunes étudiants en journalisme parcourent les trois communautés pour réaliser des reportages pour la RTBF et la VRT. L'Europe était le thème de l'édition 2010, vu la présidence belge de l'Union Européenne. Les lauréats ont été Marie Dessy de Clabecq et Jen Steelant de Deinze qui sont récompensés par un stage rémunéré de six mois à la RTBF et à la VRT.

A lire également :

Interview du prince héritier sur le Fonds Prince Philippe (http://familleroyalebelge.blogspot.com/2011/02/le-fonds-prince-philippe.html)

Discours du prince héritier lors de la remise des prix Belgodyssée 2010
(http://familleroyalebelge.blogspot.com/2010/12/belgodyssee-2010.html)

4 commentaires :

  1. Une fois de plus tu donnes un éclairage intéressant sur un fonds assez méconnu, hormis peut-être le prix Belgodyssée. Pourtant tous les ingrédients sont réunis pour que les médias s'y intéressent : initiative d'un prince héritier, volonté de renforcer les communautés linguistiques dans un contexte politique difficile, accent mis sur le jeunes. De plus via ce fonds, il y a pas mal d'activités auquel le prince pourrait se joindre afin de se donner une image autre que celle d'un prince économique.
    Enfin, une fois de plus l'on en arrive à remettre en cause le stratégie de communication du Palais... D'ailleurs peut-on réellement parler de stratégie ?

    RépondreSupprimer
  2. Valentin, rien à ajouter à ton commentaire très juste... Idéalement, le prince devrait avoir chaque mois une activité officielle ayant un rapport avec le Fonds Prince Philippe, ce qui lui assurerait une belle visibilité.

    RépondreSupprimer
  3. Ce fonds m'était totalement inconnu.
    La famille royale belge est vraiment beaucoup trop discrète sur ces activités. C'est dommage car je m'aperçois qu'ils font tous un travail remarquable et qu'ils sont très dévoués à la Belgique. Il devrait le faire mieux savoir.

    RépondreSupprimer
  4. Et oui, c'est une preuve des qualités du Prince et de sa volonté de rassembler, mais son problème reste la capacité de communiquer et de donner une image de lui moins gauche et plus sympathique, cependant il y a une nette amélioration en ce domaine, seulement Philippe le fait petit à petit, et la situation politique ne lui facilite pas les choses, tout comme le Roi qui ne fait pas en sorte de l'associer davantage à ses prérogatives personnelles.

    RépondreSupprimer