lundi 22 avril 2013

Les 55 ans de la Fondation Cardiologique Princesse Lilian

La Fondation Cardiologique Princesse Lilian a été créée en 1958 par la deuxième épouse du roi Léopold III. Un an auparavant, leur fils le prince Alexandre avait été opéré d'une coarctation de l'aorte au Children Hospital de Boston. Plusieurs familles belges ayant des proches, atteints de maladies cardiaques ou cardio-vasculaires inopérables à l'époque dans notre pays, demandèrent ensuite l'aide de la princesse Lilian. Celle-ci leur apporta un soutien financier et une aide administrative pour les contacts avec l'équipe américaine. De plus en plus sollicitée, elle crée la Fondation Cardiologique Princesse Lilian le 10 décembre 1958. Ami personnel du couple, Ernest-John Solvay en est le premier président jusqu'en 1961, auquel succéda le professeur Fernand Collin.

Les deux premiers objectifs étaient d'offrir la possibilité à des enfants souffrant de malformations cardio-vasculaires d'être opérés aux Etats-Unis d'une part, et de développer une chirurgie cardio-vasculaire de pointe en Belgique d'autre part. Au cours de la première décennie d'activités (1958-1968),  123 patients sont envoyés aux Etats-Unis et une petite centaine en reviennent guéris, soit 77,2 % d'opérations réussies.

Le 15 novembre 1959, la Fondation organise au château de Laeken un colloque de sciences médicales en présence de scientifiques belges et étrangers. La réunion est précédée d'une réception à laquelle étaient conviés les petits patients opérés aux Etats-Unis ou ayant subi une intervention en Belgique, grâce au coeur artificiel du docteur Gross (la princesse Lilian avait offert cet appareil à la clinique Saint-Raphaël à Louvain qui dépendait de l'université). Le roi Baudouin, le roi Léopold III et la princesse Lilian, le prince Albert et la princesse Paola, le prince Alexandre, la princesse Marie-Gabrielle de Savoie, les ambassadeurs de France et des Etats-Unis étaient présents à cette réception. Après le colloque, la famille royale reçut les scientifiques à dîner au château de Laeken. L'année suivante, Laeken accueille, pour la dernière fois, un colloque de cardiologie réunissant une trentaine de médecins belges autour du professeur Michaël De Bakey de Houston. Ce dernier avait réussi la veille à l'hôpital Brugmann l'opération d'un anévrisme de l'aorte.

Du 22 au 25 mai 1962, la Fondation organise un grand colloque international de cardiologie rassemblant des spécialistes de vingt pays autour du thème de l'artériose coronarienne. La séance inaugurale a lieu au palais des Académies à Bruxelles, en présence du roi Léopold III, de la princesse Lilian, du ministre belge de la Santé M. Custers, du professeur Lenègre (président de la Société Européenne de Cardiologie), des ministres d'Etat Janssens et Gutt, du Grand Maréchal de la Cour, des recteurs des universités, etc. Le lendemain, les congressistes se rendent à Gand pour assister à une série d'opérations du coeur par deux des plus grands spécialistes mondiaux, les professeurs américains Cooley et Baley. Dans une autre salle, plusieurs centaines de cardiologues et la princesse Lilian suivent le déroulement des opérations sur un écran de deux mètres carrés. D'autres démonstrations ont lieu à la clinique universitaire de Louvain et à l'hôpital Brugmann à Bruxelles. Toutes les opérations effectuées à l'invitation de la Fondation sont gratuites. Un dîner est offert aux congressistes au domaine royal d'Argenteuil. Le colloque se termine par un débat sur la congestion cérébrale et les accidents cérébraux dus à l'artériosclérose, et par une réception offerte par l'université de Bruxelles.

La princesse confie en 1994 à Jean-Michel Bruffaerts :   "Ces années-là furent les plus passionnantes de ma vie. Maintenant, c'est intéressant. A cette époque, c'était passionnant".

Au début des années 60, beaucoup d'apparitions publiques de la princesse Lilian sont liées à ce thème :  ouverture des journées médicales à Bruxelles, inauguration de l'Institut de recherches cardiologiques de l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles et du service de télégammathérapie à l'Institut du Cancer à Louvain, présence à des opérations du cardiologue américain Cooley à l'hôpital universitaire de Liège, etc. Les activités de la Fondation Cardiologique Princesse Lilian évoluent :  le but humanitaire initial (l'envoi de malades aux Etats-Unis) s'avérant dépassé suite à l'amélioration des installations techniques dans les hôpitaux belges, la Fondation se consacre désormais à faire venir des chirurgiens étrangers pour partager leur savoir-faire. Un conseil scientifique international est créé en 1966.

Lorsque les besoins en chirurgie cardiaque ont été couverts en Belgique, la Fondation s'est centrée sur la communication scientifique et a organisé des colloques de haut niveau sur des sujets d'actualité où la recherche fondamentale débouchait sur des applications cliniques. En 1985, la Fondation absorbe l'ancienne Fondation de recherche pédiatrique Princesse Marie-Christine. De 1974 à 1998,  23 symposia se sont tenus dans notre pays, parfois au domaine royal d'Argenteuil. Pour l'anecdote, c'est au cours d'un de ces colloques que la princesse Marie-Esméralda, fille de la princesse Lilian, a rencontré son époux le professeur Salvador Moncada. Outre la cardiologie au sens strict, ils abordaient aussi d'autres sujets qui lui étaient liés :  la régression de l'artériosclérose, la leucémie et les cellules du sang, la réparation du cerveau, l'auto-immunologie, l'hypertension, les transplantations d'organes, etc. La dernière soirée, la princesse Lilian organisait un dîner de gala dans la salle à manger du domaine royal d'Argenteuil. Contrairement au début des années 60, la presse n'est plus guère invitée à ces colloques scientifiques, pas même l'émission "Place Royale" d'Anne Quevrin sur RTL-TVI.

En 1989, la princesse de Réthy reçoit le Prix Giovanni Lorenzini (Etats-Unis) pour son soutien à la recherche médicale, et est faite membre du Royal College of Physicians of London.

La Fondation après le décès de la princesse Lilian en 2002

Le 17 octobre 2003, la Fondation Cardiologique Princesse Lilian organise au palais des Académies à Bruxelles une séance académique en hommage à la princesse et un colloque international intitulé "La cardiologie et la chirurgie cardiaque à l'aube du XXIème siècle". Parmi les personnalités présentes, citons le prince Alexandre et la princesse Léa, la princesse Marie-Esméralda et son époux le professeur Salvador Moncada, le président de la Chambre et de la Fondation Herman De Croo, le ministre Rudy Demotte, le professeur américain Michaël DeBakey, etc. Une plaquette reprenant les discours prononcés ce jour-là parut en anglais dans la revue Acta Cardiologica.

L'explosion de la communication scientifique dans les congrès mondiaux a suscité une nouvelle réorientation de la Fondation à partir de 2004. Elle organise désormais une chaire de professeur visiteur permettant à un scientifique éminent d'interagir pendant une semaine avec des jeunes chercheurs belges à l'aube de leur carrière :   le professeur Melton de Harvard en 2005, le professeur Zeiher de Francfort en 2006, le professeur Dietz de John Hopkins en 2007, le professeur O. Brown de Stanford en 2008, le professeur Bean de Harvard en 2009, le professeur Al Awquati de Columbia en 2010, le professeur A. Tsiatis de North Carolina en 2011, le professeur Waldmann d'Oxford en 2012 et le professeur Loscalzo d'Harvard en 2013.

Placée sous le Haut Patronage de la princesse Marie-Esméralda, la Fondation Cardiologique Princesse Lilian est présidée par le ministre d'Etat Herman De Croo depuis une vingtaine d'années. Le conseil d'administration est composé de vingt membres, dont les recteurs des universités belges ayant une faculté de médecine complète, diverses personnalités du monde économique et politique, ainsi que le secrétaire du conseil scientifique international (le professeur Charles van Ypersele de Strihou). Son siège actuel se situe au 5, rue d'Egmont à 1000 Bruxelles. Dommage qu'ils ne disposent pas d'un site Internet...

La Fondation Cardiologique Princesse Lilian fête cette année son 55ème anniversaire.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire