mercredi 12 septembre 2012

Les 20 ans de la Fondation Reine Paola

Alors qu'elle était princesse, Paola visite à Rome un projet d'un moine franciscain de réinsertion de jeunes toxicomanes. De retour en Belgique, elle décide de faire quelque chose :  elle crée, en décembre 1992, une Fondation Princesse Paola, présidée par son ami le baron Bernard de Traux de Wardin, qui, lors de sa première année d'activités, aide deux associations belges s'occupant de toxicomanes (l'asbl De Kiem au nord du pays et l'asbl Trempoline au sud du pays).

Suite à son accession au trône, la Fondation Princesse Paola devient la Fondation Reine Paola, bénéficie d'une plus grande visibilité et élargit ses objectifs de départ. Etablissement d'utilité publique, elle soutient des projets concrets émanant d'organisations ou de personnes venant en aide à des jeunes particulièrement éprouvés par la vie, confrontés à des problèmes familiaux, de formation et de réinsertion. Conformément à la politique de la Fondation, les interventions sont toujours attribuées pour un projet déterminé, dans le cadre d'un budget présenté et éventuellement pluriannuel. Parfois, la Reine émet des suggestions suite à une visite. Au fur et à mesure des ans, la liste des associations soutenues financièrement par la Fondation Reine Paola est de plus en plus longue : 350 en 20 ans! En 2010, 299.411 euros ont été répartis entre 56 associations. Plus d'infos sur www.sk-fr-paola.be

Depuis 1996, la Fondation remet chaque année des Prix Reine Paola pour l'Enseignement qui récompensent des projets novateurs d'enseignants, alternativement du primaire et du secondaire. Le 1er prix s'élève à 6.500 euros, le 2ème prix à 4.000 euros et le 3ème prix à 2.500 euros. Plus d'infos sur www.prixpaola.be

La Fondation Reine Paola a lancé en 1999 le programme "Ecole de l'Espoir" pour soutenir des écoles travaillant dans des quartiers défavorisés. Soumis à un jury indépendant, les projets doivent avoir pour objectif d'augmenter les chances de réussite des élèves. Le soutien financier peut atteindre maximum 20.000 euros par an et peut être reconduit pendant un maximum de quatre ans sur base d'une évaluation annuelle. Afin de soutenir au mieux les lauréats, un accompagnement a été mis en place depuis l'année scolaire 2006-2007. Il est assuré par le professeur Marc Demeuse de l'Université de Mons et le Dr Loes Vandenbroucke du HIVA à Leuven. En 2010, 14 projets ont été soutenus pour un montant total annuel de 163.698 euros et concernent des écoles situées à Anderlecht, Anvers, Borgerhout, Bruxelles, Couillet, Courtrai, Gand, Houthalen-Helchteren, Molenbeek-Saint-Jean, Saint-Josse-ten-Noode, Seraing et Sint-Niklaas. Plus d'infos sur www.ecoleespoir.be

Nouveauté en 2010 :  "Terre d'Avenir" est une collaboration entre la Fondation Reine Paola et la Fondation Dirk Frimout qui organisait déjà depuis huit ans le Prix Focus Aarde en communauté flamande. Le Prix "Terre d'Avenir" va récompenser chaque année les meilleures réalisations présentées dans le cadre de la qualification professionnelle qui auront la terre ou l'espace comme sujet. Celles-ci peuvent être abordées d'un point de vue scientifique, technique, artistique, écologique. Plus d'infos sur www.terredavenir.be

La Fondation Reine Paola est soutenue financièrement par la Loterie Nationale, la Fondation Roi Baudouin, l'asbl Les Oeuvres de la Reine, des représentants du monde de l'entreprise (D'Ieteren, Groupe Bruxelles-Lambert, Solvay, Mercedes-Benz, Total, BNP Paribas Fortis, p.ex.) et de généreux donateurs. Le baron van Gysel de Meise met son Hôtel Plaza à Bruxelles à disposition de la Fondation pour son concert de Noël.

Si elle ne fait pas partie du conseil d'administration et si elle n'assiste pas aux réunions des jurys pour les Prix pour l'Enseignement, notre souveraine est la patronne de la Fondation Reine Paola et a des idées très précises sur les personnes qui doivent y être associées et sur les actions à entreprendre. Le conseil d'administration se compose en 2012 de treize personnes :  le baron Bernard de Traux de Wardin (président et ami personnel du couple royal), le professeur Mieke Van Haegendoren (vice-présidente), Vincent Coppieters (secrétaire général), le comte François de Radiguès de Chennevière (trésorier), Frank Arts, Marc Delacroix, le comte Eric Jacobs, la baronne Hilde Kieboom, Yvon Knepper, le général Vincent Pardoen (intendant de la Liste Civile du Roi), Michel-Etienne Van Neste, le professeur Lode Walgrave et Hubert Roisin (secrétaire de la Reine).

La Fondation Reine Paola a fêté son 20ème anniversaire le 2 septembre dernier lors d'une garden-party dans le domaine de Laeken en présence de toute la famille royale. Une dizaine d'associations soutenues par la Fondation ont pu présenter leur travail à plus d'un millier d'invités qui avaient tous un rapport avec la Fondation (donateurs, membres des jurys, lauréats des Prix pour l'Enseignement, responsables des associations soutenues, etc).

Les invités ont reçu une brochure contenant ce texte de la reine Paola :

"Il existait déjà une petite fondation qui portait mon nom. Elle axait son action sur les enfants défavorisés. Mais un jour, c'était au début des années nonante, j'ai été frappée par une conversation que j'ai eue pendant un déjeuner avec des responsables de la Fondation Roi Baudouin. Un de mes interlocuteurs m'avait beaucoup parlé des enseignants, de leur manque de perspectives positives. Ils se sentaient dénigrés, laissés pour compte. Il était très pessimiste concernant la situation de l'enseignement en général. J'y ai beaucoup pensé avec le Roi. L'idée a ainsi fait son chemin de concentrer les efforts de la Fondation Reine Paola sur la manière d'aider à valoriser l'enseignement et les milliers d'enseignants qui jour après jour se dévouent à leur métier et aux enfants et aux jeunes qui leur sont confiés. L'enseignement est tellement fondamental pour notre société. Il permet aux jeunes de devenir des adultes, de se former, de s'intégrer, de trouver leur place dans la société. Il est vraiment important que les enseignants soient motivés, se sentent soutenus et respectés, car ils sont en première ligne pour accompagner le développement harmonieux de nos enfants et jeunes. De là est donc née l'initiative du Prix Reine Paola pour l'Enseignement. Mais la Fondation n'oublie pas non plus les enfants qui se trouvent en situation précaire : elle soutient des dizaines d'associations en Belgique qui contribuent à leur bien-être. Le Prix Ecole de l'Espoir est, en fait, le prix qui regroupe le mieux les deux piliers de ma fondation : enseignement et enfants précarisés. Et puis, dernièrement, s'est ajouté le Prix Terre d'Avenir, en collaboration avec la Fondation Dirk Frimout, qui vise à valoriser l'enseignement technique et professionnel et ses passerelles vers des formations scientifiques plus poussées. Ces 20 dernières années, j'ai appris à connaître les nombreux lauréats des différents prix de ma fondation et les nombreuses associations qu'elle soutient. Mon admiration n'a cessé de croître pour l'implication de ces enseignants et animateurs. Ils conduisent nos enfants et nos jeunes chaque jour sur leur chemin vers le développement et l'âge adulte. La force de leur engagement et de leur enthousiasme est telle qu'elle offre un visage positif, chaleureux et optimiste à notre société. Une société où l'espoir reste présent et qui trouve ainsi l'oxygène nécessaire à sa respiration. C'est dans cette société ravivée que, tout comme leurs parents, les enfants et les jeunes peuvent trouver leur place.  Paola".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire