lundi 29 juin 2015

Premier voyage d'Etat réussi pour Philippe et Mathilde

                                       


Notre famille royale est bien décidée à poursuivre ses liens privilégiés avec la Chine, comme le raconte cet article bien documenté de Royalement Blog :   http://royalementblog.blogspot.be/2011/11/la-famille-royale-belge-et-la-chine.html . En effet, au printemps 2014, le président chinois Xi Jinping fut le premier chef d'Etat à être reçu en voyage d'Etat en Belgique par notre nouveau roi. On se souvient de leur visite médiatique auprès des deux pandas du parc Pairi Daiza. Ravi de sa visite, le président chinois a aussitôt invité Philippe et Mathilde à se rendre à leur tour en Chine pour un voyage d'Etat (le premier de leur règne). Notons que le Roi s'est déjà rendu neuf fois en Chine : voyage privé en 1986, cinq missions économiques, Jeux Olympiques de Pékin en 2008 et Exposition Universelle de Shanghai en 2010.


Partie de Bruxelles le 20 juin, la délégation était composée du couple royal, de leurs conseillers et agents de sécurité, du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, une trentaine de journalistes, 110 patrons d'entreprises ou d'organisation (Bekaert, BPost, Ice Watch, Liege Airport, Solvay, UCB, Pairi Daiza, Proximus, Pierre Marcolini, p.ex.), 14 universités ou hautes écoles, etc.


Premier arrêt :  la ville francophile de Wuhan afin d'assister à "Han Show", le nouveau spectacle du Louviérois Franco Dragone. Plus de 200.000 spectateurs l'ont déjà vu. Un contrat d'1,5 milliard d'euros sera signé par sa société avec le milliardaire chinois Wanda, propriétaire de plusieurs parcs d'attraction. A Wuhan, nos souverains ont également visité seul ou à deux la Wuhan Citizen's Home, le siège de la Dongfeng Motor Corporation (n°2 chinois de la construction automobile et partenaire important de l' "Intelligence Valley" de Louvain-la-Neuve), une école gardienne, et assisté à un spectacle traditionnel de carillons.


Direction ensuite Pékin avec, notamment au programme, l'accueil officiel sur la place Tian'An Men, les rencontres politiques avec le président Xi Jinping et le premier ministre Li Keqiang, la visite de Geely qui est propriétaire de la marque Volvo (dont une usine est située à Gand, visitée l'an dernier par le couple présidentiel chinois), la visite du Centre Ullens d'Art Contemporain (collection privée d'un couple belge proche de Philippe et Mathilde), un dîner privé avec le couple présidentiel chinois. On retiendra aussi l'image de la promenade du couple royal sur la Grande Muraille avec le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et les ministres-présidents des trois régions. C'est la première fois qu'ils sont réunis dans un voyage d'Etat. Le couple royal, le gouvernement fédéral et les trois régions étaient décidés à montrer une image unie de la Belgique à nos interlocuteurs chinois.


Nos souverains se sont ensuite rendus à Shanghai, Suzhou et Shenzhen. Quelques jours plus tard, les premiers ministres belge Charles Michel et Li Keqiang se sont rencontrés à Bruxelles et ont annoncé la signature de contrats et d'accords entre Belges et Chinois pour un montant total de 18 milliards d'euros!


Conclusions?
10/10 pour le Roi qui a bien mené son premier voyage d'Etat. Le courant passe bien entre lui et le président chinois qui l'a rencontré pendant 4h45 à Pékin (un privilège qu'ont peu de chefs d'Etat). Bons contacts également avec les responsables politiques, les journalistes et les hommes d'affaires qui sont revenus satisfaits de Chine. De très nombreux contrats ont été signés.


9/10 pour la Reine qui a accompli ses activités officielles avec le professionnalisme et l'aisance qu'on lui connaît. Bonne idée de diversifier les couturiers belges qu'elle porte lors du voyage :  Edouard Vermeulen évidemment, mais aussi Dries Van Noten, Bernard Depoorter ou la Maison Ullens. Par contre, étant dans un pays où le protocole n'impose pas le port de chapeau et de gants, la Reine aurait dû s'abstenir, car ils lui donnent une image guindée et vieillotte qu'on associe également au titre "Majesté" qu'on doit désormais l'appeler. Doit-elle imiter la reine Elisabeth II qui a 89 ans? Personnellement, je préfère le style vestimentaire de la reine Letizia d'Espagne qui est beaucoup plus moderne, jeune et fonctionnel.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire